13e Congrès du Parti communiste du Vietnam : Une nouvelle étape de développement du pays

 

Le Vietnam s’apprête à vivre (du 25 au 02 février 2021)  un très grand et important événement qui se déroule tous les 5 ans. Il s’agit de la tenue, dans la capitale Hanoi, du 13e Congrès national du Parti communisme du Vietnam. Dans un texte diffusé à grande échelle «Préparer et organiser avec succès le XIIIe Congrès national du Parti, faire entrer le pays dans une nouvelle période de développement», le secrétaire général du Parti et président de la République socialiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong, souligne l’importance de cet évènement à venir pour le pays.

 

Placé sous la devise «Solidarité – Démocratie – Discipline – Créativité -Développement», le 13e Congrès national, dont les préparatifs ont commencé il y a plusieurs mois, dressera son bilan, à savoir passer en revue la mise en œuvre de la Résolution du précédent Congrès national, soit des 35 ans de Renouveau, des 30 ans de mise en œuvre du Programme politique de 1991, des 10 ans de mise en œuvre des amendements de ce dernier (adoptés en 2011). Il évaluera, en outre, l’exécution de la Stratégie de développement socioéconomique 2011-2020, définira les orientations et missions pour le mandat 2021-2026, les objectifs et orientations pour 2030 (année du centenaire du Parti) ainsi que la vision pour 2045 (année du centenaire de la République démocratique du Vietnam – aujourd’hui République socialiste du Vietnam). Ce qui signifie que les congressistes participant à ce rendez-vous quinquennal auront matière à réflexion.

Ce 13e Congrès se déroulera, selon le SG du parti et président vietnamien Nguyen Phu Trong, dans un contexte régional et international marqué par des évolutions rapides, complexes et difficilement prévisibles. Ainsi, il relèvera que : «Devant nous, les opportunités sont nombreuses, mais les défis, difficultés et nouvelles questions ne manquent pas. Les cadres, les membres du Parti et le peuple dans leur ensemble attendent donc du Parti des décisions judicieuses, clairvoyantes et audacieuses.» En effet, M. Nguyen Phu Trong est tout à fait conscient des efforts que le Vietnam doit encore consentir pour concrétiser les ambitions affichées des autorités. «Car le Vietnam, malgré les réalisations dont nous pouvons être fiers, est toujours confronté à de nombreuses difficultés et défis», soulignera-t-il. Sa croissance économique n’est pas à la hauteur de la réalité des potentiels : après avoir atteint un niveau élevé durant les quatre premières années du mandat en cours, elle connaît une chute rapide, risquant d’atteindre seulement  3% en 2020 ; sa qualité reste faible alors que les mauvais impacts de la pandémie de Covid-19 se font de plus en plus sentir.

Globalement, il importe d’accorder une grande attention à l’autonomie et la résilience de l’économie. C’est pourquoi le 13e Congrès marquera, selon le dirigeant vietnamien, un nouveau jalon dans le développement du Parti, du peuple et du pays dans la mesure où il orientera l’avenir du pays, accélérera de manière complète et cohérente l’œuvre de renouveau, d’intégration et de développement du pays. Les objectifs pour les années prochaines sont fixés. Il s’agit de devenir en 2025 un pays en développement doté d’une industrie orientée vers la modernité ; dépasser le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Pour 2030, année du centenaire du Parti, le Vietnam ambitionne de devenir un pays en développement doté d’une industrie moderne et d’un revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Et en 2045, année du centenaire du pays, les autorités aspirent à transformer le Vietnam en un pays développé à revenu élevé. Les projets des documents à soumettre au prochain Congrès national illustrent du reste cette volonté d’édifier un Vietnam prospère, puissant, démocratique, moderne et équitable.

Farid DAOUDI


Lire : 

       Le PIB du Vietnam va croître de 8%: Oxford Economics

Le PIB du Vietnam va croître de 8%: Oxford Economics hinh anh 1Le PIB du Vietnam devrait augmenter de 8% cette année – Image d’illustration (Photo: VNA)

Hanoï (VNS) – La croissance économique de l’Asie du Sud-Est  rebondira à 6,2% en 2021, le Vietnam réalisant une croissance de 8%, selon le dernier   rapport sur les perspectives économiques d’Oxford Economics commandé par l’organisme d’expertise comptable ICAEW.

Le PIB de la région se contracte de 4,1% en 2020, les pays qui ont réussi à contrôler la pandémie de COVID-19 comme le Vietnam et Singapour menant la reprise.

En effet, le Vietnam devait être la seule économie à enregistrer une croissance positive en 2020.

Le rebond était en partie dû à l’effet de base faible de 2020, mais les politiques devaient rester très accommodantes avec un soutien budgétaire important et des taux d’intérêt bas.

Bouclages prolongés et des mesures de distanciation sociale dans la région ont été prévues au cap de la croissance mondiale du PIB en 2021, ce qui est peu probable qu’un retour à la pré-Covid PIB et l’ activité commerciale aurait lieu avant la fin de 2021.

En Asie du Sud , la croissance serait probablement limitée par des mesures de distanciation sociale, mais les restrictions continueraient d’être assouplies cette année, en particulier dans les économies qui seraient en mesure de déployer des vaccins relativement rapidement.

Un rebond économique en 2021 est resté subordonné à l’assouplissement des restrictions de verrouillage, à la dynamique de la reprise mondiale et au succès du déploiement des vaccins.

Les progrès en matière de vaccination constitueraient un baromètre important pour la croissance, les services rattrapant vraisemblablement un rattrapage plus rapide dans les économies mieux placées en ce qui concerne l’achat et la distribution des vaccins.

L’Asie du Sud-Est a connu une reprise à trois vitesses, les différences étant principalement attribuables au succès variable de la capacité des pays à contenir de nouvelles vagues d’infection et à mettre en œuvre des stratégies de sortie de verrouillage pour rouvrir en toute sécurité leurs économies et le soutien de la politique budgétaire et monétaire.

Mark Billington, directeur régional de l’ICAEW, Grande Chine et Asie du Sud-Est, a déclaré: «La plus grande préoccupation des économies d’Asie du Sud-Est est de garder à distance des vagues supplémentaires d’infection tout en ramenant progressivement la société et les activités économiques à la vitesse supérieure.

«L’interdépendance de l’économie mondiale signifie que les pays devront travailler collectivement pour renforcer leurs plans de réponse à la pandémie et relever le double défi de la reprise des activités commerciales tout en assurant la sécurité de leurs populations.»

Malgré les prévisions d’un rebond économique en 2021, il reste des incertitudes majeures qui pourraient affecter la reprise post-pandémique, telles que la lenteur des progrès dans le déploiement des programmes de vaccination de masse, une deuxième vague mondiale entraînant un autre verrouillage à des dommages économiques majeurs.

De manière optimiste, les percées vaccinales et les mesures de relance post-électorales américaines pourraient également accélérer la reprise à court terme et éviter des dommages à long terme, selon le rapport.


       Mise en ligne d’un site d’informations sur le XIIIe Congrès national du Parti

Le site d’informations « Đảng Cộng sản Việt Nam – Đại hội XIII » (Parti communiste du Vietnam – XIIIe Congrès national), à l’adresse daihoi13.dangcongsan.vn, a officiellement été mis en ligne le 3 octobre.

Le site fournit des informations officielles sur le XIIIe Congrès national du Parti en six langues que sont le vietnamien, l’anglais, le français, le chinois, l’espagnol et le russe, dans le but que quiconque à l’intérieur comme à l’extérieur du pays puisse s’informer sur cet événement important du Vietnam, prévu au premier trimestre 2021.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de Trân Quôc Vuong, membre du politburo et permanent du secrétariat du Parti ; de Vo Van Thuong, membre du politburo, secrétaire du Comité central, président de la Commission centrale de sensibilisation et d’éducation du Parti ; de Vu Duc Dam, membre du Comité central et vice-Premier ministre.

Dans son discours, Trân Quôc Vuong a apprécié les efforts de la Commission centrale de sensibilisation et d’éducation, du journal électronique « Dang Công san Viêt Nam » (Parti communiste du Vietnam) et d’autres organes concernés pour concevoir et mettre en ligne ce site.

Il a demandé aux organes compétents de compléter les données d’informations et d’améliorer sans cesse la qualité et l’attractivité du site pour favoriser l’accès des lecteurs aux documents du XIIIe Congrès national du Parti.

VNA/CVN


        La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam

À l’occasion du XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam qui débutera le 25 janvier, le journal Nhân Dân (Le Peuple) a publié lundi 11 janvier un article intitulé « La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam ».
Maison au 5D, rue de Ham Long, à Hanoï, où la première instance communiste du Vietnam a été créée en 1929. Photo : DCS/CVN

Après avoir vécu de longues années à l’étranger pour le salut national, Nguyên Ai Quôc, qui deviendra plus tard le Président Hô Chi Minh, a réalisé une vérité. Selon lui, la révolution prolétarienne était l’unique voie de libérer le peuple vietnamien et il était essentiel de se doter d’un parti capable de diriger la révolution.

Nguyên Ai Quôc a fondé la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne en juin 1925 afin de former des cadres et de vulgariser l’esprit révolutionnaire marxiste-léniniste aux Vietnamiens via différents mouvements d’ouvriers patriotiques.

En mars 1929, au 5D Hàm Long, à Hanoï, la première instance communiste du Vietnam a été créée, première étape de la formation du parti communiste qui remplacera la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne.

Le 17 juin 1929, réunis à Hanoï, 312 rue Khâm Thiên, le Parti communiste d’Indochine a été fondé dans le Nord du pays. En août 1929, le Parti communiste d’Annam a été créé dans le Sud. Le 1er janvier 1930, la Ligue communiste d’Indochine a vu le jour.

La création de trois partis communistes augurant le risque de division, Nguyên Ai Quôc a décidé de convoquer à Hongkong, une conférence qui se tiendrait du 6 juin jusqu’au début du mois de février 1930 pour fusionner les Partis communistes d’Indochine et d’Annam et adopter des plateformes politiques majeures.

Le 3 février, le Parti communiste du Vietnam a officiellement vu le jour.

Le 24 février, la Ligue communiste d’Indochine a demandé d’adhérer au Parti communiste du Vietnam.

Sous l’égide de Nguyên Ai Quôc, la naissance du Parti communiste du Vietnam a marqué un tournant majeur dans l’histoire du Vietnam et mis fin à la crise de quête d’un salut national.

VOV/VNA/CVN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.