Actualités / AU FIL DES JOURS

Follow by Email
Facebook
Twitter
Par Belkacem Ahcène-djaballah

1. Quoi d’étonnant. Bientôt l’élection présidentielle, précédée de la campagne. C’est donc le temps des grandes manœuvres, visibles ou non. Côté presse, ce sont les mamours et les rapprochements avec, surtout, les titres et les chaînes populaires, ceux et celles qui «ratissent large» et caressent dans le sens du poil… politique. Au diable les dettes et on oublie vite les «oppositions» et les critiques du passé. On ne sait plus, dans cette atmosphère d’«achat des plumes et des voix», qui est le grand coupable : le corrompu ou le corrupteur ! La peste ou le choléra ! 

2. Décidemment, les Algériens ont le don de s’enfoncer, inutilement (mais ils ne le savent pas) dans des débats sans fin et ridicules, en tout cas inutiles… avec des retombées négatives sur les relations interpersonnelles et, hélas, inter-villes ou inter-régions… On a eu le thème de la guerre de libération : où a-t-elle réellement commencé et qui a tiré le premier coup de feu? On a eu le thème de l’origine des Algériens : qui sont-ils ? D’où venaient-ils ? On a eu le thème de l’identité amazighe : où se trouve-t-elle exactement ? D’où tire-t-elle sa sève nourricière ? On a eu le thème des détenteurs du pouvoir : où sont-ils nés ? Qu’ont-ils fait ? Et, depuis peu… on a la guerre des clubs : qui du Csc ou du Mca est «doyen» des clubs d’Algérie ? Et, plus grave encore, quel est le club qui a le plus grand nombre de chouhada de la guerre de libération nationale ? 

3. Décidemment, Donald Trump n’arrête pas de faire parler de lui… négativement. Il est, aussi, soupçonné de «se la couler douce» et de ne pas travailler assez… surtout au cours des cinq premières heures de la journée, l’«executive time». Il a, bien sûr, dénoncé l’information (tout en ordonnant une enquête poussée pour identifier la source de la fuite), tout en assurant «travailler dur»… ses communications téléphoniques (et ses tweets» ?) commençant à 06h30 du matin et se poursuivant jusqu’à 11h00 du soir. Qui (a) fait «mieux» ? Ailleurs. Ici. 

4. Citation de la semaine : «Continuer , inlassablement, de prêcher et d’imposer la continuité depuis de très longues années est en somme l’aveu chaque fois répété d’une incapacité chronique d’être à la hauteur du changement qui risque de les bouleverser» (Pr Tayeb Kennouche, sociologue, février 2019) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *