Coronavirus : ce que l’on sait et ce que l’on ignore encore sur la transmission du Covid-19

11.07.20
Louis Boy

 « Il est temps de parler de la transmission aéroportée du Covid-19 ». Par leur lettre ouverte à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 239 scientifiques du monde entier ont rappelé, lundi 6 juillet, que la façon dont le nouveau coronavirus se transmet fait encore débat entre les scientifiques, et que de nombreuses zones d’ombre persistent, plus de six mois après son apparition en Chine.

  Dans un entretien au Monde (article payant), jeudi, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, rappelle à quel point la connaissance de ce virus est en perpétuelle évolution : « Il y a des choses qu’on ne connaissait pas en mars qu’on connaît maintenant mieux et qu’on connaîtra encore mieux en novembre. » Franceinfo vous résume les principales connaissances et interrogations au sujet de la contamination au SARS-CoV2.

Ce que l’on sait

• On peut être contaminé par des gouttelettes. C’est le mode de transmission le plus connu, celui qui ne fait l’objet d’aucun doute ni débat : les grosses gouttelettes de salive projetées par les porteurs du virus, directement sur quelqu’un, mais aussi sur leurs propres mains ou les surfaces environnantes que d’autres touchent ensuite. Le fait que les gouttelettes entrent en contact avec la peau n’est pas en soi problématique. Toutefois, « le virus va se trouver sur les mains et, quand elles vont toucher la bouche où les yeux, il va infecter », (…)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *