Jair Bolsonaro annonce qu’il a été testé positif au nouveau coronavirus

  Le président brésilien a annoncé qu’il avait été testé positif au coronavirus, après l’apparition de symptômes de fièvre. Il a expliqué être traité à l’hydroxychloroquine, associée à l’antibiotique azithromycine. Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé le 7 juillet avoir été testé positif au nouveau coronavirus qui a fait plus de 65 000 morts dans son pays.

Lire aussi : Brésil : Bolsonaro rejoint une manifestation anti-confinement, une «tragédie» pour l’opposition

      Les médecins m’ont donné de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine

«Le résultat positif [du test] vient d’arriver», a déclaré le chef de l’Etat, 65 ans, lors d’un entretien à plusieurs chaînes de télévision, avant de développer : «J’avais 38 degrés de fièvre, mais mes poumons étaient propres. Les médecins m’ont donné de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine et après je me suis senti mieux. Je vais parfaitement bien», a détaillé Jair Bolsonaro tout en précisant que désormais, il travaillera le plus possible «par visioconférence». La veille, il avait annoncé à CNN Brésil qu’il présentait certains symptômes du nouveau coronavirus et qu’il s’était soumis à un test. Selon la chaîne de télévision, le président qui est très sceptique quant à la pandémie de Covid-19, a déclaré à l’un des journalistes qu’il avait certains symptômes du coronavirus et qu’une radiographie des poumons avait été faite à l’hôpital des forces armées. Selon la presse locale, le président a annulé les activités prévues pour la semaine. «L’état de santé du président est bon actuellement et il se trouve à sa résidence», a fait savoir la présidence dans un communiqué.  Dans une vidéo enregistrée avant le résultat du test par l’un de ses sympathisants, on voit le président portant un masque blanc, déclarant qu’il revenait tout juste de l’hôpital, où il a fait une «radiographie pulmonaire».

 Le directeur général de l’OMS souhaite un «rapide rétablissement» au président brésilien

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a souhaité le même jour un «rapide rétablissement» à Jair Bolsonaro.

                     Aucun pays n’est immunisé, aucun pays n’est à l’abri

«Aucun pays n’est immunisé, aucun pays n’est à l’abri, et aucun individu ne peut être à l’abri», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, tandis que le responsable des urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan, a estimé que «prince ou pauvre, nous sommes tous également vulnérables» face au virus.  Depuis le début de la pandémie, Jair Bolsonaro a minimisé la maladie et a participé à plusieurs événements publics sans porter de masque, tout en critiquant les mesures d’isolement mises en œuvre dans plusieurs Etats. Le 4 juillet, il a publié des photos sur les réseaux sociaux sur lesquelles il apparaît le visage découvert en compagnie de plusieurs ministres et de l’ambassadeur américain à Brasilia, lors d’une réception à l’occasion de la fête nationale des Etats-Unis. Le 6 juillet, il a opposé son veto à deux articles de la loi sur l’utilisation de masques dans les lieux publics pour prévenir la propagation de la pandémie au Brésil. Le Brésil est pourtant un des pays les plus touchés par la pandémie, derrière les Etats-Unis, avec à ce jour 1,6 million de cas de Covid-19 pour 65 487 décès.


LIRE AUSSI : «Film d’horreur» : au Brésil, des cimetières creusent des fosses communes pour les morts du Covid


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *