Algérie / Benflis appelle à la tenue de l’élection présidentielle dans les délais

Par Hani Abdi − En recevant aujourd’hui l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, le président du parti Talaie El-Hourriyet, Ali Benflis, a appelé à la tenue dans les délais de l’élection présidentielle prévue en avril prochain. Tout en évoquant l’impasse politique actuelle et la situation économique et sociale des plus difficiles que traverse notre pays, M. Benflis a considéré que «la prochaine élection présidentielle doit se tenir dans les délais constitutionnels». Ces élections, a-t-il poursuivi dans un communiqué, «peuvent être une opportunité pour donner la parole au peuple souverain en organisant une élection propre et ouvrir ainsi la voie à une solution pacifique, consensuelle, de la crise globale qui affecte notre pays».

Par cet appel, M. Benflis, deux fois candidat à la présidentielle, a rejeté l’idée d’un report de la présidentielle à moins d’une semaine de la date de la convocation du corps électoral. Ali Benflis ne s’est toujours pas exprimé sur ses intentions. On ne sait toujours pas s’il compte tenter sa chance en se portant candidat à la magistrature suprême pour la troisième fois.

Au cours de l’entretien qu’il a accordé à John Desrocher, ambassadeur américain en Algérie, Ali Benflis a livré son analyse de la situation politique du pays. Tout en se félicitant du développement des relations bilatérales, des progrès réalisés dans le cadre du dialogue stratégique entre les deux pays  et de la volonté affirmée des Etats-Unis de s’engager dans un partenariat avec notre pays pour la diversification de l’économie nationale, Ali Benflis a, à cet égard, évoqué sa proposition de sortie de crise «à travers une démarche responsable, pacifique, consensuelle, graduelle, par le biais d’un dialogue inclusif».

Le président de Talaie El-Houriyet a réaffirmé son attachement «à la sécurité et à la stabilité de notre pays». Il a déclaré que «l’Armée nationale populaire a toutes les capacités pour faire face à toute menace aux frontières et à la sécurité du pays».

H. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.