France / «L’épidémie n’est pas encore maîtrisée»: Macron proroge le confinement jusqu’au 11 mai

Saluant les efforts déployés en cette période d’épidémie, le Président Emmanuel Macron a pourtant souligné qu’elle n’était pas encore maîtrisée et a annoncé le prolongement du confinement en France jusqu’au lundi 11 mai. Et d’annoncer une série de mesures censées venir en aide aux personnes et entreprises ébranlées par la situation actuelle.

© AFP 2020 FRANCK FIFE

S’adressant le 13 avril à la nation, le chef de l’État a prolongé les mesures de confinement en vigueur en France depuis le 17 mars jusqu’au lundi 11 mai.

Soulignant que l’espoir renaissait et l’épidémie de coronavirus commençait à marquer le pas, il a tout de même constaté que les hôpitaux restaient sous pression dans le Grand Est et en Île-de-France, si bien que les mesures déjà prises devaient rester en vigueur.

https://www.facebook.com/sputnik.france/videos/278535833150447/?t=1

Emmanuel Macron a cependant précisé que la levée fixée à cette date ne sera possible «que si nous continuons d’être civiques, responsables, de respecter les règles et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir».

Les règles en vigueur et qui ont déjà montré leur efficacité seront ni renforcées ni allégées au cours des quatre semaines nous séparant du 11 mai, a expliqué le chef de l’État. Et de s’adresser aux élus à qui il a demandé de ne pas rajouter des interdits dans la journée.

Caricature de Nedjmeddine Bendimerad

«Début d’une nouvelle étape»

Le 11 mai marquera le début d’une nouvelle étape, a souligné le Président, qui sera progressive. Les règles pourront toutefois être adaptées en fonction des résultats.

À partir du 11 mai, le Président a promis une réouverture progressive des établissements éducatifs, par contre les restaurants, les hôtels et les cafés resteront encore fermés. Quant aux grands événements et festivals, prévoyant un public nombreux, selon ses évaluations, ils ne pourront rouvrir jusqu’à la mi-juillet.

Le 11 mai devra permettre au plus grand nombre de citoyens de retourner travailler, de redémarrer l’industrie, le commerce et les services du pays.

Cependant, une série de règles devra être élaborée afin d’assurer la protection des salariés.

Concernant les personnes les plus fragiles, celles âgées et souffrant de maladies, le Président les a priées de rester confinées même au-delà de cette date, l’expliquant par une nécessité.

Caricature de Nedjmeddine Bendimerad

Le gouvernement accroîtra les aides

«Les mesures de chômage partiel pour les salariés et de financement pour les entreprises seront prolongées et renforcées», a promis le Président constatant qu’elles protégeaient déjà huit millions de salariés et nombre d’entreprises.

Pour les artisans, les commerçants, les professions libérales et les entrepreneurs, le fonds de solidarité a apporté une première réponse, a constaté M.Macron avant d’ajouter qu’il comprenait l’angoisse de représentants de ces secteurs vu les charges qui continuaient à tomber, le loyer, etc.

En conséquence, le gouvernement a été chargé, précise le Président, d’accroître fortement les aides et de les simplifier.

«Et les assurances doivent être au rendez-vous de cette mobilisation économique», a-t-il précisé.

Un plan spécifique sera mis en œuvre pour les secteurs tels que le tourisme, l’hôtellerie et la culture qui seront durablement affectés.

«Des annulations de charges et des aides spécifiques seront mises en place».

Quant aux familles les plus modestes avec des enfants, Emmanuel Macron dit avoir demandé au gouvernement de leur verser «sans délai» une aide exceptionnelle et ce pour les aider à faire face à leurs besoins essentiels.

Les étudiants les plus précaires seront eux aussi aidés.

À partir de mercredi, «le conseil des ministres décidera des moyens financiers nouveaux et le gouvernement apportera toutes les réponses nécessaires à chaque fois qu’il le faudra».

La question de la réouverture des frontières

Jusqu’à nouvel ordre, les frontières avec les pays non européens resteront fermées, a constaté le Président.

Pour ce qui est après le 11 mai, le gouvernement présentera d’ici 15 jours un plan pour cette période et les détails de l’organisation du quotidien./


François Asselineau réagit au discours d’Emmanuel Macron du 14 avril 2020

Crise sanitaire : pour Natacha Polony, Emmanuel Macron «n’a pas répondu aux questions essentielles»

Natacha Polony en 2016 (image d’illustration)

>>> Macron puise-t-il dans les années 1980 pour se sortir de la crise du Covid-19?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *