«Crapule antisémite»: Poutine ne mâche pas ses mots en parlant d’un ambassadeur polonais

Follow by Email
Facebook
Twitter

Le Président russe a une nouvelle fois vivement critiqué la résolution du Parlement européen sur l’anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale et a rappelé qu’Hitler avait proposé d’expulser tous les juifs en Afrique, ce pour quoi l’ambassadeur de Pologne en Allemagne lui avait promis un monument.

© Sputnik . Ilya Pitalev

En 1938, Hitler avait proposé d’expulser tous les juifs en Afrique. Une idée ardemment soutenue par l’ambassadeur de Pologne qui a proposé de lui élever un monument.

«Hitler avait annoncé à son ministre des Affaires étrangères, puis à l’ambassadeur de Pologne en Allemagne qu’il avait l’intention de déporter les juifs en Afrique, dans des colonies […]. Ce à quoi l’ambassadeur de Pologne lui a répondu et l’a cité dans un rapport au ministre polonais des Affaires étrangères, monsieur [Jozef, ndlr] Beck: « Quand j’ai entendu ces paroles, je lui ai dit que s’il le fait, nous lui érigerons un magnifique monument à Varsovie ». Le sal**d, la crapule antisémite. Je ne peux pas parler en d’autres termes», a lancé Vladimir Poutine.

Prenant la parole ce 24 décembre à une réunion de responsables du ministère de la Défense, il a rappelé dans ce contexte les tentatives pour altérer l’Histoire dans «plusieurs pays parmi nos voisins, ainsi qu’en Europe et outre-Atlantique».

«Certains inventent un scénario incroyable de développements dans le monde et en Europe avant l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale», a-t-il rappelé.

Résolution du Parlement européen

Dans ce contexte, il a constaté que ce processus avait connu «une fin logique» avec l’adoption, par le Parlement européen, de la résolution donnant une évaluation aux événements de la Seconde Guerre mondiale.

«Tout récemment […] le Parlement européen a adopté une résolution qui place presque sur le même plan l’Allemagne hitlérienne et l’Union soviétique, sous-entendant, voire déclarant directement, que c’est l’Union soviétique qui est responsable d’avoir déclenché la Seconde Guerre mondiale. Ce qui est évidemment un pur délire», a noté Vladimir Poutine.

Le Parlement européen a adopté le 19 septembre une résolution indiquant «que la Seconde Guerre mondiale, conflit le plus dévastateur de l’Histoire de l’Europe, a été déclenchée comme conséquence immédiate du tristement célèbre pacte de non-agression germano-soviétique du 23 août 1939», ou pacte Molotov-Ribbentrop, «dont les protocoles secrets divisaient l’Europe et les territoires d’États indépendants en sphères d’influence des deux régimes totalitaires, ouvrant la voie au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.»

Le document a été adopté à 535 voix, tandis que 66 parlementaires ont voté contre.

Vendredi, lors d’une rencontre avec les dirigeants des pays de la Communauté des États indépendants (CEI) à Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a présenté à ses collègues des documents d’archives concernant l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale et les relations d’avant-guerre entre les pays européens.


>> La Russie rappelle que la Pologne et le Reich avaient planifié la déportation des juifs dès 1938


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *