Algérie / Le 1er Novembre 1954 : Les mots qui rappellent les maux et ceux qui les guérissent

 

       

La Révolution algérienne, déclenchée le 1er Novembre 1954, a fait l’objet de nombreux ouvrages et articles écrits par des historiens algériens, français et internationaux. C’est une Révolution qui a inspiré, et inspire toujours, tant d’autres peuples qui étaient ou qui sont encore sous la domination coloniale.

Par Arezki Ighemat,
Ph.D en économie, Master of Francophone Literature (Purdue University, USA)


Cette Révolution, qui a eu lieu simultanément dans toute l’Algérie sous forme de guérilla armée contre le colonialisme le plus sauvage de la planète, a été aussi une Révolution diplomatique qui a permis de sortir la « Question algérienne » du cadre bilatéral algéro-français pour la faire connaître sur la scène internationale. Sans ce second volet stratégique, peut-être, je dis bien, peut-être, la Révolution algérienne n’aurait pas abouti et serait encore, aujourd’hui, l’objet de conflits et de débats.
C’était, en effet, un combat de David contre Goliath. Dans ce qui suit, il n’est pas question de raconter cette double révolution armée et diplomatique par une description exhaustive des faits qui s’étaient déroulés pendant ce combat inégal, mais simplement de rappeler quelques-uns des mots qui décrivent ces faits. Chacun de ces mots a déjà fait, ou peut faire, l’objet d’ouvrages et d’articles, un peu à l’instar d’une boîte de Pandore. Ces mots, il faut le souligner, ne sont organisés ni dans l’ordre chronologique dans lequel ces faits se sont déroulés ni dans l’ordre de leur importance.
Ces mots ne sont pas non plus exhaustifs et ne prétendent pas décrire de façon complète tous les faits qui ont constitué la Révolution algérienne. Il s’agit seulement de quelques mots qui rappellent quelques-uns de ces maux et de ceux qui les guérissent.

Le 1er Novembre 1954, par les armes et la diplomatie, le peuple algérien s’est exprimé :

Il faut aussi rappeler que cette Révolution est le fait de tout le peuple algérien et de son Armée de libération nationale, qui est elle-même issue du peuple. Les deux héros qui ont permis, grâce à leur résilience et leur résistance, à notre pays d’être aujourd’hui libre et souverain et à notre peuple d’avoir la tête haute./


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.