Le Nil n’est la propriété de personne ; il appartient à tous

Le Nil n’est la propriété de personne ; il appartient à tous

Il me semble que les négociations autour du barrage de la Renaissance butent sur un nouveau problème avec l’annonce faite par l’Éthiopie de la fin de la première étape de remplissage. Il s'agit d'une décision unilatérale prise par Addis-Abeba après les tergiversations des responsables éthiopiens à ce sujet.
Lire la suite