Algérie / Zitout ou le mensonge permanent

   ALGERIE RESISTANCE

 

 

Zitout a encore frappé et on peut dire que le scénario qu’il a pondu cette fois est digne d’un polar d’Agatha Christie. Comme à son habitude, Hercule… pardon… Larbi Zitout a pris les ânes qui le suivent sur sa chaîne YouTube pour des poireaux. Il aurait bien tort de s’en priver puisqu’il dispose d’une ribambelle de fans assez naïfs pour gober tout ce qu’il raconte et lui verser de l’argent. Or donc, mercredi soir, dans une mise en scène concoctée dans son imaginaire délirant, il a sorti une histoire abracadabrante à ses ouailles, leur décrivant l’incursion de la police britannique dans sa belle maison, soi-disant pour le protéger des nombreux dangers qui le guettent. Juste au moment du live de 22h alors que le prestidigitateur de Londres était en train de taper sur l’Etat algérien et son armée, la fatouma, sa complice dans le gang du PayPal, avertit notre révolutionnaire du clavier que la police est là. Voyons, on n’interrompt pas le maître pendant sa diarrhée verbale ! Il répond un bref « They have to wait », ordonnant à la police de Sa Majesté d’attendre son bon vouloir. Puis il ajoute enfin pour plus de crédibilité « Okay, I’m coming ».

Au moment où toute l’Algérie pleure ses héros, les soldats qui combattaient les incendies et le jeune Djamel Bensmaïl, tous partis à la fleur de l’âge, ce Zitout ou Zarboute continue à utiliser sa malice paysanne en mentant et en inventant une gloire qu’il n’a jamais eue. Allons donc, la police britannique venue pour le protéger ! Et puis quoi encore ? Depuis quand les terroristes ont-ils besoin de protection ? Quel est donc le mérite de ce gugusse qui s’est juste vendu au plus offrant, notamment au Makhzen marocain, avec pour slogan : l’important, c’est le fric, le grisbi, l’oseille ?

« They have to wait ». Mazette ! Quel courage. Oser envoyer promener la police venue soi-disant pour le protéger, faire attendre Scotland Yard parce qu’il est « en ligne » avec ses aficionados, il faut le faire quand même. Le sieur Zitout a décidément toutes les audaces, même celle de nous faire prendre sa vessie pour une lanterne. Enfin, tant que ça marche avec certains, hein, pourquoi s’en priver ? Par ici la monnaie. Le professeur es flatulences Zitout a donc répondu à sa Mata Hari qu’il n’était pas disponible, les rosbeefs attendront. C’est vrai qu’on est dans le pays de Shakespeare mais de là à faire dans le théâtre vulgaire, sans goût, il faut s’appeler Larbi Zitout.

Son épouse et complice Fatouma la Terrible le suit dans tous ses crimes et trahisons. Elle l’a aidé à monter un gang familial qui laisserait rêveur Edgar Hoover lui-même. Elle a même eu son rôle dans le script de ce mercredi. Et dire que cette harpie a élevé des enfants… Quelles valeurs leur a-t-elle donc inculquées ? Ce couple composé d’un menteur et d’une arnaqueuse, les Romeo et Juliette à la sauce frères musulmans, sont capables de tout. Mais pourquoi diantre Zitout a-t-il inventé ce film surréaliste ? Se sent-il acculé ? Est-ce parce que son organisation terroriste est devenue infréquentable ? Pendant que toute l’Algérie est sous le choc devant les actes barbares des terroristes du MAK et de l’organisation terroriste Rachad, il lui fallait fabriquer un scénario, créer une mise en scène pour rebondir et se faire passer pour une victime. Il n’a pas hésité à fabriquer de toutes pièces une incursion policière en plein live pendant son prêche anti Algérie, anti armée algérienne, anti services de renseignement.

Zitout, le larbin du Makhzen nous a fait le coup du micro en améliorant le scénario. Cette fois, il implique la police britannique. On se rappelle quand il gémissait : « Je n’ai pas de quoi acheter un micro. Peuple algérien, mettez la main au portefeuille et aidez- moi à acquérir un micro pour pouvoir vous parler. » Aujourd’hui, Zitout feint de craindre pour sa vie et interpelle ses ouailles : « Voyez comme c’est injuste, peuple algérien. Moi qui ai tant fait pour l’Algérie, je suis obligé de demander la protection des autorités britanniques. » Ah ! mais c’est qu’il est doué pour la tragédie, le Zitout ! Lui, le grand révolutionnaire qui a libéré la Libye et la Syrie et qui est impliqué dans toutes les guerres imperialistes, lui, le bon cheval de Troie, le type même du vrai frère musulman qui aime l’argent, les épouses, et les jouissances terrestres, mais qui joue les grands persécutés incompris, la main sur le cœur et la larme à l’œil.

Lui et sa femme, ce sont Bonnie and Clyde version 2021. Ensemble, ils ont fait les 400 coups et ne reculent devant rien pour l’argent. Rien que sur YouTube, grâce à PayPal, ils se font des centaines de milliers d’euros, en plus des nombreuses entreprises qu’ils possèdent en Grande Bretagne, en Hongrie, en France, en Belgique. Et dire que ce fourbe n’a pas hésité à faire la manche pour qu’on lui achète un micro ! Zitout et son gang familial, ce sont les tontons flingueurs ! Et je le crois capable de mettre sa femme au tapin avec une fetwa hallal comme le poulet. Il serait bon que les naïfs qui continuent à envoyer de l’argent à Zitout via PayPal se rendent comptent que ce type gagne plus que le Premier ministre anglais et que Riyad Mahrez réunis. Il ne fait pourtant aucun effort et il n’a rien produit, que du bla bla et du vent. Pauvre Algérie qui a vu ses fils dignes se sacrifier alors que des crapules, des usurpateurs, des terroristes se font payer grassement pour des discours creux.

Ce malade mental se prend pour Ghandi, Mandela, ou Mao sans jamais prendre de risque. Il a profité de son poste au consulat général d’Algérie pour faire des affaires et il a même favorisé des filières d’acheminement de djihadistes vers les camps d’entraînement d’al Qaïda au Soudan, ce qui lui a rapporté beaucoup d’argent. Ensuite, il s’est fait exfiltrer par un service de renseignement étranger vers Malte d’où il a rejoint le Grande Bretagne où il s’est procuré des boulangeries. La suite, tout le monde la connaît. Qui-tue-quiste invétéré, Larbi Zitout est de tous les sales coups contre l’armée algérienne et les services de renseignement.

Bien sûr qu’il est menacé, il appartient à une organisation terroriste et sa place est en prison. Que les moutons qui l’écoutent religieusement pleurent si cela leur chante pour la victime persecutée qui souffre le martyre avec ses nombreuses entreprises en faisant des affaires juteuses. La vie de Zitout est très précieuse, plus précieuse que celle des centaines de milliers de victimes que ses frères djihadistes ont décapitées et son bien-être est plus précieux que celui de ces jeunes filles esclaves sexuelles que ses frères djihadistes ont vendues à Raqqa ou à Kaboul.

Va te rhabiller Zitout, tu n’es qu’un faux messie, un bonimenteur manipulateur qui pourrait donner des cours du soir à Goebbels lui-même. Compte bien ton fric, vérifie ton compte PayPal pour voir si les moutons ont payé. Profite bien de ces moments, car bientôt tu pourriras dans une geôle. Et ce sera justice.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/08/21/le-gourou-de-la-secte-rachad-larbi-zitout-ou-le-mensonge-permanent/


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.