Revue de presse du 17/11/2019

ALLEMAGNE

L’Allemagne, un paquebot qui vire lentement

« Entrée en récession, l’Allemagne est désormais en proie au doute. Les dogmes que ses dirigeants ont imposés à l’Europe depuis dix ans se fissurent. Mais les résistances restent fortes. Allemagne a traversé sans grande difficulté la crise de 2008 et ses suites. Elle a même profité à plein de son statut de safe harbour, de refuge sûr. Non seulement avec des taux d’intérêt nettement plus bas que le reste de l’Europe, mais aussi sur le plan démographique : la crise lui a permis d’attirer massivement les jeunes qualifiés de Grèce, d’Italie, d’Espagne, du Portugal…, comblant ainsi son déficit en la matière. Pourtant, depuis deux ans, la mécanique s’est enrayée : l’économie ralentit, les exportations stagnent. Du coup, le débat s’ouvre sur des sujets jusque-là tabous. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

CRISE FINANCIÈRE

La BCE a acheté pour près de 3 milliards d’obligations d’entreprise en une semaine

« Pour sa première semaine complète depuis la reprise de son programme d’achat d’actifs, la Banque centrale européenne a inondé de liquidités le marché des obligations d’entreprises. Elle en a acquis près de 3 milliards d’euros, son deuxième plus gros volume hebdomadaire depuis 2016. 2,8 milliards d’euros d’obligations d’entreprises en une semaine. La Banque centrale européenne a frappé fort pour marquer le retour de son programme d’achat d’actifs (QE), destiné à faire baisser le coût du crédit et soutenir ainsi l’économie européenne. Le montant – son deuxième plus gros volume hebdomadaire depuis le lancement du QE – a surpris les spécialistes de marché. »

Source : Les Echos

DÉMOCRATIE

La soirée déguisée de quatre députés LREM avec des lobbyistes

« C’était mardi dernier, le 5 novembre : au restaurant Chez Françoise, à deux pas des Invalides, le cabinet de lobbying Com’Publics fêtait son quart de siècle. 25 bougies soufflées en compagnie des amis de l’agence, parmi lesquels on a pu apercevoir quatre députés LREM. L’élue de Haute-Savoie Marion Lenne a en effet posté sur son compte Instagram public un cliché de la soirée où elle apparaît, visiblement heureuse, avec ses joyeux collègues Aina Kuric (Marne), Liliana Tanguy (Finistère) et Jean-Bernard Sempastous (Haute-Pyrénées). On les reconnaît malgré le fait qu’ils soient rarement grimés ainsi à l’Assemblée. Le cabinet de lobbying Com’Publics se définit lui-même comme une agence qui «conseille les entreprises, les organisations professionnelles, les associations et les institutions dans le développement de leur stratégie de communication institutionnelle et de lobbying auprès des pouvoirs publics nationaux et territoriaux». Il est notamment engagé sur les sujets touchant à l’agroalimentaire ou au recyclage des déchets. »

Source : Libération

Comment les tribunaux se transforment en champ de bataille contre les abus des multinationales

« Lafarge et la Syrie, Total et le réchauffement climatique, BNP Paribas et le Soudan, Vinci et le Qatar… Les procédures judiciaires ciblant les activités douteuses des grandes entreprises françaises à l’étranger se multiplient. Tour d’horizon de plusieurs procès et affaires en cours. Il pleut des procédures judiciaires contre les multinationales. Ce 23 octobre, les Amis de la Terre France, Survie et quatre ONG locales assignent en référé Total devant un juge français pour empêcher des « violations imminentes » des droits humains dans le cadre d’un projet pétrolier en Ouganda. Le lendemain, la cour d’appel de Paris se prononce sur la validité de la procédure contre l’entreprise Lafarge et de ses anciens dirigeants pour financement du terrorisme en Syrie. Entre fin septembre et début octobre, au moins trois nouvelles procédures contre des multinationales ont été lancées, ciblant BNP Paribas, EDF et la firme de transport XPO Logistics (États-Unis). »

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

De la France à l’ONU, la pression monte pour un encadrement juridique des multinationales

« Aux Nations unies, un groupe de travail tente de faire adopter un traité pour rendre les multinationales enfin responsables de leurs violations sur les droits humains. Surprise : malgré l’opposition farouche des lobbies économiques et de grandes puissances, il pourrait bien y parvenir. Une nouvelle semaine de négociations vient de se terminer à Genève, dans l’enceinte des Nations unies, en vue de l’adoption d’un traité international sur les multinationales et les droits humains. C’est la cinquième depuis que l’Équateur et l’Afrique du Sud ont fait voter par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, en 2014, la création d’un groupe de travail intergouvernemental à cet effet. Mais de puissants ennemis se dressent sur son chemin… »

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

ENVIRONNEMENT

Des incendies violents touchent l’Australie, l’état d’urgence déclaré

« Les habitants de la région de Sydney se préparaient, lundi 11 novembre, à affronter une situation « catastrophique » en raison d’incendies ayant poussé les autorités à déclarer l’état d’urgence. Pour la première fois, la plus grande ville australienne et ses environs sont confrontés au plus haut niveau d’alerte aux incendies jamais émis. Les autorités ont averti :« Des vies et des habitations seront en danger. » « Rien n’est construit ou conçu pour résister au genre de situation catastrophique à laquelle on peut s’attendre », a déclaré S. Fitzsimmons, responsable des pompiers de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud. Ce même 11 novembre, la Nouvelle-Calédonie située à 2000 km de Sydney, s’est réveillée lundi sous les fumées poussées d’Australie par un anticyclone. Des alertes à la pollution de l’air y ont été déclenchées pour les personnes sensibles (https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/partie-nouvelle-caledonie-fumee-incendies-australiens-769995.html) »

Source : Le Monde

Pollution de l’air : la France condamnée par la justice européenne

« La pollution atmosphérique n’en finit pas d’asphyxier nos agglomérations. Le dernier épisode est judiciaire puisque la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) condamne, ce 24 octobre, la France, pour non-respect de la directive de 2008 relative à la qualité de l’air ambiant pour le paramètre « dioxydes d’azote ». La Commission européenne avait engagé une procédure en manquement en 2014 contre la France et formé un recours devant la juridiction européenne en mai 2018, faute de mise en œuvre des mesures nécessaires.La Cour la condamne aujourd’hui pour avoir dépassé « de manière systématique et persistante » la valeur limite annuelle pour le dioxyde d’azote (NO2) depuis le 1er janvier 2010. »

Source : ACTU ENVIRONNEMENT

EUROPE

Von der Leyen et Borrell martèlent que l’UE doit « apprendre à parler le langage de la puissance »

« Ursula Von der Leyen prendra ses fonctions à la tête de la Commission européenne le 1er décembre – en principe. L’ancienne ministre allemande de la Défense n’a pas attendu pour dévoiler son état d’esprit martial. Dans un discours prononcé à Berlin le 8 novembre, précisément à l’occasion du trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin, elle a tenu de mâles paroles, passées hélas trop inaperçues. Pour la future plus haute dirigeante de l’UE, « l’Europe doit apprendre à parler le langage de la puissance ». Et pour que tout soit clair, elle a martelé : « aujourd’hui, le soft power ne suffit plus si nous voulons nous affirmer dans le monde comme Européens ». Le futur Haut représentant pour la politique extérieure et la sécurité de l’UE Josep Borrell a suscité l’enthousiasme de ses anciens collègues en exposant ses intentions, à commencer par un discours très dur à l’égard de Moscou. »

Source : Ruptures

FRANCE

Anas, 22 ans, s’immole par le feu et nous regardons ailleurs

« C’est un gamin, mon fils, ou votre frère. Il s’appelle Anas, un étudiant de 22 ans, venu de Saint-Étienne à Lyon, pour apprendre et avancer. C’est un jeune homme, désespéré autant que déterminé, qui, vendredi, a tenté de se tuer sur la place publique. Depuis, la presse détourne les yeux. Des rassemblements sont prévus ce mardi. »

Source : Blog Mediapart David Dufresne

GÉOPOLITIQUE

Pendant ce temps, dans la steppe…

« Elle n’est pas sous les feux de l’actualité mais l’intégration du continent-monde continue, inexorable, au grand dam du Washingtonistan. Les stratèges états-uniens ont dû se ronger quelques ongles en apprenant que l’Ouzbékistan allait rejoindre L’UEE. Le dernier « e » est d’importance : il ne s’agit évidemment pas de l’attirail d’euronouilles sis à Bruxelles mais de l’Union Economique Eurasienne. Il y a un mois, la nouvelle est tombée : La présidente du Conseil de la Fédération de Russie a déclaré que le président ouzbek Chavkat Mirzioïev avait pris la décision d’engager la procédure d’entrée de son pays dans l’Union économique eurasiatique. Jusqu’alors, l’Ouzbékistan s’était toujours refusé à rejoindre l’union douanière. C’est un revirement de taille et rapide. Le président de l’Ouzbékistan a pris une décision et travaille sur la question de l’adhésion du pays à l’UEE. »

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

INEGALITES

L’aristocratie financière française a doublé sa richesse en une décennie

« Comme chaque année depuis 23 ans, le magazine Challenges a dévoilé son classement des fortunes les plus riches de France. Un an après le début du mouvement des «gilets jaunes» et l’émergence de mouvement des jeunes et des travailleurs dans le monde contre les inégalités sociales, la fortune des plus riches en France a doublé en dix ans. Selon Challenges, le patrimoine des 500 premières fortunes françaises, le 0.001 pour cent le plus riche s’approche des 650 milliards d’euros. C’est équivalent à 30 pour cent du PIB de la France. Depuis la première édition du classement, en 1996, le total du patrimoine des plus riches est passé de 81 à 650 milliards d’euros. Depuis 2008, leur fortune a doublé et augmenté bien plus que la production nationale. Les dix premiers du classement qui ont vu leur fortune quadrupler alors que celle des 490 suivants a doublé. »

Source : WSWS

RÉFLEXION

« La France pourrait être la première puissance écologique mondiale »

« La croissance serait la seule clef de sortie de la crise économique qui nous suit depuis le choc pétrolier de 1974… Selon Thomas Porcher, « économiste atterré », il est plus que temps de penser autrement et d’imaginer d’autres clefs. Si le défi, c’est que les émissions de CO2 diminuent à partir de 2020, nous devons soit changer radicalement nos modes de production et de consommation, soit décroître. »

Source : Kaizen Magazine

Jeremy Rifkin, visionnaire écolo ou imposteur techno-libéral ?

« On commence le récent livre de Jeremy Rifkin « New Deal Vert mondial » en se disant que les valeurs écologiques et démocratiques sont au rendez-vous, que les objectifs et les intentions sont à la hauteur des urgences, dont il a pleine conscience. Il en va de même dans la conclusion du livre. Jeremy Rifkin dit grand bien d’Alexandria Ocasio-Cortez, la jeune étoile montante de la gauche du parti démocrate, des mouvements et grèves de la jeunesse, il estime qu’il faut réduire les patrimoines des ultra-riches pour contribuer au financement de son New Deal Vert aux États-Unis (c’est le pays le plus cité dans son livre), il fixe un objectif de 100% d’énergies renouvelables en 20 ans, surtout le vent et le soleil, hors nucléaire, plaide pour le désinvestissement massif et rapide de toutes les énergies fossiles. Il nous parle même (très incidemment) de biens communs et de gouvernance partagée, voire de « pouvoir au peuple » (p. 59) et de « glocalisation » opposée à la globalisation. Il est hostile à la privatisation des grandes infrastructures de services publics. Et surtout, il nous explique que, moyennant un peu d’intelligence, l’humanité va réussir sa transition en sauvant le climat et la biosphère, dans l’abondance matérielle et énergétique. »

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

VUES D’AILLEURS

Bolivie : Comment Evo est tombé

« Coup d’État militaire contre un gouvernement populaire? Rébellion de la société contre un régime tenté par l’autoritarisme? La chute d’Evo Morales, que personne – pas même ses adversaires – n’aurait imaginé il y a à peine trois semaines, mérite mieux que des clichés idéologiques en roue libre. »

Source : Mediapart Pablo Stefanoni

ÉCONOMIE

[À l’origine] L’obsolescence programmée inventée en 1932 pour lutter contre le chômage de masse

« Et si l’obsolescence programmée partait d’une bonne intention ? En 1932 le promoteur immobilier Bernard London publie un ouvrage dans lequel il défend l’idée de réduire la durée de vie des objectifs pour sortir de la crise économique dans lequel le pays est enlisé depuis le krach boursier de 1929. Soutenir l’activité des entreprises en renouvelant fréquemment nos biens de consommation, voilà la recette miracle qui paraît aujourd’hui totalement loufoque. »

Source : Novethic


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *