Réseaux sociaux : l’étrange décision de l’ambassade des Etats-Unis à Alger

Par R. Mahmoudi – L’ambassade des Etats-Unis en Algérie a annoncé, dimanche, la suspension soudaine de la mise à jour de son contenu sur les réseaux sociaux.

Selon une déclaration publiée par l’ambassade sur ses comptes Facebook et Twitter, celle-ci explique sa décision par une «coupe budgétaire» et demande aux internautes de consulter le site officiel du département d’Etat américain pour obtenir les dernières mises à jour.

A noter que l’ambassade des Etats-Unis a un compte Facebook suivi par 440 000 personnes et d’un compte Twitter suivi par 140 000 personnes, sachant que les deux pages sont officiellement certifiées par l’administration de ces deux réseaux sociaux.

Il faut souligner aussi que l’ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, John Desrocher, a un autre compte Twitter personnel, qui compte 36 000 abonnés en plus du site officiel de l’ambassade mais on ne sait pas encore s’ils sont concernés par la décision.

Cela dit, la déclaration laconique de l’ambassade américaine ne précise pas si cette décision est spécifique à ses comptes sur les réseaux sociaux dédiés ou inclut l’ensemble des représentations diplomatiques américaines à travers le monde. Mais puisque la raison invoquée est la coupe budgétaire, qui touche les salaires des employés chargés de l’administration des pages et de la promotion des publications, il est fort à parier que la décision vise d’autres missions diplomatiques américaines à travers le monde.

On peut comprendre qu’une telle mesure soit prise par la chancellerie américaine dans le cadre d’un plan d’austérité visant la rationalisation de ses dépenses. Par ailleurs, cette mesure soudaine contraste avec l’hypermédiatisation qui entoure l’activité et même les sorties mondaines de l’actuel ambassadeur qui cultive l’image d’un diplomate qui aime communiquer.

R. M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *