Nucléaire : des habitants du Niger souffrent-ils de maladies causées par une mine d’uranium ?

  • Une radioactivité deux fois plus élevée que dans la zone de Tchernobyl, 35 millions de tonnes de déchets toxiques entreposés à l’air libre, c’est ce que les habitants de la ville d’Arlit, au Niger, pointent du doigt comme la cause d’hémiplégies et de diverses maladies chroniques au sein de leur population.   

 

 

 

Les habitants estiment que la responsabilité de ces dégâts sanitaires et environnementaux incombe à l’exploitant de deux mines d’uranium dans leur localité, gérées par les filiales de la multinationale française Orano (ex-Areva), dont l’État français est actionnaire à hauteur de 80 %.
Aucun habitant nigérien ou salarié d’Orano n’a été reconnu comme malade à cause de la radioactivité du site. Seul un salarié français, ayant vécu pendant 7 ans dans la ville d’Arlit, l’a été.

Source : Documentaire France 5 « Vert de rage : l’Uranium de la colère », réalisé par Martin Boudot

👉 Découvrez notre dossier d’investigation « NUCLÉAIRE : ARMES, MENSONGES D’ÉTATS ET AUTRES CONTRE-HISTOIRE(S) » dans notre n°141 en vente en kiosque et sur notre site :https://magazine.nexus.fr/n141/ :

Image principale tirée du documentaire 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.