Actualités / AU FIL DES JOURS

par Belkacem Ahcene-Djaballah

Actualités

– Samedi 19 octobre 2019 : «Dergazz», Jacques Attali ! Explications : sur France Info, il a affirmé : «C’est un boycott assumé». Plus tôt dans la semaine, il avait décliné une invitation de CNews via Twitter.»Je ne viendrai plus sur CNews pour le moment», avait-il indiqué en annulant un rendez-vous avec Jean-Pierre Elkabbach mercredi 16 octobre, en raison de la présence sur cette chaîne du polémiste Eric Zemmour. Car, pour lui, «Tout ce qu’on entend sur cette chaîne-là ne vise qu’à créer les conditions d’une opposition entre des citoyens français. «On ne peut pas aller sur une chaîne de télévision qui prétend faire son audience sur un comportement raciste et par des gens qui sont en violation de la loi sur ces questions, poursuit Jacques Attali.

– Lundi 21 octobre 2019 : Quelque chose est-il en train de changer dans le champ de la communication… institutionnelle. Retombées du Hirak ou alors, toujours cette sacrée tendance à ménager, lors des écarts de langage, les hommes d’appareil en activité ou en retraite, tout en sanctionnant le simple citoyen ou journaliste ? Ainsi, le gouvernement a officiellement réagi aux propos d’Amar Saâdani (qui a notamment souscrit à la marocanité entière du Sahara Occidental, soulevant une grosse polémique dans ce contexte).

«Cette déclaration n’engage que son auteur» a ainsi répliqué le porte-parole du gouvernement, lors de son passage aujourd’hui, au Forum d’un journal gouvernemental rappelant que «l’Algérie a une position immuable concernant le Sahara Occidental» et réaffirmant l’attachement de l’Algérie à l’autodétermination du peuple sahraoui.

Tout cela a même poussé Amar Saâdani à «exploiter» la situation pour «relooker» son image déjà assez ternie par les multiples scandales. Ainsi, pour lui, «la réponse du porte-parole du gouvernement est une réponse claire à ceux-là mêmes qui prétendent que Amar Saâdani ne parle que sur instruction ou comme l’ont laissé entendre d’autres, que je serais le porte-parole officieux de Monsieur le chef d’état-major», tient à préciser d’emblée l’ex-patron du FLN à un site électronique d’informations. «Mes déclarations sont l’expression de mes convictions personnelles…»

Et de conclure son propos en soulignant «pour la dernière fois, je déclare que je suis responsable de mes déclarations à ce sujet, en tant que citoyen et en toute liberté sans que mes propos n’engagent quelque partie officielle, parti politique ou personne».

Voilà au moins un membre éminent de l’«Etat profond» qui prend les devants en profitant de la vague «Liberté d’expression publique» créée par le Hirak… pour «protéger» ses arrières ou préparer ses «retraites». Un simple citoyen aurait connu un autre sort !

– Samedi 26 octobre 2019 : partout à travers le monde (France, Espagne, Irak, Hong Kong, Chili, Bolivie, Guinée…), il y a des mouvements populaires, pacifiques ou violents qui apparaissent et durent… durent. Y aurait-il un effet «Algérie, Yetnahaw Gaâ» ?… Peut-être ! Pourquoi pas ? Ce qui est sûr, c’est que les Algériens du «Hirak» ont inventé grâce ou/et sans les nouvelles technologies, une nouvelle forme de la communication et de l’expression publiques et collectives. Le temps des «foules solitaires» est bel et bien fini !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *