Europe / Montée de l’islamophobie en 2018

Follow by Email
Facebook
Twitter

Le rapport d’un groupe de réflexion basé à Ankara souligne les dynamiques qui favorisent l’islamophobie en Europe

Europe: Montée de l'islamophobie en 2018

Les incidents à caractère islamophobe ont augmenté en Europe en raison de l’influence croissante des mouvements d’extrême droite, selon un rapport d’un groupe de réflexion basé à Ankara.

Publié récemment par la fondation pour la recherche politique, économique et sociale (SETA), le « Rapport européen sur l’islamophobie 2018 « , s’est penché sur les dynamiques sous-jacentes qui favorisent directement ou indirectement la montée du racisme antimusulman en Europe.

Le rapport a mis en lumière « le terrorisme islamophobe et l’impact du discours antimusulman sur les droits de l’Homme, le multiculturalisme et l’état de droit en Europe ».

La montée de l’islamophobie constitue, selon le rapport, une menace non seulement pour les musulmans, mais également pour la sécurité et la stabilité de l’Europe. Les médias ont également joué un rôle crucial dans la génération et la normalisation du racisme antimusulman, peut-on également lire dans le rapport.

« De manière générale, il n’y a que très peu de couverture médiatique positive des communautés musulmanes en Europe », note le rapport, qui ajoute: « la haine islamophobe se propage souvent via internet ».

Des sentiments antimusulmans ont également été régulièrement manifestés dans des pétitions, a indiqué le rapport.

Le langage islamophobe des politiciens de haut rang, principalement d’extrême droite, normalise un langage déshumanisant et raciste lorsqu’il s’agit de représenter les musulmans, a-t-il ajouté.

Et le rapport de souligner que « les musulmans sont parmi les premières victimes de la montée de l’extrémisme d’extrême droite en Europe ».

Certains partis traditionnels ont également « légitimé la haine de l’autre », utilisant même « des arguments d’extrême droite à des fins électoralistes », selon le rapport.

– Les incidents islamophobes survenus en Europe en 2018

Les actes de violence résultent de l’idéologie déshumanisante du racisme et les musulmans en sont de plus en plus victimes, uniquement à cause de leur religion, a indiqué le rapport.

Environ 70 cas d’incidents islamophobes ont été enregistrés en Belgique, où 76% des victimes étaient des femmes.

En Autriche, 540 cas d’incidents islamophobes ont été enregistrés en 2018, contre 309 en 2017, ce qui représente une hausse d’environ 74% des actes racistes antimusulmans.

En France, 676 incidents islamophobes ont été constatés en 2018 contre 446 en 2017, ce qui marque une augmentation de 52%. Parmi ces 676 incidents, 20 concernaient des agressions physiques (3%), 568 des actes de discrimination (84%) et 88 concernaient des discours de haine (13%).

En Allemagne, il y a eu 678 attaques contre des musulmans allemands, dont 40 attaques contre des mosquées.

Selon le rapport, quelque 1 775 agressions contre des réfugiés, 173 contre des maisons d’asile et 95 contre des travailleurs humanitaires, ont été rapportées en Allemagne en 2018.

Aux Pays-Bas, sur un total de 151 incidents de discrimination religieuse signalés à la police, 91% étaient dirigés contre des musulmans.

Le nombre de crimes à motivation religieuse en Angleterre et au pays de galles a augmenté de 415% entre 2011 et 2018, indique le rapport.

La SETA est un institut de recherche à but non lucratif, dédié aux études innovantes sur des problèmes nationaux, régionaux et internationaux.

AA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *