La Syrie accuse Israël de «terrorisme d’Etat» après des frappes meurtrières

Après des frappes sur son sol que le gouvernement syrien a imputées à Israël, Damas a accusé l’Etat hébreu de «terrorisme d’Etat». Le ministère syrien des Affaires étrangères a porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU.

«Les autorités israéliennes pratiquent de plus en plus le terrorisme d’Etat», a déclaré le ministère des Affaires étrangères syrien dans un communiqué rapporté par l’agence publique syrienne Sana, ce 2 juillet. La veille, des frappes en Syrie imputées par Damas à l’Etat hébreu, ont tué quatre civils et blessés 21 autres personnes près de la capitale, selon Sana. «La dernière agression odieuse s’inscrit dans le cadre des tentatives constantes d’Israël de prolonger la crise en Syrie», a ajouté la diplomatie syrienne.

Lire aussi : Quatre civils dont un enfant de trois ans tués par une frappe israélienne près de Damas

La ministère des Affaires étrangères syriennes a également fait savoir qu’il avait porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU. 

Israël, qui a refusé de commenter ces bombardements, confirme rarement ses frappes en Syrie, même si ces derniers mois il a revendiqué plusieurs attaques. Depuis le début, en 2011, de la guerre en Syrie, l’Etat hébreu mène en effet régulièrement des attaques contre des positions en Syrie et martèle qu’il ne laissera pas ce dernier devenir la tête de pont de l’Iran, son ennemi juré.

Lire aussi : Sur le dossier syrien, la Russie ne vendra ni ses alliés ni ses principes, prévient Poutine


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *