Revues de Presse du 09.06.2019, 16.06.2019 & 23.06.2019

Follow by Email
Facebook
Twitter

Revue de presse du 09/06/2019

DÉMOCRATIE

Pourquoi le Sénat français invite-t-il un terroriste néo-nazi…et l’assure-t-il de son soutien ?

« Ce mercredi 29 mai 2019, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat de la République française, recevait une délégation de vénézuéliens, avec à leur tête Lorent Saleh. En costume-cravate, le jeune vénézuélien se livrait à un exercice de diplomatie parallèle afin de rallier certains secteurs politiques décisionnaires de notre pays dans sa croisade anti-démocratique au Venezuela. Que Mr. Saleh parade devant les médias français est une chose. Nous connaissons l’alignement systématique des rédactions sur les positions atlantistes et le manque de discernement de certains journalistes pour identifier leurs interlocuteurs. En revanche, l’invitation de Mr Saleh au Palais du Luxembourg révèle soit un disfonctionnement des services de renseignements de notre pays, soit l’alignement d’une institution républicaine respectable sur les secteurs les plus anti-démocratiques de l’opposition vénézuélienne. Dans les deux cas, c’est assez préoccupant. »

Source : INVESTIG’ACTION

ENVIRONNEMENT

Le méthane croit de manière alarmante dans l’atmosphère

« Il est, après le CO2, le principal gaz à effet de serre. C’est le méthane. Sa concentration croit très rapidement dans l’atmosphère, indiquent les dernières observations, ce qui inquiète vivement les climatologues.Une hausse inattendue du méthane atmosphérique mondial menace d’effacer les gains escomptés de l’Accord de Paris sur le climat. En avril dernier, la NOAA (National oceanic and atmospheric administration), aux États-Unis, a publié des données préliminaires montrant qu’un bond historique du niveau mondial de méthane atmosphérique s’est produit en 2018. Cette information couronne une vague de données scientifiques récentes et d’informations indiquant que les niveaux de méthane dans l’atmosphère, auparavant stables, ont augmenté de façon inattendue ces dernières années. »

Source : REPORTERRE

EUROPE

La mort du projet européen de la France

« Voici deux décennies que la France porte avec une certaine constance un projet de réforme économique de l’Europe, qui demeure lettre morte. Ce projet dans sa formulation de façade repose sur un postulat principal. L’édifice monétaire doit être complété d’un volet budgétaire pour que la zone euro fonctionne de façon harmonieuse. Un budget qui aurait trois fonctions principales : 1) un rôle de stabilisateur en cas de crise, 2) un rôle drainage de l’investissement vers des secteurs d’intérêt stratégique pour la zone, 3) le développement de transferts entre les différentes régions d’Europe pour favoriser une péréquation régionale et atténuer l’effet récessif des réformes structurelles. Le deuxième axe, c’est de limiter la concurrence fiscale et sociale. Par une harmonisation de la fiscalité et des droits sociaux sur l’espace économique européen (instauration de salaires minimums européen, au pluriel, proposition de bouclier social). Le troisième axe, c’est de porter un projet de croissance, aujourd’hui verte, en assouplissant le carcan des règles budgétaires, en permettant notamment l’émission de titres de dettes européens, les Eurobonds, qui permettrait de mutualiser une partie des risques. Aucun des trois derniers présidents français n’a réussi à infléchir les positions allemandes en la matière. »

Source : XERFI CANAL

La Commission européenne prévoit de multiplier par 22 ses financements à l’industrie de l’armement [La guerre c’est la paix…]

« Les nouveaux députés européens auront la responsabilité de se prononcer sur une augmentation sans précédent des subventions européennes à l’industrie de l’armement. La Commission souhaite consacrer 13 milliards d’euros jusqu’à 2027 pour financer des technologies militaires « de rupture ». Cette politique pose de nombreuses questions sur les exportations futures de ces armes vers les zones de conflit et sur le respect des engagements internationaux de l’Union et de ses États membres. »

Source : BASTAMAG

Lobbying : comment l’industrie pharmaceutique prend d’« assaut » les institutions européennes

« Des médicaments trop onéreux qui mettent en péril les systèmes de sécurité sociale : c’est le constat qui a conduit le Conseil européen, en 2016, a demandé de revoir la régulation du marché européen des médicaments. Mais, comme trop souvent avec les institutions européennes, ces velléités de réforme se sont rapidement heurtées aux puissants lobbys de l’industrie pharmaceutique. Un nouveau rapport de l’ONG bruxelloise CEO décrit avec minutie les stratégies d’influence des grands labos pour défendre leurs profits. »

Source : BASTAMAG

FRANCE

Energie : le médiateur national pointe les mauvaises pratiques des fournisseurs

« Le médiateur national de l’énergie a présenté ce mardi son rapport annuel, dans lequel il pointe les mauvaises pratiques des fournisseurs de gaz et d’électricité. Un bilan sur courant alternatif. Le médiateur national de l’énergie, autorité publique chargée de gérer les litiges et l’information du secteur depuis 2006, a rendu, ce mardi, son rapport annuel. Au-delà des simples statistiques, Jean Gaubert a tenu à mettre en lumière certains mauvais comportements des fournisseurs de gaz et d’électricité. En effet, depuis l’ouverture du marché et la fin des monopoles d’EDF et GDF en 2007, de nombreux opérateurs sont apparus. Et « si le développement de la concurrence dans le secteur de l’énergie est une bonne chose, la recrudescence de mauvaises pratiques qui l’accompagne l’est moins », souligne Jean Gaubert. « 

Source : 20 MINUTES

GÉOPOLITIQUE

Ce n’est pas la bombe atomique qui a poussé le Japon à capituler

« Le rôle de Staline est minimisé, celui de la destruction d’Hiroshima et Nagasaki grandi, parce que ça arrangeait Américains et Japonais. Soixante-dix années de politiques nucléaires seraient-elles fondées sur un mensonge ? »

Source : Slate

« Conflit Iran-USA : L’arroseur arrosé ? »

« Tandis que l’Europe ouvre douloureusement les yeux sur la réalité de ses profonds déchirements et se repolarise dangereusement entre mondialistes et nationalistes, les grandes manœuvres internationales auxquelles la France manifestement ne comprend goutte et dans lesquelles elle renonce à jouer une carte singulière se poursuivent. Après la menace iranienne de bloquer le détroit d’Ormuz et les incidents touchant des bateaux saoudiens et émiratis, après la stigmatisation par Washington des Gardiens de la Révolution iraniens comme organisation terroriste et celle, en représailles, du CENTCOM américain par les autorités iraniennes, la sagesse semble venir de celui que l’on diabolise depuis des années. T »

Source : Géopragma – Caroline Galacteros

INEGALITES

Riches et diplômés : écolos en paroles, pas dans les faits

« Elle est parue il y a deux mois, mais cette étude mérite de ne pas être oubliée : on y apprend que les riches ont une empreinte écologique plus élevée que les pauvres, ce qui n’est pas franchement nouveau, mais surtout que, malgré leur conscience écologique plus élevée, les mieux dotés en capital économique et culturel polluent pourtant bien davantage. Indiquons tout de suite la clé de ce paradoxe : le voyage en avion. L’étude a été publiée par le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), sous le titre L’engagement de façade des classes supérieures. »

Source : REPORTERRE

MATIÈRES PREMIÈRES

Inondations dans le Midwest, guerre commerciale et pandémie de grippe porcine : la grande tempête agricole et alimentaire est arrivée !

« En mai 2019, pour la deuxième fois en trois mois, le centre des USA est frappé par des inondations record. Ces inondations ont des répercussions sur l’Oklahoma, l’Arkansas, le Missouri, l’Illinois, le Nebraska et l’Iowa. La saison a été exceptionnellement humide. En conséquence, les agriculteurs rencontrent des problèmes gigantesques pour semer les cultures de maïs et de soja de 2019. Au milieu de ces conditions extrêmes, le Texas, le Tennessee, l’Arkansas, la Louisiane et l’Oklahoma traversent une saison de tornades exceptionnellement violentes. Pendant ce temps, en Asie, la pandémie de peste porcine africaine a déjà tué 200 millions de porcs en Chine et continue de se développer. Parmi la cascade de conséquences agricoles et alimentaires, la diminution du nombre de porcs entraîne une diminution de la demande de soja. La production de soja du Midwest 2019, déjà maigre, risque d’être affectée par la baisse des prix due à une diminution de la demande en alimentation animale. »

Source : The Red (Team) Analysis Society

L’agriculture peut-elle équilibrer sa consommation d’énergie et continuer à produire des aliments ?

