Un autre récit de “l’Ukrainegate”

Source : France culture, Julie Gacon, 04-02-2020

Olivier Berruyer est le l’auteur du blog “Les crises”. Il publie en ce moment une série de neuf vidéos sur l’autre “Ukrainegate”, une affaire qui lie cette fois Kiev à Joe Biden, le principal rival démocrate de Donald Trump. Pourquoi maintenant? Une manière de “dédouaner” Trump? Entretien.

L’”Ukrainegate” est le nom que la presse américaine a donné à cette affaire qui commence par un coup de fil l’été dernier de Donald Trump au président ukrainien Volodimyr Zelensky, et se termine par une procédure en destitution du premier, dont l’épilogue doit avoir lieu cette semaine…

Parmi les deux chefs d’inculpation retenus par les démocrates pour juger Trump, celui d’abus de pouvoir. Le président américain aurait (et les auditions préliminaires l’ont confirmé) conditionné l’aide militaire américaine cruciale pour l’Ukraine, à l’ouverture d’une enquête contre le fils de l’un de ses principaux concurrents démocrates, Joe Biden.

Or, d’après notre invité, il ne fallait pas attendre Trump pour croiser ce type de marchandage digne de Tintin et les Picaros. Joe Biden aussi s’est beaucoup mêlé des affaires ukrainiennes… quand il était vice-président de Barack Obama.

Olivier Berruyer, auteur du blog Lescrises.fr, publie en ce moment une série de neuf vidéos d’une heure chacune, qui remontent le fil de l’histoire… A chacun de se faire sa propre opinion, devant les nombreuses archives et interviews en Ukraine d’associations anti-corruption, de députés et d’un ancien procureur général adjoint.

L’idée est de montrer que Joe Biden a menti clairement dans les affirmations qu’il fait, en particulier sur la qualité des procureurs ukrainiens [chargés d’enquêter sur la corruption en Ukraine, et notamment sur l’entreprise Burisma où le fils de Joe Biden siégeait au Conseil d’administration, ndlr]. On voit bien qu’il y a eu une pression très forte de Joe Biden pour faire virer le procureur Viktor Chokine, ce qui est déjà très étonnant en termes d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Ukraine. On ne pourra jamais prouver que Chokine était parfaitement “propre” dans l’histoire, mais il faut voir par qui il a été remplacé. Son successeur, Youri Loutsenko, n’y connait strictement rien en droit, a fait de la prison pour corruption et Joe Biden le décrit comme un “homme solide”. Il clôturera très vite le dossier Burisma. Olivier Berruyer

Source : France culture, Julie Gacon, 04-02-2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *