Revue de presse du 01/03/2020

DÉMOCRATIE

Le coup de génie des Autochtones

« On croyait avoir affaire à un blocus ferroviaire, c’est en fait une crise autochtone. Le chemin de fer était vu comme la colonne vertébrale du Canada, il s’agit plutôt de sa trachée. Appuyer un pouce dessus et l’économie étouffe. Il suffit d’une poignée de militants positionnés à des endroits stratégiques pour mettre le pays à genoux. Il faudra donc se saisir de la question qui pue : le statut juridique des personnes autochtones encore régi par une pièce législative de 1876 portant le nom archaïque et insultant de « Loi sur les Indiens ». C’est une boîte de Pandore. Les problématiques et les revendications varient d’une communauté à l’autre avec le risque d’ouvrir la porte aux revendications de provinces et territoires. L’affaire appelle aussi à une réflexion sur ce que nous consommons (enjeu climatique, construction d’oléoduc et de Gazoduc, importations, …) « 

Source : Journal de Québec

ENVIRONNEMENT

SDHI, ces pesticides épandus massivement qui s’attaquent à tous les êtres vivants

« Connaissez-vous les SDHI ? Ces nouveaux fongicides, censés s’attaquer seulement aux champignons qui menacent les récoltes, s’en prennent en fait à tous les êtres vivants. Un « danger immense » selon des scientifiques. Le journaliste Fabrice Nicolino leur consacre son dernier ouvrage, Le crime est presque parfait. Entretien. »

Source : BASTAMAG

Pourquoi comparer le virus 2019-nCoV et la grippe saisonnière n’a pas vraiment de sens

[Adressé par un lecteur] Article très didactique, scientifiquement exact, exhaustif sans être trop long. Même s’il date de quelques semaines et que le nom du virus a changé entre-temps, il s’agit à mon avis (de médecin) du meilleur article disponible sur Internet, compréhensible pour tout un chacun. Devrait absolument être lu avant de parler de coronavirus.

Source : France TV Info

EVASION FISCALE

Un contrôle fiscal de moins en moins efficace

« Les bonnes rentrées du contrôle fiscal en 2019, annoncées en grande pompe par le gouvernement, masquent la chute considérable du montant total des redressements fiscaux opérés ces cinq dernières années. Le Premier ministre, le ministre des Comptes publics et la ministre de la Justice : pas moins de trois membres du gouvernement ont été mobilisés pour annoncer les résultats du contrôle fiscal 2019. Un chiffre généralement coincé au fond d’un tableau qui n’intéresse que les spécialistes ! Le gouvernement a donc décidé de valoriser son travail en la matière. A juste raison ? Tour d’horizon en trois graphiques. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

FRANCE

L214 reçoit par erreur des emails exposant les mensonges du Ministère de l’Agriculture

« Cette fois-ci, le ministère de l’Agriculture a franchi la ligne rouge. Mardi 25 février, un échange de mails révélé par l’association L214 prouve que tous les pouvoirs publics, ministère, préfecture, vétérinaires, ont sciemment dissimulé les non-conformités à la règlementation sur la souffrance animale dans l’abattoir de veaux Sobeval en Dordogne. L’association L214 demande la démission du Ministre Didier Guillaume. Tout a commencé dans les petits couloirs du ministère. Mercredi 19 février, l’association L214 s’apprête à diffuser une série de vidéos choc tournées dans l’abattoir Sobeval de Boulazac, en Dordogne. Appartenant au groupe néerlandais VanDrie, le plus important du monde dans sa filière, cet établissement gigantesque peut abattre jusqu’à 3 400 veaux par semaine, dont 30 % sont égorgés dans le respect des pratiques rituelles casher et halal. »

Source : LA RELEVE ET LA PESTE

Retraites : défendre l’héritage d’Ambroise Croizat

« Plébiscitant la réforme des retraites, un élu LREM a repris, à tort, les mots du ministre communiste Ambroise Croizat, père de la Sécurité sociale. La journaliste Lucie Chopin procède à quelques rappels historiques utiles. Le 28 décembre dernier, en pleine grève des cheminots contre la réforme des retraites, Julien Bargeton, sénateur de la majorité, annonce sur Twitter sa venue sur une chaîne d’info continue en citant Ambroise Croizat : « L’unité de la Sécurité sociale est la condition de son efficacité. » Sortie de son contexte, la phrase ne dit rien du conflit en cours, l’« unité de la Sécurité sociale » désignant la prise en charge au sein d’un même organisme de plusieurs risques sociaux, comme la maladie, les accidents du travail ou la vieillesse. Mais cette intervention fait affleurer dans le débat public le nom d’Ambroise Croizat, maître d’œuvre, après la Seconde Guerre mondiale, de la Sécurité sociale et du système de retraite par répartition. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

« Dette sociale » : de quoi parle-t-on ?

« Force est de reconnaître que le concept de dette sociale n’est pas un concept très parlant. Et, ne nous facilitant pas la tâche, il semblerait bien que ce soit un concept polysémique, dont les différents sens ou du moins acceptions politiques peuvent même s’avérer antagonistes. Comment s’y retrouver ? De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque la dette sociale ? Ou plutôt qui parle de quoi ? »

Source : CADTM

GÉOPOLITIQUE

Les Etats-Unis et les traités internationaux ou « Pourquoi se gêner ? »

« Le 31 janvier dernier, la Maison Blanche a publié un communiqué annonçant que « le Président Donald Trump avait annulé la politique de l’administration Obama interdisant aux forces militaires américaines d’employer des mines antipersonnel en dehors de la péninsule coréenne », en utilisant un argument assez fallacieux : les restrictions imposées par l’administration Obama pouvaient occasionner un « désavantage sévère » pendant un conflit. Dans un deuxième paragraphe, comme pour s’excuser, le communiqué précise que ces mines seraient à durée de vie limitée et qu’on s’efforcerait de réduire les dommages involontaires causés aux populations civiles et aux forces alliées. Cette décision entre en conflit frontal avec la Convention d’Ottawa sur l’interdiction de ce type d’armes. Elle n’a toutefois fait l’objet d’aucun commentaire à Berlin ou à Londres. La France, elle, a réagi par le truchement de la Commission Nationale pour l’élimination des mines antipersonnel, où le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères est représenté par un Ambassadeur. »

Source : GEOPRAGMA

LIBERTÉS

Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste

« Le ministère de l’Intérieur a créé Demeter, une cellule de renseignement dédiée aux « atteintes au monde agricole ». Ce dispositif policier et judiciaire risque de servir à surveiller militants animalistes et écologistes opposés à l’agriculture industrielle. La photo fait sourire. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avec un porcelet dans les bras. C’était le 13 décembre 2019, dans le Finistère. Le ministre était venu visiter deux élevages et présenter la création de la toute nouvelle cellule de la Gendarmerie nationale dédiée à la « protection » des agriculteurs, et nommée d’après la déesse grecque des moissons, Déméter. À ses côtés se trouvait le directeur général de la Gendarmerie nationale, mais également Christiane Lambert, présidente du syndicat agricole majoritaire, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). Reprenant à son compte le discours du syndicat, le ministre a dénoncé « l’agribashing ». »

Source : REPORTERRE

Tremble Hadopi !

« Le 12 février dernier, le Conseil d’État a accepté notre demande de transmettre au Conseil constitutionnel une question sur la constitutionnalité des pouvoirs de la HADOPI. Cette question porte sur le pouvoir donné à ses agents pour accéder aux données permettant d’identifier les internautes à partir de leur adresse IP. Ce même pouvoir qu’à plusieurs reprises, la Cour de justice de l’Union européenne et le Conseil constitutionnel ont déjà jugé contraire aux droits fondamentaux dans d’autres cas semblables. Il ne reste plus au Conseil Constitutionnel qu’à prendre la même décision pour la HADOPI – et ainsi l’enterrer pour de bon ! Une décision positive du Conseil constitutionnel constituerait une victoire historique. »

Source : LA QUADRATURE DU NET

MATIÈRES PREMIÈRES

Unanimité du monde agricole pour demander une loi foncière

« En France, 20 000 hectares par an d’espaces naturels sont artificialisés. L’habitat représente 41,9 % des terres artificialisées, les réseaux routiers 27,8 %, les services et les loisirs 16,2 %, selon un rapport de France Stratégie de 2019. Préserver les terres agricoles, éviter que des hectares soient convertis en centres commerciaux ou que des sociétés constituent des méga-fermes capitalistiques : le monde agricole a exigé unanimement, mardi 25 février, le vote d’une nouvelle loi foncière, lors du Salon de l’agriculture. Mais l’Élysée et le Gouvernement renoncent toujours à tenir leur promesse en la matière. »

Source : Terre-Net

Produire de l’énergie plutôt que nourrir : comment le lobby du gaz « vert » transforme l’agriculture française

« Subventions publiques, législation favorable, tarif de rachat garanti, l’État français est entré tête baissée dans la course à la méthanisation, encouragé par le lobbying très actif des entreprises gazières. Mais cette activité profite d’abord aux gros élevages et pourrait modifier demain le visage de l’agriculture. Produire de l’énergie ou de l’alimentation… Faudra-t-il bientôt choisir ? Il a d’abord cru à la méthanisation, avant de déchanter. René Louail, ancien conseiller régional écologiste en Bretagne, défend dès le début des années 2000 un projet du nom de Géotexia. Celui-ci est porté par une trentaine d’éleveurs soucieux de transformer le lisier en biogaz (nous vous en avions parlé dans ce reportage). « Un fiasco total alors que 17 millions d’euros ont été investis dans ce projet », déplore t-il aujourd’hui. »

Source : BASTAMAG

RÉFLEXION

Emmanuel Todd tacle l’Insee et ravive la controverse sur la mesure de l’inflation

« Dans son dernier livre, l’essayiste juge que l’Insee sous-estime l’inflation. Spécialiste dans l’étude des indicateurs économiques, Florence Jany-Catrice décrypte cette controverse. L’histoire longue de l’indice des prix à la consommation (IPC) a toujours été marquée de controverses plus ou moins éclatantes ou feutrées. En particulier depuis que l’inflation sert, directement ou indirectement, comme dispositif d’indexation des petits salaires, des retraites, des prestations sociales etc., des voix se lèvent régulièrement (notamment dans le monde syndical) pour considérer que l’inflation peut être sous-estimée, ce qui sous-estimerait alors d’autant les revalorisations des montants indexés. L’actualité est très riche de ce point de vue, en témoignent notamment deux récentes parutions. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

ÉCONOMIE

Décret n° 2020-151 du 20 février 2020 portant autorisation d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « application mobile de prise de notes » (GendNotes)

[Adressé par un lecteur] La gendarmerie, sur une application nommée GendNotes, a à partir du 20 février le droit de créer des fiches sur n’importe qui, comprenant n’importe quel critère.

Source : LegiFrance

« Quelles réponses à la guerre du droit ? »

Intervention de Me Olivier de Maison Rouge lors de la table ronde « Le droit, arme de puissance économique ? » organisée par le Cercle Droit & Liberté le 12 février 2020 à la Maison des Mine à Paris. Olivier de Maison Rouge est avocat d’affaires et docteur en droit. Il a également mené des études de sciences politiques et est spécialiste du droit de l’intelligence économique. Il a enseigné auprès de divers écoles et universités dont l’école de Guerre Économique. Il est aussi l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur la guerre économique dont « Penser la guerre économique : Bréviaire stratégique » paru chez VA Presses en 2018 et « Le droit du renseignement » Paru chez Lexis Nexis en 2016.

Source : Cercle Droit et Liberté – Youtube

ÉTATS-UNIS

Présidentielle américaine : le tournant démocrate

« Le scrutin n’aura lieu que dans huit mois aux Etats-Unis et, déjà, le duel se précise. Du côté des Républicains, personne n’a l’inconscience de s’opposer à Donald Trump, candidat permanent à sa réélection depuis le premier jour de son mandat en 2017. Côté démocrate, mardi 3 mars que sera confirmée l’identité du champion qui devrait affronter le président sortant. Mais on peut noter d’ores et déjà certaines tendances, notamment la chute dans les sondages de Joe Biden, le candidat centriste. » [Où Christine Ockrent rame contre Sanders (« qui a 78 ans rappelons-le ») face à des intervenants aux avis somme toute assez équilibrés, et ça, ça fait quand même un peu plaisir 😉 Qualifiant même Warren de « gauchiste », on sent bien qu’une seule Killary lui manque…]

Source : France Culture


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.