Qu’a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?

Follow by Email
Facebook
Twitter

Plusieurs médias français ont repris les propos de Vladimir Poutine sur les Gilets jaunes sans reprendre sa phrase sur le bilan des manifestations – «11 personnes tuées et 2.500 blessées» – faute de traduction de la part de l’unique interprète présent lors de la rencontre au fort de Brégançon.

Reçu dans la résidence d’été du Président français, Vladimir Poutine a lancé une pique à son homologue en affirmant qu’il «ne veut pas d’une situation pareille» dans les manifestations à Moscou, en faisant référence aux Gilets jaunes. Il a notamment évoqué les nombres de morts et de blessés ayant marqué les rassemblements en France.

L’unique interprète qui traduisait le discours du Président russe pour les médias français n’a pas évoqué dans sa traduction les «11 personnes tuées et 2.500 blessées, dont 2.000 policiers» évoquées par le Président russe. Certains médias français, dont l’AFP, BFM TV, Ouest-France ou encore Franceinfo, ont décidé de reprendre simplement cette traduction sans attacher d’importance à la phrase exacte et complète du chef d’État russe.

«Nous tous savons que pendant les manifestations des Gilets jaunes, d’après nos calculs, 11 personnes sont mortes [chiffres officiels de l’Intérieur français, ndlr] et 2.000 personnes ont été blessées dont 2.000 policiers. Nous ne voudrions pas que de tels événements se déroulent dans la capitale russe et nous ferons tout pour que notre situation intérieure se passe strictement dans le cadre de la loi», a déclaré le Président russe face à M.Macron.

Voici comment l’interprète a traduit en direct ce passage:

«Mais vous savez tous que pendant les manifestations des Gilets jaunes, il y a eu plusieurs dizaines de personnes qui avaient été blessées, il y avait des policiers qui avaient été blessés et on ne veut pas du tout que des événements pareils se passent dans la capitale russe.»

Cette version a été largement reprise par des médias. Une traduction similaire est retrouvée dans une dépêche de l’AFP publiée immédiatement après la rencontre.

Une capture d'écran de BFMTV
Une capture d'écran de Franceinfo

La directrice de la rédaction de BFM TV a été contactée par le service CheckNews de Libération. «L’interprète était liée aux images du pool et donc pas choisie par nous, c’était la même pour tous. Il serait intéressant de savoir qui l’a embauchée et rémunérée, L’Élysée directement ou l’organisation du pool?», a-t-elle déclaré.

Visite de Poutine à Brégançon

Les chefs d’État se sont rencontrés le 19 août pour la neuvième fois depuis l’élection du Président de la République française. Leur première rencontre a eu lieu le 29 mai 2017 à Versailles. Vladimir Poutine a été le premier dirigeant étranger à se rendre en France après l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.

Plusieurs sujets ont été évoqués pendant cette réunion d’une quarantaine de minutes. Les dirigeants ont ensuite procédé à un entretien à huit clos et un dîner de travail.


Lire : REPORTAGE – Gilets jaunes : la révolte inattendue



Lire aussi : Poutine : « La philosophie libérale a échoué »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *