Le président sri-lankais interdit de se couvrir le visage après les attentats de Pâques

COLOMBO (Xinhua) – Le président sri-lankais Maithripala Sirisena a interdit tout vêtement couvrant le visage susceptible de gêner l’identification, par mesure urgente de sécurité suite aux explosions du dimanche de Pâques, a annoncé dimanche soir son bureau dans un communiqué.

Selon le communiqué, l’interdiction sera mise en place à partir de lundi dans le cadre de nouvelles régulations relatives à l’état d’urgence, en réponse aux attentats de Pâques qui ont fait plus de 250 morts et plus de 500 blessés.

« Le président Maithripala Sirisena a pris cette décision afin de renforcer les mesures de sécurité actuellement en place et aider les forces armées à identifier facilement tout auteur présumé », a indiqué le communiqué.

Les leaders musulmans ont appelé dimanche la communauté musulmane à coopérer avec les forces armées et à s’abstenir de porter des vêtements couvrant le visage, qui pourraient entraver l’enquête visant à arrêter les auteurs responsables des explosions de Pâques.

De nombreux hôtels et magasins dans la capitale Colombo ont également mis en place leur propres interdictions vestimentaires.

Vendredi dernier, M. Sirisena avait déclaré que le National Tawheed Jammaat ainsi qu’un autre groupe radical étaient soupçonnés d’être à l’origine des explosions du dimanche de Pâques.

Jusqu’ici, plus de 150 suspects ont été arrêtés, selon la police.

photo mise en avant : © REUTERS / Dinuka Liyanawatte


Sputnik logo 1

Lire :
Les attentats au Sri Lanka, sonnette d’alarme pour l’Asie du Sud dans son ensemble?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *