La Turquie réagit à l’accord entre l’administration chypriote grecque et la France en matière de défense (+video)

   Selon Ankara, l’accord conclu entre l’ACG et la France en matière de défense risque de «perturber les efforts visant à assurer la stabilité en Méditerranée orientale», alors que des exercices militaires français avec l’administration chypriote grecque peuvent «aggraver encore plus la tension dans la situation actuelle».

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a condamné l’accord de coopération en matière de défense signé le 4 avril 2017 entre l’administration chypriote grecque (ACG) de Chypre du Sud et la France, qui vient d’entrer en vigueur ce 1er août 2020.

Selon lui, cet accord est «contraire aux traités de 1960 sur Chypre et à l’équilibre établi par ces traités». «Il risque également de perturber les efforts visant à assurer la stabilité et la sécurité en Méditerranée orientale», indique un communiqué publié sur le site du ministère.

«Il est inacceptable qu’en cette période la France prenne des mesures pour aggraver encore plus la tension dans la situation actuelle et, à cet égard, en menant des exercices militaires conjoints avec l’administration chypriote grecque, en y déployant des avions militaires, même temporairement, en violation des traités de 1960».

En outre, Hami Aksoy a appelé la France à agir de «manière plus responsable, en ce qui concerne les questions liées à Chypre, qui est à l’ordre du jour des Nations unies».

Deux Rafale français déjà déployés à Chypre

Exercices en mer Méditerranée, le 13 août 2020
La France prend position dans les tensions gréco-turques en Méditerranée et organise des exercices avec Athènes. © PHOTO. ÉTAT-MAJOR DE LA DÉFENSE NATIONALE GRECQUE

Selon le quotidien grec Sigmalive, deux chasseurs français de type Rafale et un avion de transport C-130 de l’armée de l’Air française ont atterri le 11 août dans le sud de Chypre dans le cadre d’un accord de coopération en matière de défense entre l’ACG et la France.

Les avions français resteront quelques jours à Paphos avant de participer à des patrouilles en Méditerranée orientale et coopéreront avec les forces navales françaises dans la région.

Se référant à ses sources, Sigmalive indique que le déploiement des Français serait également lié aux récentes tensions avec la Turquie dans la région.


Lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *