SAHARA OCCIDENTAL / Ould Salek en visite au Kenya et en Ouganda pour examiner la situation dans les territoires occupés

NAIROBI – Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, et l’envoyé personnel du Président Ibrahim Ghali, Mohamed Salem Ould Salek a été reçu par les présidents du Kenya et d’Ouganda dans le cadre de sa visite dans nombre de pays africains pour examiner les développements de la situation au Sahara occidental.

Selon l’agence de presse sahraouie (SPS), M. Ould Salek a été reçu par le président kenyan Uhuru Kenyatta, auquel il remis une lettre de la part de son homologue sahraoui, Ibrahim Ghali en présence de la ministre kenyane des affaires étrangères et du commerce international, Raychelle Omamo, du vice ministre des affaires étrangères et de nombre de responsables kenyans outre le chargé d’affaires à l’ambassade sahraouie à Nairobi.

Cette rencontre a été précédé d’une séance de travail entre M. Ould Salek et son homologue kenyane en présence de ses collaborateurs, lors de laquelle les deux parties ont évoqué les relations bilatérales privilégiées.

La rencontre a porté également, précise SPS, sur la poursuite de la guerre suite à l’agression menée contre les civils sahraouis le 13 novembre dernier outre la répression exercée par l’occupant marocain contre les héros de la Intifadha.

En Ouganda, le chef de la diplomatie sahraouie a remis une lettre de la part de M. Ghali à son homologue Ougandais Yoweri Museveni, en présence du secrétaire d’Etat ougandais aux affaires étrangères, Henry Oryem Okello, du directeur des affaires diplomatiques à la présidence et du chargé des affaires à l’ambassade sahraouie à  Kampala.

Lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur les derniers développements de la cause sahraouie suite à la poursuite de la guerre contre l’occupation marocaine ainsi que les questions d’intérêt commun.


LIRE AUSSI :

  PARIS – Le représentant du Front Polisario en France, Mohamed Sidati a lancé vendredi un appel « pressant » au gouvernement français pour qu’il intervienne auprès des autorités marocaines afin de mettre fin à l’agression dont est victime la militante sahraouie Sultana Khaya.

Sahara occidental occupé: escalade « dangereuse » et « hystérique » des forces d’occupation marocaine

  LAAYOUNE (territoires sahraouis occupés) – Les forces d’occupation marocaines continuent d’assiéger les maisons des militants sahraouis dans les territoires occupés, de manière « dangereuse » et « hystérique » et d’agresser les civils sans défense, rapportent vendredi des médias sahraouis et des sources des droits de l’Homme.

Conférence internationale sur la situation des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés

GENEVE- Le comité directeur du mécanisme national sahraoui de coordination de l’action en matière de droits humains organise une conférence numérique, vendredi, pour mettre la lumière sur la situation des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés.

 DAKHLA (Territoires sahraouis occupés) – Le membre de l’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine (ISACOM), Omar Salem El Mami, a alerté vendredi sur la vaste campagne d’arrestations de militants sahraouis menée par les forces d’occupation marocaines, appelant les organisations des droits de l’homme à intervenir en urgence pour sauver les civils sahraouis sans défense.

è

Sahara occidental/référendum d’autodétermination: le PCF dénonce le blocage par la France

 PARIS – Le Parti communiste français (PCF), a dénoncé jeudi le blocage par la France de l’organisation du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui prévu par les Nations unies, soulignant qu’il n’y aura pas de solution au conflit sans le respect du droit international.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.