Sahara Occidental : L’APLS mène de nouvelles attaques contre les bases militaires marocaines pour le 37e jour

     

 

BIR LAHLOU (Territoires libérés) – Les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont poursuivi, samedi, leurs attaques ciblant les bases et les positions des forces de l’occupation marocaine, le long du mur de la honte dans la zone d’El-Guerguerat, a indiqué le ministère de la Défense sahraouie dans un communiqué.

Le ministère a précisé dans son communiqué militaire n 37, que « l’Armée sahraouie a ciblé des positions de l’armée d’occupation marocaine dans la région d’Al-Chidhmiya dans le secteur de Mahbés, et a mené un bombardement qui a visé des positions ennemies dans la zone ou Adhim Umm Adjloud du secteur Awserd ».

Le ministère a ajouté que « l’armée a également mené des bombardements contre les positions marocaines dans la zone de Bennekarat du secteur de Smara, et un bombardement qui a ciblé les forces d’occupation dans la zone de Ross Oodiat du secteur d’Al-Farsiya ».

« Un autre bombardement a visé les positions marocaines dans le zone d’Adhim Umm Adjloud, du secteur Awserd, et un bombardement qui a visé la zne de Ross Sbtis dans le secteur de Mahbés et dans le secteur Smara ».

« Les attaques ciblées de l’APLS se poursuivaient causant des dégâts considérables, matériels et humains, dans les rangs des forces d’occupation marocaines, le long du mur de la honte », a conclu le communiqué.


ADDIS-ABEBA- L’ambassadeur sahraoui en Ethiopie et Représentant de la RASD auprès de l’Union africaine (UA), Lamine Abaali, a qualifié la décision du président américain sortant, Donald Trump, de reconnaître la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental de « cadeau empoisonné » pour le Maroc, assurant qu’elle « ne changera rien à la nature politique et juridique du dossier sahraoui en tant que question de décolonisation ».
NEW YORK (Nations Unies) – Le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Sidi Mohamed Omar, a affirmé que la décision du président américain sortant, Donald Trump de reconnaitre la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental viole la charte des Nations Unies et ses résolutions, assurant qu’elle n’est pas en adéquation avec la politique traditionnelle des Etats Unis en ce qui concerne le Sahara occidental.
ALGER – Le Maroc maladroit, gère avec « improvisation » la situation d’occupation au Sahara occidental, a déclaré samedi, le prix Nobel alternatif 2019, la militante sahraouie Aminatou Haidar.
ALGER – L’expert international des flux migratoires et des menaces dans le Sahel, Hassan Kacimi, a mis en garde, samedi, contre les démarches du Maroc visant à susciter l’instabilité et le chaos dans la région, en usant de moyens illégaux, tels que les groupes terroristes et la drogue pour « protéger ses intérêts coloniaux et ceux de ses alliés, à l’instar d’Israël ».
GENEVE – La représentante du Front Polisario en Suisse, Oummaima Mahhmoud Abdelsalam, a affirmé que la décision unilatérale du président américain sortant, Donald Trump, de reconnaitre la prétendue souveraineté du Maroc au Sahara occidental, « n’affectera pas la résistance nationale du peuple sahraoui et sa lutte pour l’indépendance et la liberté ».
BIR LEHLOU (Territoires sahraouis libérés) – Le ministère de la Défense sahraouie a annoncé vendredi dans un communiqué que les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont mené d’intenses attaques contre des bases militaires marocaines, le long du mur de la honte dans la zone d’El-Guerguerat.

BERLIN – Des députés du Parlement allemand (Bundestag) ont décrit la décision du président américain sortant, Donald Trump, portant sur la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, comme une violation flagrante de la légitimité internationale, appelant l’ONU à nommer un envoyé spécial et l’organisation du référendum d’autodétermination.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.