« Quel avenir pour l’UE ? » -François Asselineau à l’Université Jean Moulin de Lyon (vidéos)

Le 22 janvier 2020, s’est tenue une conférence animée par François Asselineau. Le thème était « Quel avenir pour l’Union Européenne ? », en lien direct avec l’actualité internationale, la sortie de la Grande Bretagne. Les étudiants et le public présents ont suivi avec un vif intérêt la conférence et ont eu l’occasion de poser leurs questions, au chef de parti de l’UPR.

Voir aussi :


Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Charles Henri Gallois (EM Lyon Economiste de l’UPR) pour son livre aux Editions Fauve : « les illusions économiques de l’UE ».

1. L’UE idiot utile de la mondialisation. – Du berceau à la tombe il faut penser du bien de l’UE. – Quand l’UE n’est pas l’Europe. – L’UE un problème démocratique. – L’utopie d’un état européen. – Les coûts de l’Europe, tout compris plus de 50 milliards. – On ne réforme pas de l’intérieur. – La divergence non la convergence, le cas des pays de l’Est. – Concurrence sociale et fiscale, le Luxembourg de M. Junker champion de l’optimisation fiscale ! – La Doxa européenne efficace contre la dissidence.

2. L’Union Européenne nous protège-t-elle ? – Le tarif extérieur commun une passoire ! – Etude comparée des taux douaniers Chine USA, Inde UE. – La libre circulation interne et externe des capitaux, feu vert pour les délocalisations. – L’affaire Alstom, une trahison ! – Le Brexit l’apocalypse ne se produira pas. – Brexit, l’euro fanatisme redoute le précédent britannique. – Probable augmentation de la contribution française. – Le mythe de la taille critique : ces petits pays qui réussissent hors et dans l’UE.

3. L’Euro devait nous apporter la croissance. – La zone euro : le plus faible taux de croissance mondiale. – Le déficit commercial français, l’euro surévalué pour la France. – Le chômage variable d’ajustement en l’absence de dévaluation monétaire, une dévaluation interne. – L’évolution du mark multiplié par plus de trois. – L’endettement public dans l’UE. – Les arguments faussement apocalyptiques des euro fanatiques. – La sortie de l’UE ne peut être qu’unilatérale, pas de négociations possibles. – La presse au service de la doxa européiste.


Lire aussi :

>> FREXIT ÉCOLOGIQUE : Conférence de Jérôme YANEZ – L’urgence écologique et les contradictions de l’UE


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.