Revue de presse du 21/03/2021

                                                                     DÉMOCRATIE

Health Data Hub : du fantasme de l’intelligence artificielle à la privatisation de nos données de santé

« Projet central du « Plan national pour l’intelligence artificielle » (surnommé « AI for humanity« ), le « Health Data Hub » (HDH) est un projet visant à centraliser l’ensemble des données de santé de la population française. Il est prévu que le HDH regroupe, entre autres, les données de la médecine de ville, des pharmacies, du système hospitalier, des laboratoires de biologie médicale, du dossier médical partagé, de la médecine du travail, des EHPAD ou encore les données des programmes de séquençage de l’ADN [1]. Le HDH se substitue à une structure existante, le Système National de Données de Santé, avec deux principales modifications : un large élargissement des données collectées et un accès facilité, en particulier pour le secteur privé (GAFAM, « medtechs », startup, assureurs…), à ces dernières. A noter que les décrets officialisant les critères de sélection des projets ayant accès aux données ne sont toujours pas parus. »

Source : LA QUADRATURE DU NET

Ruffin, Bill Gates, et les brevets des vaccins

«  »Nous sommes ici dans l’hémicycle, et pas sur une de vos vidéos YouTube » », lance Olivier Véran à François Ruffin, député Insoumis de la Somme. Ruffin vient de l’interpeller sur la levée des brevets de vaccins, à propos de laquelle la France s’oppose à l’Organisation mondiale du commerce, en contradiction avec la promesse d’Emmanuel Macron en juin 2020, qui disait «  »le vaccin sera un bien public mondial » ».

Source : Arrêt sur images

Quand les « complotologues » de France Info font l’impasse sur la principale théorie du complot de l’ère Trump

« L’anti-conspirationnisme promu par les médias dominants n’est pas neutre idéologiquement, ce qui détermine en partie le choix de ses cibles et priorités. Selon que vous serez puissant ou misérable… Il arrive aussi que ses experts, emportés par leurs a priori personnels et le consensus politico-médiatique du moment, abandonnent toute prudence et relaient eux-mêmes une théorie du complot et son cortège de fausses informations. Exemple avec Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France, désormais complotologues de référence du service public. »

Source : Acrimed

Avec le gouvernement Draghi, le retour paradoxal du bloc bourgeois

« Le profil du gouvernement indique que l’utilisation des fonds européens est la cause déterminante du tournant politique. Dans la recherche d’un équilibre avec les partis qui le soutiennent, Draghi leur a attribué des ministères de poids : les affaires étrangères, la défense, la santé. Sur vingt-trois ministres, quinze sont l’expression directe des forces politiques, seulement huit des indépendants. Mais les trois ministères qui auront leur mot à dire sur les conditions d’obtention et la destination des fonds européens, ont été attribués à des hommes de confiance du président du conseil : Vittorio Colao sera responsable de l’innovation technologique et de la transition digitale, Roberto Cingolani de la transition écologique, Daniele Franco, qui a fait l’essentiel de sa carrière à la Banque d’Italie, de l’économie et des finances. Ces trois ministres ne font référence à aucune formation politique, et c’est sur le nom du nouveau titulaire de l’Économie qu’il vaut la peine de s’attarder, car il permet de connecter le nouveau gouvernement avec celui de Mario Monti. »

Source : CADTM

Retour de la « vague rose » au Brésil. Viva os BRICS !

« L‘ancien président du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva, est revenu au centre de la scène politique. Lundi 8 mars, il a été propulsé sur la première ligne de front politique brésilienne via une décision-surprise de la Cour suprême du pays, selon laquelle l’opération anti-corruption qui a empêché Lula de reconquérir la présidence lors de l’élection présidentielle de 2018 a été « le plus grand scandale judiciaire » de l’histoire du pays. Dès le mercredi, Lula a prononcé un discours émouvant et potentiellement historique, largement considéré comme le début d’une tentative de reconquête de la présidence. Lula a critiqué la réponse « stupide » et maladroite du président sortant d’extrême droite Jair Bolsonaro à la pandémie de coronavirus. »

Source : ENTELEKHEIA (Traduction de Asia Times et Indian Punchline)

ENVIRONNEMENT

Les constructeurs automobiles européens ne croient plus en l’hydrogène

« Un nouveau rapport du Financial Times montre les réticences de plusieurs constructeurs européens, notamment Volkswagen, Stellantis, Mercedes et BMW à continuer à investir dans l’hydrogène. Cependant, le rapport note que les acteurs asiatiques, tels que Toyota et Hyundai, continuent de faire pression pour l’adoption de l’hydrogène comme carburant alternatif. « Vous ne verrez aucune utilisation d’hydrogène dans les voitures », a déclaré le PDG de Volkswagen, Herbert Diess, « Pas même dans 10 ans, parce que la physique derrière tout cela est déraisonnable ». Cependant, Renault estime de son côté que les véhicules utilitaires ont un fort potentiel pour adopter l’énergie hydrogène. »

Source : La revue automobile

EUROPE

Opération Encrochat : 200 projets d’assassinats déjoués en Europe

« Plusieurs polices européennes ont déclenché en début de semaine une vaste opération pour neutraliser les utilisateurs de l’application cryptée skyEcc. Une bonne partie d’entre eux est soupçonnée d’appartenir, ou d’avoir des liens avec la grande criminalité organisée, notamment des narcotrafiquants. »

Source : France Inter

FRANCE

Sécurité Globale : le Sénat dit oui à la surveillance de masse

« Le 18 mars, le Sénat a voté à son tour la proposition de loi sur la « Sécurité globale », cinq mois après le vote en première lecture à l’Assemblée nationale. S’agissant d’une procédure accélérée, la prochaine étape sera directement en commission mixte paritaire, peut-être dès le début du mois d’avril. Au vu de la version du texte votée par le Sénat, il n’y a malheureusement rien à attendre de cette commission. Nos espoirs reposent maintenant sur le Conseil constitutionnel, qui devra censurer largement les dispositions de ce texte ultra-sécuritaire. »

Source : La Quadrature du Net

L’État veut acheter 170.000 nouvelles munitions de LBD

« Le ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offres pour « la fourniture de munitions cinétiques de défense unique (MDU) de calibre 40 [millimètres (mm)] au profit des forces de la sécurité intérieure », vendredi 12 mars 2021. Son « appel à la concurrence », ouvert jusqu’au 22 avril, concerne 160.000 munitions de défense unique, et 10.000 « munitions de défense marquante visible ». »

Source : Reporterre

GÉOPOLITIQUE

Syrie : 10 ans pour rien

« Le 10ème anniversaire d’un pays et d’un peuple martyrs s’annonce. Le cas syrien est un triple cas d’école. Celui du cynisme achevé de l’Occident, celui de l’opportunisme débridé des autres puissances régionales, celui de l’indifférence totale des uns et des autres aux souffrances humaines incommensurables que la poursuite de leurs objectifs a produit depuis 2011. Le bilan est lourd : 500 000 morts, 1 million au moins de blessés, plus de 10 millions de réfugiés à l’intérieur du pays et aux alentours, une économie dévastée, des champs de ruines et de douleur. Beau bilan du dogmatisme moralisateur de nos démocraties « pleines ». Les bons sentiments et les grands idéaux universalistes font partout des tombereaux de morts. Mais on ne voit pas le problème, ou plutôt, notre culpabilité profonde ne peut être masquée que par un déni massif et un entêtement dans l’abscons. Il s’agit donc de « finir le travail » si mal engagé, qui a détruit ce splendide et trop influent pays, mais ne l’a pas vaincu ni n’a produit les résultats escomptés. »

Source : Géopragma

Terrorisme : Le renseignement français préoccupé par les Balkans

« Le 22 janvier dernier, l’ex-général Sakib Mahmuljin a été condamné à dix ans de prison par un tribunal de Sarajevo après avoir été reconnu coupable de crimes de guerre commis dans les années 1990 contre des prisonniers de guerre serbes par des jihadistes étrangers de l’unité « El Moujahid », laquelle relevait à l’époque du 3e corps de l’armée bosniaque. »

Source : Opex 360

Un ‘tueur’ ? La réponse cinglante et complète de Poutine à Biden (VOSTFR)

Lors de la rencontre par vidéoconférence avec des représentants de Crimée et de Sébastopol, le 18 mars 2021, le Président de la Russie a répondu avec humour et fermeté aux propos du Président Biden et lui propose un débat en direct.

Source : Le Cri des Peuples

MATIÈRES PREMIÈRES

Pourquoi la libéralisation du marché de l’électricité est un échec cuisant

« Dans une étude récente, l’une des principales associations de consommateurs en France, la CLCV (Consommation logement et cadre de vie), dénonce une ouverture en trompe-l’œil du marché de l’électricité depuis près de 15 ans. De fait, elle n’a pas bénéficié aux consommateurs tout en affaiblissant EDF. Sans parler des comportements agressifs et parfois trompeurs d’une multitude de fournisseurs alternatifs… qui achètent à EDF l’essentiel de l’électricité qu’ils revendent ensuite. »

Source : Transitions énergies

Victoire pour Lactalis : il n’est plus obligatoire d’indiquer l’origine géographique du lait

« Le Conseil d’État a donné raison à Lactalis qui souhaitait qu’indiquer l’origine du lait ne soit plus obligatoire. Le géant laitier voulait défendre « la libre circulation des marchandises » ; la Confédération paysanne dénonce « une décision favorable à ceux qui exportent mais pas à ceux qui privilégient la relocalisation ». Victoire pour Lactalis. Le géant laitier a remporté une bataille juridique décisive : le 11 mars, le Conseil d’État a, à la demande du groupe, annulé un décret gouvernemental qui imposait l’étiquetage de l’origine géographique du lait. Cela concerne aussi l’utilisation du lait « en tant qu’ingrédient » dans les produits transformés. »

Source : REPORTERRE

La Serbie et la Bulgarie construisent le nouveau pôle énergétique des Balkans

« La question soulevée par l’extension de la carte des gazoducs et de leurs infrastructures collatérales, avec lesquelles la Serbie et la Bulgarie visent à se tailler une place dans le jeu de l’énergie en Europe de l’Est reçoit peu d’attention. Belgrade et Sofia travaillent dur pour devenir des plaques tournantes fondamentales pour les routes de l’or bleu et pour se positionner stratégiquement dans la nouvelle géopolitique des gazoducs qui façonnent les routes et les équilibres entre l’Europe de l’Est, la Méditerranée et la région du Caucase. »

Source : Euro-synergies

RÉFLEXION

Éloge de l’indivision sociale des activités

« Si l’on veut porter contre le capitalisme la critique la plus globale possible alors aucune marchandisation fictive (1) ne doit y échapper. En effet, en marchandisant la terre, l’activité et la monnaie, le capitalisme pousse jusqu’au bout une logique de « croissance pour la croissance » qui se manifeste par la diffusion d’une idéologie propriétariste, travailliste et spéculative : c’est ainsi que la terre devient d’abord propriété privée (la rente est son intérêt), l’activité devient d’abord travail (en vue du salaire) et la monnaie devient d’abord argent (en vue du profit). Ces marchandisations sont « fictives » parce qu’elle consiste à traiter la terre, l’activité et la monnaie comme des produits échangeables (sur un marché) alors qu’elles sont les conditions de l’échange et du partage, et donc les conditions de la vie sociale. »

Source : DECROISSANCES : BLOG DE MICHEL LEPESANT

Quand le peuple fait peur

« « N’ayez pas peur du peuple, il est plus conservateur que vous », lança Napoléon III à ses amis. La démocratie a beau être présentée comme le régime du peuple, ce dernier fait peur aux dirigeants qui craignent ses foucades, son inconstance et sa nullité. Des « déplorables » dirait Hillary Clinton, qui ont pourtant le droit de vote et de choisir. Le politique se lance dans un mariage subtil : se revendiquer du peuple tout en le tenant éloigné pour en conjurer la peur. »

Source : Revue Conflits

VUES D’AILLEURS

Conflit tigréen : l’Éthiopie fracturée par une guerre civile permanente

« Le mercredi 4 novembre 2020, enveloppé dans une épaisse doudoune noire, Abiy Ahmed, Premier ministre éthiopien, se présente devant les micros de la chaîne nationale ETV. Il annonce solennellement le lancement d’opérations militaires dans la région dissidente du Tigré à l’extrémité nord du pays et décrète un état d’urgence local. Déjà, la rhétorique guerrière inquiète les défenseurs des droits de l’homme. S’engage alors un conflit sanglant entre le gouvernement fédéral et l’influent Front de libération du peuple du Tigré. Comment expliquer le glissement des tensions politico-ethniques anciennes vers un état de guerre civile ? »

Source : Le Vent se lève


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.