Le coronavirus touchera «probablement» 50 à 70% des Français, prévient Blanquer

Citant les prévisions des scientifiques, le ministre de l’Education a estimé que plus de la moitié de la population devrait finir par être «contaminée par le virus». Il a ajouté que cela créerait une «forme d’immunité majoritaire». Interrogé sur France Info ce 15 mars, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a estimé que «50 à 70% de la population [devrait finir] par être contaminée par le virus», précisant que c’était ce que disaient les scientifiques.

Entrée d’un hôpital à Vannes (Morbihan), le 10 mars 2020 (image d’illustration) © REUTERS/Stephane Mahe

«C’est d’ailleurs ça qui met fin au virus, puisque ça crée une forme d’immunité majoritaire, et donc le virus s’éteint de lui-même», a-t-il ajouté.  Le ministre a ensuite détaillé la stratégie du gouvernement, qui a annoncé la veille plusieurs mesures de confinement face à la pandémie : «Comme vous le savez, depuis le début, la stratégie ce n’est pas d’empêcher que le virus passe – on sait qu’il passera probablement par plus de la moitié d’entre nous –, mais c’est de faire en sorte qu’il passe de la manière la plus étalée possible dans le temps.» Quelques jours auparavant, plusieurs médias allemands avaient rapporté des propos d’Angela Merkel, qui affirmait elle aussi que 60 à 70% de la population devrait être atteinte par le virus. Ce chiffre avait été évoqué fin février par un virologue berlinois, Christian Drosten, comme le rapporte Libération. Le gouvernement a notamment annoncé ce 14 mars la fermeture de tous les lieux publics non-indispensables afin de freiner l’épidémie qui a contaminé 4 500 personnes en France et fait 91 morts, selon le dernier bilan communiqué ce même jour. Les élections municipales (les 15 et 22 mars) ont en revanche été maintenues.



Lire aussi : Coronavirus : l’épidémie « pourrait toucher 60% de la population mondiale »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *