Forum intergénérationnel de soutien à l’Action arabe commune : Sami Kleib encense l’Algérie

   

Retrouvaille à Oran entre Ahmed Bensaada et Sami Kleib

 

  L’organisation d’un  Forum intergénérationnel de soutien à l’Action arabe commune à Oran s’avérait une initiative louable dans une conjoncture internationale exceptionnelle, annonciatrice de la naissance d’un nouvel ordre mondial multipolaire.

La tenue du Forum intergénérationnel de soutien à l’Action arabe commune, moins de deux mois du rendez-vous du Sommet arabe d’Alger, prévu les 1et 2 novembre( date fort symbolique, coïncidant avec le 68 ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du premier novembre), a été largement appréciée.

Sur son site Louabatelomam (jeu des nations) le très engagé journaliste pour les causes arabes, le libanais Sami Kleib n’a pas tari d’éloge sur l’Algérie via un article résumant la situation du monde arabe et le rôle de l’Algérie.

Pour Sami Kleib, cette rencontre ne pouvait être organisée que par l’Algérie, pays des martyrs et Mecque des révolutionnaires.

Sami Kleib, rappelons-le avait à maintes reprises, salué le rôle de l’armée algérienne dans la guerre arabo-israélienne en 1973 en terres égyptiennes. Pour Sami Kleib, l’armée algérienne a damé le pion à l’armée sioniste dirigée par le sanguinaire Ariel Sharon et avait contribué largement à la victoire contre l’occupant sioniste.

Le journaliste libanais avait aussi encensé le Peuple Algérien et son amour sans limite pour le Peuple Palestinien, exprimé lors de ce fameux match, opposant les sélections algérienne et palestinienne au stade du 5 juillet à Alger. Le public Algérien chantait la victoire palestinienne contre sa sélection « Palestine, les martyrs ».
Dans un précédent article ,Algérie54 avait rendu hommage à ces journalistes arabes qui portent l’Algérie dans leur cœur et qui n’ont jamais douté de son rôle pour resserrer les rangs arabes et palestiniens, dans le cadre du recouvrement des droits arabes et palestiniens.

En conclusion, il faut souligner, que la fausse note du Forum intergénérationnel de soutien à l’Action arabe commune à Oran, a été l’invitation adressée à un directeur d’un centre d’études stratégiques basé en Suisse, qui ne ratait aucune aubaine, dans un passé récent de dénigrer l’Algérie sur les plateaux des télévisions occidentales, dont ceux de France24.
L’invité en question n’est autre que Hasni Abidi, qui défendait ce qui est appelé « printemps arabe » et qui n’a servi qu’à démanteler les Etats-Nations. Sur ce registre, il est incompréhensible, de voir un défenseur de la thèse atlantiste, se reconvertir en défenseur de l’unité arabe. D’ailleurs, il est aberrant et regrettable de ne pas inviter Ahmed Bensaada, le chercheur et auteur de plusieurs livres sur le complot visant le monde arabe, via le plan d’exportation de démocratie ou Regime Change, sachant qu’Ahmed Bensaada est établi à quelques encablures du lieu des travaux du Forum intergénérationnel de soutien à l’Action arabe commune à Oran.


                                      L’Algérie mobilisée pour le succès du Sommet arabe

 

L'Algérie mobilisée pour le succès du Sommet arabe

ALGER – L’Algérie est mobilisée, sous la direction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a garantir le succès du 31e Sommet arabe prévu les 1 et 2 novembre 2022, a affirmé, jeudi à Alger, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra qui a annoncé une réunion en Algérie des factions palestiniennes avant la tenue du rendez-vous arabe.

Présidant au siège de son département ministériel l’installation d’Amar Belani, nouveau SG du ministère en remplacement de Rachid Chakib Kaid, M. Lamamra a fait état d' »efforts incessants » pour mener une action diplomatique d’envergure sous la conduite du président de la République en vue de consolider les rangs palestiniens à la faveur d’une réunion qui se tiendra bientôt en Algérie avant même le Sommet arabe.

Il s’agit d’une démarche, poursuit M. Lamamra, tendant à « parvenir à une unité arabe renforçant l’unité palestinienne, mais aussi d’amorcer à la faveur du Sommet d’Alger un départ pour l’action arabe commune en vue d’actualiser la solidarité et la coordination pour une paix pérenne et équitable basée sur l’accès du peuple palestinien à ses droits imprescriptibles, tout en relevant les défis auxquels font face les sociétés arabes, partant du principe de sort commun et collectif », a-t-il ajouté.

A cette occasion M. Lamamra a appelé à la nécessaire mobilisation de tout un chacun pour garantir le succès des prochaines échéances. « Nous sommes à la veille de la tenue du 31e Sommet arabe, un rendez-vous auquel nous nous préparons en déployant des efforts, Président et envoyés spéciaux », a-t-il déclaré, mettant en avant, dans ce sens, le succès du Forum intergénérationnel de soutien à l’action arabe commune d’Oran tenu pour la première fois dans l’histoire.

M. Lamamra a insisté, dans ce cadre, sur le « renforcement de la diplomatie multilatérale dans le cadre de l’ONU, de l’UA et de la Ligue Arabe, et la relance du Mouvement des Non-alignés ».

Il s’agit en outre de « permettre à l’Organisation de coopération islamique de s’acquitter pleinement de ses missions de solidarité entre les peuples musulmans », a-t-il ajouté.

Evoquant le Forum d’Oran, le chef de la diplomatie algérienne a souligné qu’il s’agissait d’un espace de « communication intergénérationnelle », et d’une démarche pour tirer parti de la sagesse des expérimentés et de la fougue des jeunes au service de l’action arabe commune.

Ce Forum, a-t-il dit, est « une reconnaissance du rôle pivot de la société civile, à travers ce qui est communément connu par la diplomatie populaire ».

M. Lamamra a formulé le souhait de voir une « mobilisation inédite de tout un chacun pour être à la hauteur des attentes du Président de la République et de la confiance du peuple qui voit en la diplomatie un symbole de souveraineté ».

De son côté, M. Belani qui poursuivra ses missions d’Envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère des Affaires étrangères a appelé les cadres de ce département à œuvrer à la réalisation du rayonnement de la diplomatie de l’Algérie nouvelle.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.