La cabale anti-Algérie continue

 

Scène de la rue bruxelloise après la rencontre Belgique-Maroc. D. R.

La Belgique est sous le choc depuis ce dimanche 27 novembre, lorsque, l’équipe belge ayant été battue au Mondial par l’équipe du Maroc, les rues du centre de Bruxelles ont été envahies par une nuée de supporters marocains, dont certains étaient cagoulés, qui se sont livrés à une véritable orgie de destruction du mobilier urbain en brandissant le drapeau du Maroc. On a vu des voitures de particuliers incendiées, des abris de bus explosés, des camions de pompiers et des ambulances caillassées, des policiers visés par des jets de pierres, et autres démonstrations de « liesse populaire ». Un journaliste a été blessé au visage par un feu d’artifice et une vidéo circule montrant un individu grimper sur la façade d’un immeuble jusqu’à un balcon du 2e étage pour y décrocher le drapeau belge et le jeter sur la foule sous les acclamations. C’est dire à quel point les Marocains respectent leur pays d’accueil. Bruxelles n’a pas été la seule ville belge à subir cette frénésie destructrice. A Liège, par exemple, un commissariat a été attaqué, des night-shops vandalisés, des abris de bus détruits, et autres débordements du même type. La qualification du Maroc pour la Coupe du monde en 2017 avait déjà entraîné des émeutes en Belgique au cours desquelles 22 policiers avaient été blessés. Ce n’est donc pas une nouveauté. Il y a eu des émeutes également dans certaines villes des Pays-Bas, comme Rotterdam, La Haye et Amsterdam, mais les déprédations ont surtout eu lieu en Belgique.

Déjà avant le match, le chien aboyeur du Makhzen Manar Slimi affirmait dans sa chaîne YouTube que les Algériens qui vont supporter le Maroc sont les milices de Changriha et leur objectif est de salir la réputation des supporters marocains, ces chers anges. Le monde entier a pu constater dimanche le « civisme » des supporters marocains, car les images de cette mise à sac du centre de la capitale belge ont fait le tour de toute la planète. Ces hooligans étaient des centaines, mais seuls une dizaine d’entre eux ont été arrêtés administrativement. Depuis, sur les réseaux sociaux, c’est le déchaînement contre l’Algérie de la part du Makhzen marocain qui pousse même l’absurde jusqu’à colporter que ces casseurs étaient algériens et que des militants du Front Polisario ont été mêlés à ces débordements ! Personnellement, la mentalité roublarde des Marocains n’a plus de secret pour moi, je sais qu’ils se font passer pour des Algériens pour éviter de se faire expulser. J’ai été meneur d’une grève de la faim au cœur de Bruxelles et j’ai bien connu le monde des sans-papiers et des réfugiés. L’office des étrangers belge le sait. On cherche à nous refaire le coup des viols à Cologne. Le traître Kamel Daoud, ce traître révisionniste sioniste et néocolonialiste, avait surenchéri sur ces accusations mensongères contre son propre peuple. Non, les Marocains ne sont pas un peuple frère ! Nous sommes frères des Cubains, des Yougoslaves, des Chinois, des Vietnamiens, des Russes, des Vénézuéliens, avec lesquels nous avons des liens historiques, pas ces félons de Marocains ! Ce n’est pas par hasard s’ils sont considérés comme le peuple le plus malhonnête du monde. Les Algériens qui considèrent ce peuple comme frère trahissent la nation algérienne qui a coupé toute relation avec ce pays ! A l’instar du député algérien Brahim Dekhinet qui roule pour le Makhzen et qui a donné des passeports aux Marocains.

Ainsi, la marmaille de Bousbir casse tout dans les rues belges, les petits dealers marocains imposent leur trafic de drogue dans les villes et y font la loi, pendant que la police ferme les yeux, des petites frappes du style des frères Abdeslam, dont l’un d’entre eux travaillait pour la commune de Molenbeek et détroussait les cadavres, commettent des attentats meurtriers et on accuse les Algériens ? Cela suffit ! C’était bien le drapeau de Lyautey qui était brandi à Bruxelles ! Et les frères Abdeslam, Mohamed Abrini, Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh, Abdelhamid Abaaoud, Oussama Atar, qui ont commis les attentats terroristes de Bruxelles et de Paris, sont tous belgo-marocains ! La Belgique, comme tout l’Occident, n’a pas le courage de combattre le terrorisme et la plupart des terroristes implantés en Belgique sont marocains, pas algériens. L’imam Hassan Iquioussen qui prêche le terrorisme est-il algérien ? Non. Il est marocain.

Au lendemain des émeutes, il y a bien eu des protestations ici et là au sein de la classe politique belge, y compris chez les « élus » marocains, parce que, quand même, il faut bien montrer un semblant d’« autorité ». Mais la palme revient sans conteste au Vice-Premier ministre Georges Gilkinet qui a montré toute la détermination politique belge d’imposer « l’autorité » de l’Etat en déclarant qu’« Il y a encore du travail sur le vivre ensemble ». Oui, en effet, et ce n’est pas gagné. Le pire, c’est que ça ne vient pas des Belges qui sont plutôt débonnaires et même candides. Ils ne voient pas que les Marocains les méprisent et qu’ils ont décidé de coloniser ce pays faible et mou où ils font exactement ce qu’ils veulent en se moquant éperdument des lois. Alors, arrêtez d’attaquer ma communauté. Vous êtes prosternés devant les Marocains parce qu’ils vous contrôlent par la drogue, l’immigration et le terrorisme. Ce n’est pas aux Algériens de payer la facture de votre irresponsabilité et de votre lâcheté.

Un exemple du fameux « vivre ensemble », expression fourre-tout qui ne veut rien dire chère aux politiciens belges, et de l’intégration de l’immigration marocaine en Belgique : Yassine Sellika, procureur du Roi de Bruxelles, l’un des magistrats-guignols qui se commet dans l’émission « Face au juge » sur RTL-TVi, une parodie de justice, car comment peut-on filmer des juges en train de rendre justice dans des affaires de droit commun sans porter atteinte à la justice ? Bref, c’est encore une fantaisie belge. Ce procureur belgo-marocain a été filmé dans sa voiture au milieu des supporters marocains, vêtu du maillot de l’équipe nationale marocaine. Une vidéo circule sur les réseaux sociaux le montrant dans sa voiture en train de crier « Maroc » à celui qui le filme avec son téléphone portable. Certains journaux de la presse belge ont diffusé l’information mais étrangement, tous les articles ayant trait à sa présence au sein des supporters marocains ont disparu, y compris les tweets relayant la vidéo. Ainsi, Sudinfo avait écrit un article à ce sujet et puis l’a effacé quelques heures plus tard. Nous en avons quand même repéré une trace sur Twitter : https://twitter.com/ChristelledMely/status/1597218428406075399?s=20&t=WwkByxtjTBRQNDnudWaO9g

https://twitter.com/PierreL19287789/status/1597289660497043457?s=20&t=WwkByxtjTBRQNDnudWaO9g

Donc, nous avons un procureur belgo-marocain, à Bruxelles, susceptible d’auditionner les émeutiers arrêtés, et qui soutenait ostensiblement l’équipe nationale du Maroc alors que la Belgique lui a permis de faire des études de droit et lui a offert un poste de procureur et, cerise sur le gâteau, lui permet de passer chaque semaine à la télévision. Tout ce que la Belgique a réussi à faire, c’est de noyer le poisson en censurant l’information. La lâcheté du régime belge face au Makhzen marocain est lamentable. Plutôt que de sanctionner cet individu qui ne mérite certes pas de représenter la société belge au tribunal, on a préféré effacer toute trace de son mépris pour la Belgique.

Sachant tout ce que nous avons déjà dévoilé concernant le contrôle du Makhzen sur la diaspora marocaine, sachant que tout ressortissant marocain vivant à l’étranger conserve sa nationalité marocaine, ainsi que ses enfants, et que tout Marocain est tenu de prêter allégeance au roi du Maroc, nous demandons à l’Etat algérien d’expulser tous les Marocains qui squattent l’Algérie, car ils sont tous des agents dormants, voire même bien éveillés, susceptibles de porter des coups en plein cœur de l’Algérie. Nous demandons aussi à nos autorités d’annuler tous les accords avec la Belgique qui préfère traiter avec le Maroc plutôt qu’avec l’Algérie. La ministre des Affaires étrangères belge Hadja Lahbib s’est rendue les 20 et 21 octobre dernier au Maroc où elle s’est montrée favorable au plan d’autonomie du Maroc concernant le Sahara Occidental, ce qui lui a valu des protestations sous forme de carte blanche dans le journal Le Soir, émanant de plusieurs professeurs d’universités belges. Elle vient de se rendre avec son Premier ministre De Croo en Ukraine où ils sont allés faire des courbettes au psychopathe cocaïnomane Volodymyr Zelensky, ce corrompu figurant dans les Pandora Papers pour ses nombreuses malversations, lui apportant une aide de 23.2 millions d’euros, plus une aide à la relance et à la reconstruction de 10 millions d’euros, ainsi qu’une « aide hivernale » de B-FAST de 470.000 euros (générateurs, trousses de premiers secours, sacs de couchage, etc.). Depuis le début de la guerre, la Belgique a débloqué un total de 221,7 millions d’euros en faveur de l’Ukraine. Les citoyens belges qui n’arrivent plus à se chauffer apprécieront la façon dont leur gouvernement utilise l’argent de leurs impôts qui est distribué au pays le plus corrompu de la planète et dirigé par des néonazis. Le tout saupoudré d’une déclaration guerrière du Premier ministre belge, Alexander De Croo, issu des Young Global Leaders, qui ne voit pas d’issue diplomatique à ce conflit, lequel, selon lui qui n’a même jamais fait son service militaire, ne pourra se régler qu’avec la victoire de l’Ukraine sur le terrain.

Et nous demandons aussi que l’Etat algérien dote enfin de moyens sérieux les patriotes qui résistent afin de leur permettre de lutter efficacement avec des outils adéquats. Quand on voit ce que le Makhzen consacre comme moyens et outils à leurs agents, et que les patriotes algériens en sont réduits à travailler avec leurs propres moyens, il y a un décalage effarant. Chaque jour, les youtubeurs et torchons du Makhzen marocain attaquent notre armée, nos services de renseignement, et nos autorités, le sinistre traître Hichem Aboud et d’autres étant grassement payés par le Makhzen pour déverser leur venin sur l’Algérie. On en arrive à une telle débauche d’ignominie doublée d’hypocrisie, que le Maroc accuse l’Algérie de lui voler son patrimoine culturel et que le roitelet de la tomate, de la débauche et du cannabis se plaint auprès la directrice de l’UNESCO, Audrey Azoulay, la fille de son conseiller, de ce que le patrimoine culturel marocain « a tendance à être spolié par d’autres pays ou assimilé par d’autres cultures », visant sournoisement l’Algérie. Quelle impudence ! Ils nous volent et ils pleurnichent.

Face à toutes ces vilenies, nous saluons les patriotes algériens qui résistent sur les réseaux sociaux avec des moyens dérisoires, à l’image d’Algerian Patriots et d’autres Youtubeurs courageux. Pendant ce temps, la presse algérienne dort. Qu’a-t-elle fait au sujet des diverses agressions qui ciblent l’Algérie ? A-t-elle seulement écrit un article sur les attaques des sénateurs et députés américains et européens ? Non. La presse algérienne ronfle dans son traintrain confortable en continuant de percevoir les deniers de l’Etat via la publicité de l’ANEP. Il nous faut un bouclier médiatique pour défendre les intérêts de l’Algérie contre les différentes offensives venant de toutes parts et que la presse algérienne ignore superbement. C’est là l’enjeu des guerres de 4e et 5e génération : gagner la bataille de l’information.

La preuve que l’Algérie est ciblée par une cabale, après les néoconservateurs américains, les eurodéputés baltes et de l’Europe de l’est sous la houlette de Raphaël Glucksmann, – ce « Président de la commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans l’ensemble des processus démocratiques de l’Union européenne », titre ronflant s’il en est mais qui ne veut rien dire car, question « deux poids deux mesures », être président d’une commission spéciale sur « l’ingérence étrangère » et se mêler des affaires internes de l’Algérie, il fallait quand même oser -, c’est au tour de l’eurodéputée espagnole Susana Solís Pérez d’interpeller la Commission européenne contre l’Algérie, accusant celle-ci « d’utiliser l’approvisionnement énergétique comme arme politique » sous l’instigation de la Fédération de Russie : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2022-003734_EN.html

Nous, les patriotes, en avons assez que l’on s’attaque à notre pays, à notre armée, à nos services de renseignement, à notre peuple ! Ceux qui protègent les Marocains contre nous sont les valets serviles du sionisme et du Makhzen, et nient la souffrance du peuple sahraoui qui subit la colonisation la plus brutale parce qu’ils ont des intérêts avec le Maroc, que ce soit via leurs entreprises ou via leurs vacances à caractère sexuel et pédophile dans ce pays qui se livre à la prostitution à l’échelle industrielle.

Notre honneur, c’est notre armée, une armée issue de notre peuple. Celui qui n’a pas d’armée n’a pas d’honneur. Et celui qui osera s’en prendre à l’Algérie recevra immédiatement la réponse adéquate. Si le Maroc veut la guerre, il l’aura, mais il sera rayé de la carte où il a déjà pris une place qui n’est pas la sienne. Comme nous l’avons déjà à plusieurs reprises, nous l’enverrons directement dans l’Atlantique nourrir les poissons, et ce ne seront plus les sardines marocaines que l’on vendra en Europe, mais les sardines sahraouies. Néanmoins, nous le répétons encore une fois pour que tout le monde soit averti : si l’Algérie tombe, l’Europe et le monde brûleront.

Mohsen Abdelmoumen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.