Maroc / Le Chef de gouvernement examine avec le DG de l’ONUDI les perspectives de coopération dans le domaine industriel

onudi

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, s’est entretenu, mardi à Rabat, avec le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Li Young, des perspectives de coopération dans le domaine industriel en tant que secteur porteur de l’économie marocaine.

Lors de ces entretiens, le Chef du gouvernement a souligné que le Maroc accorde un grand intérêt au développement de l’industrie, rappelant les résultats positifs du plan d’accélération industrielle, qui a été lancé en 2014 et se poursuivra jusqu’en 2020. M. El Othmani, cité par un communiqué de son département, a fait remarquer que l’industrie est, avec l’agriculture et le tourisme, l’un des trois secteurs prioritaires de l’économie marocaine, soulignant que la part de l’industrie dans le produit intérieur brut (PIB) augmente d’année en année, ce qui permet à ce secteur d’occuper une place de choix dans l’avenir de l’économie marocaine. Le directeur général de l’ONUDI a salué, de son côté, les progrès de l’industrialisation du Maroc ainsi que les efforts déployés pour le développement de ce secteur, de par sa grande contribution à la croissance économique de tous les pays et au flux des investissements étrangers, créateurs de richesses et d’emplois. Il a également mis en relief les atouts du Maroc en tant que porte d’entrée sur l’Afrique ainsi que les importants investissements consentis par le Royaume dans plusieurs pays du continent. Le Maroc et l’ONUDI avaient signé, mardi à Rabat, un Programme de partenariat Pays (PCP) visant à accompagner les efforts d’industrialisation du Royaume et à réaliser ses objectifs de développement durable. 


HuffPost

Le Maroc et l’ONUDI main dans la main pour accélérer l’industrialisation du royaume

Un programme de partenariat a été signé pour accompagner le royaume vers sa transformation industrielle et économique.

  • Rédaction du HuffPost Maroc
Moulay Hafid Elalamy et Li Young avant la signature, ce mardi 26 mars à Rabat, du Programme de...
Moulay Hafid Elalamy et Li Young avant la signature, ce mardi 26 mars à Rabat, du Programme de Partenariat Pays.

ÉCONOMIE – Le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) ont procédé, ce mardi 26 mars, à la signature du Programme de Partenariat Pays (PCP) lors d’une cérémonie co-présidée par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique et Li Yong, directeur de l’ONUDI, en présence de plusieurs ambassadeurs et représentants diplomatiques. 

Accompagner les efforts d’industrialisation du Maroc tout en aidant le royaume à atteindre ses objectifs de développement durable, telle est la promesse de ce partenariat dont les composantes répondent aux priorités nationales de développement pour la transformation économique du pays. 

“Le PCP place le développement industriel inclusif et durable au coeur de ses priorités”, a souligné MHE. Le cadre de partenariat novateur lancé avec l’ONUDI participera assurément à la réalisation des ambitions industrielles du royaume et au-delà, à adresser d’autres priorités du moment, notamment la promotion de l’usage des énergies renouvelables et des technologies d’efficacité énergétique et à l’amorce du tournant de la quatrième révolution industrie et d’une industrie 4.0″. 

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
BKvrpgPp normal

UNIDO Morocco@UNIDOMorocco

#HappeningNow : Lancement de la Cérémonie de Signature du #PCPMorocco en présence de M. LI Yong DG de @UNIDO et de M. @MyHafidElalamy Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique au Maroc !1612:11 – 26 mars 2019Voir les autres Tweets de UNIDO MoroccoInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Le programme consacre toute une composante à la coopération Sud-Sud et s’inscrit dans la vision du roi Mohammed VI et des actions en faveur des partenaires africains consistant à investir le savoir-faire et les potentialités du Maroc afin de servir le progrès et la croissance du continent, a rappelé Moulay Hafid Elalamy dans son allocution.

Les chantiers “pré-requis” soutenus par le PCP

Le PCP se veut un catalyseur de croissance qui place le Développement Industriel Inclusif et Durable (DIID) au coeur de ses priorités. Le programme lancera et soutiendra plusieurs chantiers “pré-requis” au développement d’écosystèmes performants au Maroc dont: le développement de zones industrielles durables, conçues dans une approche de standards de qualité, d’attractivité, d’efficacité énergétique et de compétitivité internationale, la promotion d’une industrie 4.0 à moindre coût et sans réduction substantielle des emplois, la transition vers une économie circulaire respectueuse des équilibres et enjeux environnementaux, la mise en place d’un cadre national de développement du e-commerce et la promotion des énergies renouvelables et d’un meilleur secteur de l’industrie agro-alimentaire, entre autres. 

“Nous voulons faire de la mise en oeuvre du PCP au Maroc une réussite à dupliquer dans d’autres pays de la région”, a affirmé Li Young, qui s’est félicité de la densité du partenariat entre l’ONUDI et le Maroc ainsi que des progrès et réalisations accomplis dans le secteur industriel national. “Le Maroc dispose d’un secteur industriel émergent avec une classe d’entrepreneurs émergente”, a-t-il ajouté.

Elaboré dans le cadre d’un vaste processus de consultation et de coordination impliquant une approche multipartite engageant des partenaires au développement, différents ministères et des bailleurs de fonds, le PCP se déploiera au Maroc sur la période 2019-2023. Il représente ainsi le nouveau cadre de partenariat adopté par l’ONUDI à l’issue de sa 15ème Conférence Générale. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *