L’armée de terre algérienne aurait reçu 60 véhicules de combat russes Terminator-2

26.06.2020

La Russie a livré «60 blindés» de défense antichar BMPT-72 Terminator-2 à l’Algérie dans le cadre d’un contrat incluant «des centaines» de véhicules de ce type, a rapporté le site algérien d’information militaire Menadefense. Auparavant, l’armée algérienne avait réceptionné un simulateur de pilotage de ce blindé.

© Sputnik . Mikhail Voskresensky

Dans le cadre de son plan de renforcement de la puissance de feu de ses unités blindées, l’Armée nationale populaire (ANP) algérienne vient de réceptionner un premier lot d’une commande de BMPT-72 Terminator-2, indique le site d’information militaire Menadefense. Cette première livraison intervient dans le contexte de la visite à Moscou du chef de l’état-major de l’ANP par intérim, le général-major Saïd Chanegriha, pour assister aux festivités du 75e anniversaire de la Victoire sur le nazisme.

 

Le média affirme que l’ANP a reçu «60 BMPT-72 Terminator-2» dans le cadre de cette première livraison. Il y a quelques mois, la Russie lui avait livré «un simulateur pour faciliter la transition des tankistes et des tireurs sur ce blindé», a-t-il précisé.

«Selon nos informations, plusieurs centaines de BMPT-72 Terminator-2 sont actuellement en cours de fabrication pour l’ANP», a ajouté Menadefense.

Exercices à tirs réels Bouclier 2020 à Oran
L’Algérie envisagerait de construire une base militaire en réponse au projet marocain considéré comme hostile   © SPUTNIK . SPUTNIK VIA LE MINISTÈRE ALGÉRIEN DE LA DÉFENSE NATIONALE
D’un poids de 44 tonnes, le BMPT-72 Terminator-2 est un véhicule de combat russe conçu sur la base du châssis du char T-72. Il est destiné à la protection des unités blindées. Il est équipé de deux canons automatiques 2A42 de 30 mm, d’une mitrailleuse, de deux lance-grenades et de quatre missiles Ataka.Après avoir été testé en Syrie, le BMPT-72 Terminator-2 a été intégré à l’Armée de terre russe.

La coopération technico-militaire algéro-russe

La Russie a été le partenaire de l’Algérie durant les années 2000 dans son effort de remise à niveau de son armée, frappée par un dur embargo durant les années 1990 en raison de la décennie noire de terrorisme.

L’ANP, qui a modernisé ses unités avec des armements ultrasophistiqués de fabrication russe tels que les systèmes antiaériens S-300, envisage de renforcer son Armée de l’air avec des avions de combat de dernière génération.

 

Ainsi, selon Menadefense, l’ANP est fortement intéressée par le chasseur furtif de 5e génération Su-57 et l’avion de combat MiG-35 de génération 4++. En effet, lors du dernier salon de l’aéronautique et de l’espace de Moscou (MAKS), la délégation algérienne conduite par le commandant de l’Armée de l’air s’était longuement arrêtée vers ces deux appareils.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *