Revue de presse du 17/10/2020

    CRISE DE L’EMPLOI

Les grosses ficelles statistiques de la maîtrise du chômage

« Un président qui tient ses promesses, surtout quand ce sont des promesses de résultat, c’est rare. Emmanuel Macron avait promis de ramener le taux de chômage à 7% avant la fin du quinquennat, c’est chose faite. Le taux de chômage au sens du BIT a atteint 7,1% en France au deuxième trimestre et même 7% tout rond en France métropolitaine. Et si l’on en croit Eurostat, ce taux serait de 6,9% en juillet. Nul ne crie victoire bien entendu. Ce résultat, on le sait, tient de l’artifice, et ne durera pas. Cet artefact relève principalement de l’impossibilité des chômeurs de se mettre en recherche active d’emploi, même si depuis le début de l’année, 715 000 emplois salariés ont été détruits ou non renouvelés. »

Source : XERFI CANAL

DÉMOCRATIE

Le nickel sera-t-il otage d’un troisième référendum en Nouvelle-Calédonie  ?

« Le territoire calédonien reste dépendant de l’exploitation du nickel (90% des exportations de l’île) et représente un emploi sur cinq. Après une victoire du NON à un peu plus de 53% des voix, l’après-référendum et la progression du OUI compliquent la vision d’avenir de l’exploitation du nickel dans la région. En 2020,l’usine de Corée est l’une des meilleures mondiales et Koniambo Nickel (Province Nord (indépendantiste)) fonctionne, bien qu’un retard technique limite sa capacité. A l’opposé, en Province Sud (loyaliste) la SLN (Société Le Nickel), avec des outils hors d’âge, est en mauvaise posture et Vale-Goro annonce une possible fermeture fin 2020. Une stratégie nickel collective entre le Nord et le Sud et dirigée par des personnalités réalistes et ouvertes d’esprit résoudrait le problème de la SLN et démêlerait celui de Vale-Goro, avant qu’ils ne soient les otages d’un 3e référendum. »

Source : La Tribune

« Notre crime est d’avoir bâti un modèle viable sans le FMI » – Entretien avec Evo Morales

« En novembre 2019, un coup d’État ébranlait la Bolivie et mettait fin à treize ans de pouvoir du Mouvement vers le socialisme (MAS). Le Vent Se Lève a suivi de près ces événements, qui ont vu un gouvernement libéral et pro-américain, contenant des éléments d’extrême droite, prendre la main sur le pays. Dans cet entretien avec Evo Morales, nous revenons sur la situation dans laquelle se trouve la Bolivie depuis le coup d’État, ses causes et sa genèse, ainsi que sur les perspectives pour l’opposition. Nous avons souhaité inscrire ces enjeux dans l’histoire longue de la Bolivie, caractérisée par d’intenses conflits sociaux et un incessant combat pour l’indépendance nationale, sur lesquels l’ex-syndicaliste devenu président est revenu en détail. »

Source : Le vent se lève

ENVIRONNEMENT

Les forêts sont-elles le charbon d’hier  ? La combustion de biomasse a bondi : l’alerte est donnée au niveau mondial

« Les nations offrent des subventions aux compagnies d’énergie pour brûler des granulés de bois, l’industrie de la biomasse forestière est en plein essor. Si l’industrie utilise des rebuts de bois, elle abat aussi des forêts sur pied aux USA, Canada, Russie, Europe de l’Est et au Vietnam. Ces arbres servent à fournir des granulés aux centrales à charbon reconverties du Royaume-Uni, de l’UE et à d’autres nations pouvant ainsi revendiquer que cette énergie ne produit aucune émission. Effectivement, un document politique des Nations unies, établi dans le cadre du Protocole de Kyoto de 1997, considère de manière malheureusement erronée que l’énergie produite par la biomasse forestière est carboneutre. S’il est d’une part désastreux pour la biodiversité à l’échelle mondiale de brûler les forêts pour en faire de l’électricité, cette pratique génère en fait, d’autre part, plus d’émissions que le charbon. »

Source : Mongabay

Catastrophe écologique au Kamtchatka : les fonds-marins dévastés, l’origine de la pollution en question

« Depuis le début du mois, une catastrophe écologique touche la côte pacifique de la péninsule de Kamtchatka en Russie. Des amoncellements de carcasses d’animaux et une destruction de la biodiversité sous-marine ont été constatés. Poulpes, phoques et oursins… Des tonnes de carcasses d’animaux marins ont été retrouvées sur la côte de la baie d’Avatcha depuis début octobre, dans la péninsule de Kamtchatka, située à l’extrême orient de la Russie, comme le montrent les images publiées par l’école de surf Snowave ou celles diffusées par Greenpeace Russie. Fin septembre, des surfeurs de la baie d’Avatcha ont commencé à témoigner de symptômes désagréables : douleurs aux yeux ou encore à la gorge. Certains habitants de la péninsule ont souffert de brûlures cornéennes ou de vomissements au contact de l’eau ou à proximité. »

Source : Libération

FRANCE

Christophe Guilluy : « Tout a été fait pour effacer la dimension majoritaire des gilets jaunes »

« Le surgissement des gilets jaunes a soudain rendu visible cette « France périphérique » qui perdait pied dans l’indifférence des classes supérieures. Christophe Guilluy, géographe qui a perçu bien avant novembre 2018 ce qui bouillonnait dans les classes populaires, rend à cette révolte son sens et sa force. »

Source : Marianne

L’État profond mène une diplomatie parallèle

« Depuis des années, la diplomatie française a été désarmée par l’administration profonde du pays, qui musèle les gouvernants et tient les rênes de notre politique étrangère. Le programme de ces hauts fonctionnaires indéboulonnables est clair : s’aligner sur la diplomatie américaine, faire le jeu de l’Union européenne et enlever à la France tout ce qui lui reste de souveraineté. Qu’est-ce que l’État profond (deep state en anglais) ? À quoi, à qui sert-il  ? Ne s’agit-il pas du mythe entretenu d’une permanence régalienne transcendant les aléas politiques au profit de la solidité institutionnelle ? Ou plutôt de l’avatar fantasmé d’un complotisme rabougri ? S’il existe bel et bien, est-ce partout dans le monde ou juste en Occident ? Quel est son rapport à la démocratie, à la dictature, à la souveraineté, à la nation, au peuple ? »

Source : GEOPRAGMA

Loi Asap : le gouvernement continue à défaire le droit de l’environnement

« La loi dite de « simplification » de l’action publique est discutée par les députés cette semaine. Ce texte poursuit à marche forcée le démantèlement du droit de l’environnement, dénoncent ses détracteurs. Il facilite par exemple l’implantation de sites industriels au moment même où Lubrizol a démontré la nécessité d’une meilleure surveillance. »

Source : REPORTERRE

Comme attendu, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros en 2021

« Avec le vertigineux plongeon qu’a connu l’économie française à cause des mesures prises pour contenir l’épidémie de covid-19, la trajectoire budgétaire définie par la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 aurait pu être menacée. Mais il n’en sera rien. Du moins pour ce qui concerne l’année prochaine. Een effet, étant donné que la crise actuelle n’est pas boursière ou financière, le gouvernement s’attend à un net rebond de l’activité en 2021 [+8%]. »

Source : Opex 360

GÉOPOLITIQUE

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les États-Unis imposent de nouvelles sanctions draconiennes à l’Iran

« Le gouvernement Trump a décrété jeudi une nouvelle série de sanctions économiques draconiennes contre l’Iran visant à détruire son économie et à imposer une politique de changement de régime à travers la famine et les privations qui frapperont la population iranienne. Annoncées par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, les sanctions visent 18 banques iraniennes avec des sanctions secondaires, coupant effectivement l’Iran des marchés financiers mondiaux. Mnuchin a déclaré que cette action reflétait « notre engagement à mettre fin à l’accès illicite aux dollars américains», ajoutant qu’elle continuerait « à permettre des transactions humanitaires pour soutenir le peuple iranien». Cette dernière affirmation est un mensonge flagrant. »

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Pendant ce temps, à Minsk…

« La modestie de votre serviteur dusse-t-elle en souffrir, il semblerait que les Chroniques aient eu une nouvelle fois raison avant tout le monde. En mai, alors que le grand public n’était même pas au courant des élections à venir en Biélorussie et du chaos qui en découlerait, nous avertissions. Depuis, la Biélorussie fait les gros titres de la MSN mais, comme à son habitude, celle-ci n’évoque qu’une partie du problème, celle qui l’arrange : Thikhanovskaïa est portée aux nues tandis que l’opposition pro-russe est totalement passée sous silence. De l’autre côté, une certaine presse alternative a pris fait et cause pour Loukachenko, vu comme un héroïque Astérix des temps modernes – ça tombe bien, ils portent tous les deux la moustache -, oubliant au passage que l’idiot du village (gaulois ?) s’est embourbé lui-même. « 

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

LIBERTÉS

Le Sénat autorise Darmanin à nous surveiller en violation du droit européen

« Hier, sur demande du ministère de l’Intérieur, le Sénat a autorisé les services de renseignement à conserver leurs « boites noires », alors même que ces dispositifs venaient d’être dénoncés par la Cour de justice de l’Union européenne. Introduites par la loi de renseignement de 2015, les « boites noires » sont des dispositifs analysant de façon automatisée l’ensemble des communications circulant sur un point du réseau de télécommunications afin, soi-disant, de « révéler des menaces terroristes ». Cette surveillance de masse n’avait été initialement permise qu’à titre expérimental jusqu’à la fin de l’année 2018. Cette expérimentation avait été prolongée jusqu’à la fin de l’année 2020 par la loi antiterroriste de 2017. »

Source : La quadrature du net

MATIÈRES PREMIÈRES

L’uranium de la françafrique

« À Arlit, au nord du Niger, ce n’est pas l’industrie chimique qui fait la pluie et le beau temps, mais l’industrie nucléaire française qui y exploite d’immenses mines d’uranium depuis la fin des années 1960 grâce à des accords coloniaux lui assurant les meilleurs prix. À l’époque, les mineurs français bénéficiaient de mesures de contrôle et d’un suivi médical, tandis que leurs collègues africains, qui n’étaient pas considérés comme des travailleurs du nucléaire, ne disposaient d’aucune protection, d’aucune information, ni d’aucun suivi médical. Si certaines choses ont avancé du côté de la sécurité au travail, l’extraction du minerai atomique reste un désastre écologique et sanitaire étouffé au nom des intérêts économiques et diplomatiques de la France. »

Source : CADTM

RÉFLEXION

Des effets révolutionnaires sur l’homme et son milieu

« Les moyens de communications de masse, et plus spécialement les télécommunications, se développent et se perfectionnent avec une rapidité difficilement imaginable, plus rapidement peut-être aujourd’hui que n’importe quel autre secteur de la technique. On peut dire que l’information est devenue immédiate et universelle et tend à être de moins en moins coûteuse pour l’usager. Les derniers progrès, spécialement l’emploi des satellites, produisent déjà une modification sensible en ce que ces communications ne sont plus seulement collectives, mais aussi individuelles. Pour la première fois, les hommes se trouvent en possession d’une surabondance de moyens de communiquer les uns avec les autres n’importe où sur la terre. Si l’on a tout de suite aperçu le caractère « révolutionnaire » des techniques nucléaires, on ne se rend pas assez compte de ce que le service des communications actuel peut avoir des effets « révolutionnaires » peut-être plus considérables. » [Article de mai 1965…]

Source : Le Monde Diplomatique

ÉTATS-UNIS

Les services de renseignements US : « Si Trump gagne, ce sera la faute de la Russie, si Biden gagne, ce sera celle de la Chine et de l’Iran »

« Il est stupide de croire que des nations étrangères peuvent s’immiscer dans la démocratie américaine alors que l’Amérique n’a pas de démocratie dans laquelle s’immiscer. En avril dernier, j’ai dit : « La Chine va être très surprise quand elle découvrira qu’elle s’est immiscée dans les élections de novembre ». Aujourd’hui, avec trois mois d’avance sur le calendrier, la Chine a déjà sa surprise, aux côtés de ses homologues non intégrés dans l’Empire que sont l’Iran et la Russie. Les médias du monde occidental transmettent sans critique un communiqué de presse de la communauté des renseignements américains, parce que c’est ce qui passe pour du journalisme dans un monde où Dieu est mort et où tout est stupide. »

Source : LE GRAND SOIR


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *