Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?

Nicolas Bourque, analyste en formation,
École de politique appliquée, Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke
/ 12.03.2019 /

La victoire du candidat républicain Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de 2016 fut un évènement aussi marquant que surprenant. En effet, la victoire de l’homme d’affaires new-yorkais, reconnu pour son tempérament fort ainsi que son manque d’expérience en politique (1), constitua un réel choc pour le Parti démocrate. Les démocrates, rivaux traditionnels du Parti républicain, virent leur candidate, la politicienne chevronnée et ex-secrétaire d’État Hillary Clinton (2), défaite de façon convaincante alors qu’elle ne parvint à obtenir que 232 grands électeurs en comparaison de Trump qui en récolta 304 (3). 

Alors que la 59e élection présidentielle aura lieu le 3 novembre 2020, plusieurs questions semblent s’imposer pour le Parti démocrate. En effet, alors que de nombreux élus du parti manifestent leur intérêt pour la présidence, l’un d’entre eux est-il capable d’obtenir l’élan politique afin de rivaliser avec un personnage aussi dominant politiquement que Trump ? La victoire est-elle possible pour les démocrates en 2020, et si oui, de quelle façon ? 

Des candidats chevronnés à la tête d’une nouvelle stratégie 

L’élection prochaine approchant à grands pas, de nombreux candidats et candidates du Parti démocrate ont déclaré leur intention de se présenter aux primaires de leur parti dans le but de représenter celui-ci lors de la course à la présidence de 2020. Actuellement, ce sont 8 hommes et 6 femmes aux carrières et accomplissements politiques variés qui ont déclaré formellement leur intention de mener le Parti démocrate à cette occasion (4). 

Du nombre de ces candidats, trois se distinguent, non seulement par leur carrière politique des plus impressionnantes, mais également par leur élan populaire considérable en vue des primaires démocrates de 2020. Les 3 candidats en question se démarquant du lot sont en l’occurrence le sénateur Bernie Sanders, la sénatrice Elizabeth Warren ainsi que la sénatrice Kamala D. Harris (5). Il est fort intéressant de constater que les trois candidats mentionnés précédemment, malgré leur âge et accomplissements politiques variés, disposent de plusieurs traits en commun. Certains de ces traits incluent notamment une carrière dédiée au service public ainsi qu’une campagne électorale axée sur la protection de la classe ouvrière et la lutte contre la corruption. Tous expriment aussi une farouche opposition au président Donald Trump et à ses politiques (6). 

Un 4e favori dans cette course à la nomination n’ayant toutefois toujours pas annoncé sa candidature est l’ex-vice-président Joe Biden. Sa carrière politique illustre et le soutien populaire au sein de son parti en font pourtant un candidat de choix (7). Toutefois, celui-ci n’ayant toujours pas annoncé sa candidature, il est difficile de voir en quoi sa campagne sera similaire à celle des autres candidats favoris. 

Ainsi, il semble exister un certain consensus stratégique chez les favoris de la course à la nomination démocrate. Ce consensus stratégique, appuyé sur les leçons de 2016 ainsi que les analyses de plusieurs observateurs politiques, semble axé principalement sur l’inclusion, autant sur le plan social que racial (8). Il mise également sur l’apport de nouvelles idées politiques directement opposées aux politiques du président actuel (9). Les démocrates tenteront donc de faire face à Trump en présentant un front uni ainsi que des idées modernes et populaires (10). 

La victoire en 2020 : une possibilité réelle ? 

Le triomphe démocrate aux élections de mi-mandat de 2018 indique une possibilité de victoire distincte pour les élections de 2020 (11). Néanmoins, dans le but d’obtenir cette victoire, les démocrates seront appelés à s’appuyer sur leurs avantages comparatifs face à leur adversaire actuel, notamment le fort potentiel rassembleur de leur nouvelle stratégie électorale. 

Rappelons ici que Clinton avait remporté le vote populaire par près de 3 % en 2016, et ce, malgré sa défaite au collège électoral (12). En 2020, alors que Trump sera appelé à miser de nouveau sur ses grands éclats et sa personnalité dominante (13), les démocrates, quant à eux, auront la chance d’exploiter cette politique d’unité qui semble prendre forme actuellement chez les candidats dominants du parti (14). Une stratégie qui, à terme et sous des circonstances favorables, pourrait très bien permettre aux démocrates de remporter la 59e élection présidentielle des États-Unis d’Amérique. 

Références: 

(1) Duignan, Brian, « Donald Trrump, president of the United States », dans Encyclopaedia Britannica, Url https://www.britannica.com/biography/Donald-Trump… consulté le 11/03/2019 

(2) Boyd Caroli, Betty, « Hillary Clinton, United States senator, first lady, and secretary of state », dans Encyclopaedia Britannica, Url https://www.britannica.com/biography/Hillary-Rodha… consulté le 11/03/2019 

(3) The New York Times, « Presidential Election Results: Donald J. Trump Wins », The New York Times, 8 novembre 2016, Url https://www.nytimes.com/elections/2016/results/president… consulté le 11/03/2019 

(4) De Vries, Karl et Caroline Kelly, « Here are the Democrats who have said they’re running for president », CNN politics, 4 mars 2019, Url https://www.cnn.com/2019/01/21/politics/2020-democ… consulté le 11/03/2019 

(5) Blake, Aaron, « The top 15 Democratic presidential candidates for 2020, ranked », The Washington Post, 9 novembre 2018, Url https://www.washingtonpost.com/politics/2018/11/09… consulté le 11/03/2019 

(6) Bernie Sanders, « Bernie », Url https://berniesanders.com/… consulté le 11/03/2019 

Elizabeth Warren, « Warren », Url https://elizabethwarren.com/… consulté le 11/03/2019 

Kamala D. Harris, « Kamala Harris for the people », Url https://kamalaharris.org/meet-kamala/… consulté le 11/03/2019 

(7) Greenwood, Max, « Poll shows Biden leads Democrats vying for 2020 nomination », The Hill, 26 mars 2019, Url https://thehill.com/homenews/campaign/431616-poll-… consulté le 11/03/2019 

(8) Thompson, Alex, « 2020 Democrats are dramatically changing the way they talk about race », Politico, 19 novembre 2018, Url https://www.politico.com/story/2018/11/19/democrat… consulté le 11/03/2019 

(9) Bruni, Frank, « What Kind of Democrat Can Beat Trump in 2020? », The New York Times, 2 novembre 2018, Url https://www.nytimes.com/2018/11/02/opinion/midterm… consulté le 11/03/2019 

Bannon, Brad, « A winning strategy for Democrats in 2020: populism, not Trump bashing », The Hill, 5 aout 2018, Url https://thehill.com/opinion/campaign/386775-a-winn… consulté le 11/03/2019 

(10) Meredith, Sam, « Democratic Party’s 2020 election strategy is akin to ‘Trumpism without Trump’ », CNBC, 2 janvier 2019, Url https://www.cnbc.com/2019/01/02/us-election-democr… consulté le 11/03/2019 

(11) The Guardian, « US midterms 2018 live results », The Guardian, 6 novembre 2018, Url https://www.theguardian.com/us-news/ng-interactive… consulté le 11/03/2019 

(12) Beckwith, David C., « United States Presidential Election of 2016 », dans Encyclopaedia Britannica, Url https://www.britannica.com/topic/United-States-pre… consulté le 11/03/2019 

(13) North Patterson, Richard, « How Democrats Can Win In 2020 », The Huffington Post, 29 novembre 2018, Url https://www.huffingtonpost.com/entry/opinion-democ… consulté le 11/03/2019 

(14) Ibid. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.