« Dans le contexte énergétique actuel, l’agriculture est confrontée à un double défi : réduire sa dépendance à l’égard des combustibles fossiles et fournir à la société, en plus des aliments, de la bioénergie. La faisabilité de ce défi dépend de la capacité de l’agriculture à atteindre la neutralité énergétique, c’est-à-dire à équilibrer sa consommation d’énergie externe par la valorisation énergétique à partir de sources internes. Avec la France comme exemple de démonstration, les résultats montrent que l’agriculture actuelle est structurellement déficitaire en énergie à tel point que ses besoins énergétiques fonctionnels sont presque égaux à ceux du produit final. Seule la suppression de l’alimentation animale sur les terres cultivées, associée à une très forte valorisation énergétique des résidus agricoles, pourrait permettre d’atteindre la neutralité énergétique et de faire de l’agriculture une source d’énergie nette pour la société. »

Source : Medium – Jean Marc Moscovici

Tesla alerte le gouvernement américain sur la pénurie à venir de métaux pour la voiture électrique

« Lors de la conférence du Benchmark Minerals Intelligence réunissant des entreprises minières, des autorités de régulation et des législateurs, Reuters rapporte que Tesla a alerté sur le risque de pénurie imminente pour les batteries. Les véhicules électriques consomment deux fois plus de métaux qu’un véhicule thermique. Pour déployer 140 millions de véhicules électriques d’ici 2030, il faudra 3 millions de tonnes de cuivre, 1,3 million de tonnes de nickel et 263.000 tonnes de cobalt, selon BHP Billiton. Les miniers ouvrent de nouvelles mines, modernisent les anciennes et mettent en service de nouvelles usines de raffinage. Mais, cela risque de ne pas suffire à cause de la concurrence de l’industrie numérique. Ainsi, le cabinet d’étude BSRIA évoque le cas des assistants à domicile de Google et autre Amazon qui consommeraient jusqu’à 1,5 million de tonnes de cuivre en 2030 contre 38.000 tonnes aujourd’hui. L’Europe, qui est très dépendante des importations, veut réagir. Il a été découvert du lithium au Portugal et du Tungstène en France (Ariège). Mais l’ouverture de mines en Europe est compliquée en raison des exigences environnementales. En France, François de Rugy a annoncé la présentation d’ici la fin de l’année de la réforme du code minier. « 

Source : Novethic

RÉFLEXION

Le travail au XXIᵉ siècle : Droit, techniques, écoumène

Conférence d’Alain Supiot : « Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire «État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités», fondateur en 2008 de l’Institut d’études avancées de Nantes, dont il préside aujourd’hui le comité stratégique. » « Je vous invite à diffuser sur votre site la dernière conférence du Pr Alain Supiot au Collège de France. Cette vidéo conclue plusieurs années de travail et pourrait constituer une porte d’accès stimulante pour vos lecteurs. »

Source : Collège de France

Le dogme économique, au coeur du désaveu européen

« Au sortir de la Seconde guerre mondiale, l’Europe est née d’une promesse « plus jamais ça ! », de l’ambition d’une paix durable. Pour ce faire, l’économie de marché et les échanges économiques ont été perçus dès l’origine comme le moyen de rapprocher les peuples en créant des intérêts partagés. Aujourd’hui, l’Europe ne fait plus l’unanimité comme en témoigne les désaffections électorales, le renouveau des nationalismes et de la xénophobie, ainsi que les voix multiples qui, dans la lignée du Brexit, appellent à quitter l’Union… C’est qu’en 60 ans, l’outil au service du rapprochement des peuples a pris le pas sur tout le reste. Concurrence, marché ouvert, compétitivité, libre circulation des capitaux, politique monétaire indépendante… les mots clefs de la théorie économique néolibérale ont été inscrits dans le marbre des Traités, mettant fin aux débats et surtout à l’alternance en matière de politique économique. (…) Pourtant… »

Source : CHRONIQUES DE L’ANTHROPOCENE


Revue de presse du 16/06/2019

DÉMOCRATIE

« Les minorités et leurs dogmes étouffent nos libertés !»

« Natacha Polony a publié avec Jean-Michel Quatrepoint un livre dénonçant la tyrannie de minorités de plus en plus autoritaires. La culpabilisation qu’elles exercent menace selon elle les libertés démocratiques. Natacha Polony est journaliste et essayiste et directrice de la rédaction de Marianne. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Nous sommes la France (Plon, 2015) et Changer la vie : pour une reconquête démocratique (Éditions de l’Observatoire, 2017). Son dernier livre, Délivrez-nous du Bien ! Halte aux nouveaux inquisiteurs, coécrit avec Jean-Michel Quatrepoint, vient de paraître aux Éditions de l’Observatoire. »

Source : Figaro Vox

Tribune de Marlène Schiappa : « Qui est prêt à faire passer son pays avant son parti ? »

« La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa et les députés LREM Laurent Saint-Martin et Olivia Grégoire publient un appel destiné à toutes les sensibilités pour rejoindre leur parti : « Nous ne serons pas d’accord sur tout : c’est ce qui fait (encore) la beauté du débat d’idées. Mais nous serons rassemblés sur une destination », écrivent-ils. »

Source : JDD

Chez LREM, la tentation du parti unique ?

« Les responsables de la majorité présidentielle multiplient les injonctions à « préférer son pays à son parti ». Un message qui vise les élus de l’opposition, à quelques mois des élections municipales. »

Source : France Culture – Le billet Politique

Le ball-trap des municipales

« Depuis le 26 mai dernier, la chasse est ouverte. Une chasse à laquelle s’adonne le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi qu’une partie de son gouvernement. Avec en gibier de prédilection, les maires de droite. Et depuis quelques jours, ça tombe comme à Gravelotte. »

Source : France Culture – Le billet Politique

ENVIRONNEMENT

Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF

« En plus des suppressions de postes, l’État réfléchit à confier la gestion des forêts communales à des prestataires privés et à supprimer la consultation de l’ONF en cas de défrichement… Or, selon les travailleurs forestiers, une gestion durable de la forêt dépend du maintien d’un service public forestier fort. »

Source : Reporterre

FRANCE

Une campagne de Médecins du Monde censurée pour ne pas déplaire aux laboratoires pharmaceutiques

« L’ONG Médecins du Monde aurait dû lancer une campagne choc, ce lundi 13 juin choc contre le prix de certains médicaments. Mais il n’en sera rien, elle a été « bloquée » par l’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP) qui juge qu’elle pourrait nuire aux laboratoires pharmaceutiques. » [Qui s’en étonne en Macronie ?]

Source : Les Inrocks

Macron est le meilleur président de droite qu’on ait eu depuis un certain temps [Pour ceux qui auraient cru au ni de gauche ni de… gauche ]

« C’est une femme de l’ombre à la parole rare. Une parole désormais libre. Emmanuelle Mignon a été conseillère de Nicolas Sarkozy de 2002 à 2009 avant de revenir aux côtés du président-candidat en 2012. Si elle travaille aujourd’hui au sein d’un cabinet d’avocats d’affaires, l’ex-directrice de cabinet du président Sarkozy garde un œil avisé sur la politique. (…) Emmanuelle Mignon revient également sur les deux premières années du mandat d’Emmanuel Macron et les ressemblances entre lui et Nicolas Sarkozy dans l’exercice du pouvoir. » [Il me semble que le titre de l’article a été remplacé sur le site de « Le Point ». J’ai reproduit ce qui me semblait être le titre original, contenu dans le lien de l’article. Si quelqu’un dispose du cache ou d’une copie d’écran, envoyez-là nous svp]

Source : Le Point

Emmanuel Macron : Le président dénonce à l’OIT les dérives d’un «capitalisme fou»

« A-t-on bien entendu ? à Genève à l’OIT Macron dénonce les dérives d’un capitalisme fou, fait un mea culpa dans sa gestion de la crise des Gilets jaunes, il réclame une économie sociale de marché ! Une seule explication les lumières de la Pentecôte l’auraient converti. C’est un miracle ! » [Jacques Myard sur Tweeter. Article classé dans « France » par absence de rubrique « Foutage de gueule »…]

Source : 20 Minutes

GÉOPOLITIQUE

Poutine compare les risques climatique et nucléaire

« Vladimir Poutine a rencontré les dirigeants des principales agences de presse mondiales en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le 6 juin 2019. »

Source : Blog Le cri des peuples

LIBERTÉS

Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »

« En avril dernier, le journaliste Gaspard Glanz avait subi deux jours de garde à vue, interpellé alors qu’il couvrait une manifestation. Cette semaine, le pouvoir s’est de nouveau attaqué à un journaliste : Taha Bouhafs, journaliste à Là-bas si j’y suis et qui avait révélé les images d’Alexandre Benalla frappant un manifestant, a subi une garde à vue d’une journée alors qu’il couvrait une manifestation de travailleurs sans-papiers. »

Source : Reporterre

Scandale du fichage et de l’usage des armes de guerrre

Divers aspects de la pensée contemporaine a reçu des médecins qui s’insurgent contre le fichage des blessés et l’usage d’armes de guerre lors des manifs de gilets jaunes.[ndlr : temps de parole accordé par France Cuture à des organisations maçonniques au même titre qu’aux principales obédiences religieuses]

Source : France Culture

MATIÈRES PREMIÈRES

Le coup de gueule de certains agriculteurs face à l’industrialisation du bio

« Non à l’industrialisation de la bio ! Pas de tomate bio en hiver », affirme la Fédération nationale des agriculteurs biologiques (FNAB), avec la Fondation Nicolas Hulot (FNH), Greenpeace et Réseau action climat. L’objet de leur colère? Le développement « de projets de grande ampleur de légumes bio produits sous serre chauffée », en particulier en Bretagne et dans les Pays de la Loire pour une production de fruits et légumes hors saison. Ainsi donc se fait jour la critique de l’industrialisation de la production de produits bio. Pourtant, l’interprofession des fruits et légumes (Interfel) rappelle que le règlement européen autorise le chauffage des serres en agriculture biologique. Il faut, selon Laurent Grandin, président d’Interfel, des règles équivalentes dans tous les pays pour ne pas faire disparaître la production nationale.

Source : Sciences et Avenir

La plus grande entreprise minière au monde BHP va tourner le dos au charbon

« Le charbon est loin d’être mort mais il perd de plus en plus d’alliés. Après les investisseurs qui s’éloignent de ce secteur, ce sont désormais les entreprises minières qui montrent leur désamour. À la suite de Rio Tinto et Glencore, c’est au tour de BHP d’annoncer une stratégie de retrait du charbon thermique. L’exploitation des métaux nécessaires à la transition énergétique offrirait de meilleures opportunités. »

Source : Novethic

RÉFLEXION

Gilets Jaunes contre oligarchie et « peste bleue », généalogie d’une guerre ouverte

« Comme le souligne Emmanuel Todd, les dissidents de la pensée unique politico-médiatique avaient presque perdu l’espoir que le peuple Français ait conservé sa capacité à se soulever contre ses oppresseurs. La révolte des gilets jaunes fut donc la bonne surprise de la fin d’année 2018 et une certaine fierté peut en être tirée après toutes ces années de soumission à la dystopie mondialiste. Ce mouvement n’est donc que l’aboutissement d’un demi-siècle d’une politique des petits pas ayant consisté à hypothéquer la démocratie au profit des puissances financières et au détriment des intérêts de la grande majorité de la population. Le principal vecteur de cette tyrannie est le machin supranational appelé « Union Européenne » construit ex-nihilo à partir de la fin de la guerre. »

Source : Blog de Zevengeur


Revue de presse du 23/06/2019

CRISE DE L’EMPLOI

Les ouvriers du clic : extension du domaine de la machine

« Derrière le robot, cherchez le travailleur. C’est l’un des enseignements d’une étude menée par des universitaires, coordonnée par le sociologue Antonio Casilli, qui se sont penchés sur l’ampleur du micro-travail en France. Cette « nouvelle catégorie de travailleurs » est le pendant social, peu vertueux, d’une technologie en pleine expansion : l’intelligence artificielle (IA). « Derrière un assistant vocal capable de ‘faire quelque chose pour vous’, se cache une foule de femmes et d’hommes qui effectuent un travail colossal pour lui apprendre à interpréter des commandes simples », résument les auteurs. Or ces travailleurs payés à la micro-tâche, qui s’exécute parfois en quelques secondes seulement, ne dépendent pas du salariat. »

Source : Alternatives économiques

Les dossiers fantômes des agents de Pôle emploi

« Entre les chiffres affichés par Pôle emploi et la réalité, il y a un gouffre. » Dominique* est conseiller à Pôle emploi. Dans son portefeuille (le nombre de demandeurs d’emploi dont il a la charge) il y a officiellement jusqu’à 350 personnes. Mais dans les faits, il peut y en avoir jusqu’à 700. Et certains de ses collègues en gèrent plus d’un millier. ’explication est simple : sur son site institutionnel. Pôle emploi ne considère « en portefeuille » que les demandeurs d’emploi des catégories A et B. Ce sont des personnes qui ne travaillent pas du tout ou qui sont en activité réduite (moins de 78 heures par mois). Les autres catégories (C, D et E) – qui regroupent ceux qui travaillent davantage, qui sont en formation ou en arrêt maladie – n’apparaissent nulle part, du moins publiquement. »

Source : France inter

DÉMOCRATIE

L’homme d’affaires français Xavier Niel va reprendre les parts de Nethys dans Nice-Matin

« L’homme d’affaires Xavier Niel est entré en négociations exclusives pour reprendre une part majoritaire des 34 % du journal Nice-Matin que possède la société belge Nethys, a-t-il indiqué dimanche dans un communiqué transmis à l’AFP. »

Source : Le Soir

Lire : « Ces cons de journalistes ! »

« En vingt chapitres thématiques, Olivier Goujon fait un état des lieux des contraintes qui pèsent sur les journalistes dans l’exercice de leur métier, et des conséquences qui en découlent sur la production de l’information. À commencer par le photojournalisme. Reportages commandés (oralement…) puis annulés, rémunérations en chute libre : les photoreporters, notamment quand ils couvrent des zones de conflits à l’étranger, travaillent dans des conditions de plus en plus précaires, qui les conduisent à prendre des risques de plus en plus importants. Une précarité que connaissent de nombreux journalistes, qui luttent au jour le jour pour trouver des piges régulières, qui peuvent gagner moins de 1000 € par mois, et qui, parfois, se trouvent obligés par les rédactions à recourir à l’autoentrepreneuriat (alors que c’est illégal). »

Source : Acrimed

ENVIRONNEMENT

« La production de plastique va augmenter de 40 % dans les 10 ans qui viennent »

« La production de plastique est en perpétuelle augmentation depuis les années 60. Cela va continuer à cause de la consommation croissante des pays émergents, où la collecte et le recyclage demeurent très faibles. Selon PlasticsEurope, elle est en croissance continue (+3,9 % en 2017, +4 % en 2016, +3,5 % en 2015). Si l’on tient compte uniquement des plastiques les plus courants, à savoir le PET, le polypropylène, le polyéthylène et le PVC, la demande mondiale a augmenté au rythme de 4,7 % par an sur la période 1990-2017. En France aussi, la production de plastique a augmenté de 7,8 % entre 2016 et 2017. Selon un rapport de l’ONU, la production pourrait atteindre 620 millions de tonnes d’ici à 2030. »

Source : Le vent se lève

EUROPE

Une capitaine de bateau allemande risque 20 ans de prison pour avoir sauvé des migrants

« Pia Klemp est accusée d’avoir favorisé l’immigration clandestine après avoir sauvé des centaines de personnes de la noyade en Méditerranée. Il s’agirait d’un procès « pour l’exemple » orchestré pour dissuader d’autres potentiels sauveteurs, un procès qui s’inscrit dans la politique de répression anti-immigration du ministre Italien de l’Intérieur et Vice-Premier ministre, Matteo Salvini. Depuis 2014, selon les estimations il y aurait eu entre 15 000 et 20 000 décès en Méditerranée. Rien qu’en 2019, le chiffre s’élève à 543 selon l’Organisation internationale pour les migrations. Près de 80.000 personnes ont signé une pétition demandant à l’Italie d’abandonner les poursuites pénales. »

Source : Moustique

L’euro plébiscité pour les exportations, le dollar pour les importations dans l’EU

« En 2018, l’euro a été la monnaie la plus utilisée pour les exportations de l’Union européenne, indique lundi Eurostat, l’office européen de statistiques. La monnaie officielle de l’Union représentait 48% du total des biens exportés vers des pays tiers, contre 35% facturés en dollars américains. Pour les importations, l’inverse prévaut: 56% d’entre elles ont été payées en billets verts américains et 35% en euros. »

Source : Le Vif – Money Talks

Flux migratoires : les défis du tarissement

« Cela peut paraître osé d’affirmer que les grandes « invasions » migratoires ne font pas partie de l’avenir de l’Europe au moment où le « verrou libyen », péniblement refermé suite à la chute de Kadhafi en 2011, est sur le point de sauter à nouveau. Nous avons pourtant des arguments montrant que de court à moyen terme, un faisceau de tendances assure un reflux des mobilités migratoires en direction de l’Europe notamment. Cette inversion de tendance (ou de perception de tendance) est importante à prendre en compte, car elle soulève une tout autre gamme de problèmes à envisager dès aujourd’hui par les dirigeants des sphères économique et politique. »

Source : GEAB

EVASION FISCALE

36 milliards de profits « Made In France » dans les paradis fiscaux

« Les exemples d’entreprises multinationales utilisant des dispositifs fiscaux complexes pour soustraire leurs bénéfices à l’impôt sont légion. Au-delà des cas particuliers, mesurer l’ampleur d’un tel phénomène au niveau d’un pays est par nature compliqué. Les stratégies fiscales mises en place par les multinationales laissent toutefois des traces dans leurs comptes et dans les statistiques officielles, qui peuvent être exploitées pour mesurer les montants en jeu. Cette Lettre propose une quantification de ces montants dans le cas français, à partir de données collectées auprès des entreprises pour l’établissement de la balance des paiements. »

Source : Centre d’Etudes Prospectives et d’Informations Internationales

Taxe Gafa : l’OCDE franchit une étape cruciale

« L’OCDE a franchi cette semaine une étape cruciale vers un accord mondial sur la taxation des géants du numérique (GAFA) avec l’approbation par près de 130 pays de sa feuille de route, et attend désormais le « soutien politique » du G20. « Les manches sont retroussées et les gens sont au travail », a affirmé Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE, qui regroupe les principaux pays industrialisés de la planète. Les Etats-Unis, qui bloquaient depuis des années les négociations, ont levé en janvier les obstacles et ouvert la voie à la recherche d’un accord mondial, comme l’avait annoncé à l’AFP le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria, en janvier, en marge du Forum économique de Davos. »

Source : La Libre

FRANCE

Media : polarisation « à la française » ?

 » En France, la démocratie représentative fait l’objet d’une défiance croissante qui touche également les médias. Ces derniers font simultanément face à des défis majeurs (…). Aux Etats-Unis, ces évolutions ont abouti à la polarisation rapide de l’espace public, caractérisée par la radicalisation de la presse conservatrice, avec des effets non négligeables sur les processus électoraux. L’Institut Montaigne a cherché à savoir si un phénomène similaire était à l’œuvre en France. Pour ce faire, une enquête approfondie a été réalisée, en partenariat avec le Médialab et l’Ecole de journalisme de Sciences Po ainsi que le Center for Civic Media du MIT, et en s’appuyant sur les données collectées et analysées par le Pew Research Center*, dans leur rapport News Media Attitudes in France. »

Source : Institut Montaigne

Les médias français : un «Cœur », une « Couronne », des « Satellites », une « Niche »

« C’est une étude de l’Institut Montaigne qui a été rendue publique cette semaine et qui met en exergue, comme son titre l’indique, une « polarisation des médias français », entre d’un côté des titres jugés élitistes et institutionnels, type Le Monde, Le Figaro, Libération, BFM ou France Cculture, de l’autre des médias dits anti-élites, à la périphérie du noyau dur (où l’on trouve aussi bien Russia Today France et Valeurs actuelles qu’Alternatives économiques et Le Monde diplomatique). Sur quoi repose cette différenciation et comment fonctionne-t-elle ? Quel impact a-t-elle sur la société ? Comment corriger les effets de cette polarisation ? En somme, quelle alarme tente de sonner cette étude ? » [Où notamment la représentante de Libération n’y comprend décidément rien…]

Source : France Culture

La suppression de la taxe d’habitation rapportera près de 8 milliards aux plus riches

« Elargie à tous les contribuables, la suppression de la taxe d’habitation coûtera, en tout, 17,6 milliards d’euros par an aux finances publiques. Cette réforme, qui figurait dans le programme d’Emmanuel Macron, ne devait initialement pas concerner les 20 % de foyers les plus aisés. Mais le gouvernement a confirmé, le 12 juin, que ces derniers en seront eux aussi finalement exonérés. Selon les données fournies par le ministère de l’économie et des finances, ces « 20 % » capteront à eux seuls 44,6 % des 17,6 milliards amputés du budget de l’État. « 

Source : Le Monde

RIP sur la privatisation d’ADP : Gérard Larcher et Edouard Philippe osent plaider… le déni de démocratie

« Alors que le recueil des signatures de la pétition pour organiser un référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris a déjà commencé, le président du Sénat et Edouard Philippe répètent ad nauseam à quel point le RIP, expression citoyenne par excellence, leur semble… anti-démocratique. Décidément, la pilule ne passe pas pour les adversaires du RIP. (Pourtant) un aréopage d’élus d’opposition de tous bords – seul le Rassemblement national n’était pas convié – s’est réuni mercredi soir à Saint-Denis pour lancer la campagne de collecte des signatures. »

Source : Marianne

GÉOPOLITIQUE

L’Iran et Trump au bord du précipice

« Selon des sources bien informées, l’Iran aurait rejeté une proposition des services du renseignement des USA, faite par l’entremise d’un tiers, pour autoriser Trump à bombarder un, deux, ou trois objectifs clairs choisis par l’Iran pour que les deux pays ressortent gagnants et que Trump ne perde pas la face. L’Iran a catégoriquement rejeté l’offre par cette réponse : toute frappe, même contre une plage déserte, entraînera le lancement d’un missile contre des objectifs américains dans le Golfe. » [Analyse iconoclaste mais intéressante]

Source : Middle East Politics

RÉFLEXION

Jalons pour une éthique du futur – L’avenir du temps

« L’immédiateté, l’urgence rythment notre vie. Précarité et instabilité du travail raccourcissent le temps présent. Cette instantanéité empêche toute projection sur le long terme, laissant planer la plus grande incertitude sur le futur. Une incertitude, synonyme d’irresponsabilité envers les prochaines générations, que seule peut corriger la prospective. Prévoir pour prévenir. Pour structurer le temps long. Pour choisir un avenir au temps. Car c’est aujourd’hui que se prépare demain. »

Source : Le Monde Diplomatique

ÉTATS-UNIS

Plus d’Américains sont morts par balle en 2019 que lors du Débarquement

« Les statistiques alarmantes des morts par arme à feu au pays de l’Oncle Sam ne sont un secret pour personne. Mais, en cette période de commémoration, le Washington Post a fait un bref calcul qui fait particulièrement froid dans le dos. Si le 6 juin 1944 restera dans l’histoire comme un véritable bain de sang, si les scènes d’horreur vécues par les soldats nous ont encore été rappelées à l’occasion du 75e anniversaire du D-Day, les armes à feu font encore aujourd’hui des ravages. »

Source : Le Point


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *