Le CPTPP apporte opportunités et défis à l’agriculture vietnamienne

Follow by Email
Facebook
Twitter

Les décideurs et acteurs du secteur de l’agriculture ont analysé les opportunités et les défis que représente l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) pour les produits agricoles, appelant à renouveler le modèle de production, à améliorer la compétitivité et l’approche des marchés potentiels.

>>Le textile du Vietnam devrait augmenter ses parts de marché au Canada
>>Le Pérou est un marché encore à explorer
>>Augmenter les opportunités d’investissement au Canada


Le Vietnam a accédé au rang mondial dans les filières comme le café, le riz, les produits aquatiques. Les accords de libre-échange, y compris le CPTPP et l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam, offrent des opportunités pour accroître les exportations, développer les filières phares et améliorer la valeur ajouté des produits, a déclaré le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh. Le CPTPP est un accord de libre-échange de nouvelle génération qui établit des normes élevées, des engagements plus larges et plus profonds que les engagements pris dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce et d’autres accords de libre-échange auxquels a participé le Vietnam, a-t-il indiqué.

Transformation des produits en bois à l’exportation. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Le ministre Trân Tuân Anh a estimé qu’il était temps que les agriculteurs et les entreprises prennent l’initiative, renouvellent le modèle de production et les interactions avec les acteurs de la chaîne de valeur et adoptent une approche méthodique des marchés internationaux potentiels. Les impacts des accords ne se limitent pas à l’élimination des barrières tarifaires, ne dépendent pas de la position politique des pays parties, mais de la compétitivité des produits agricoles. Cela signifie que cela dépend de notre capacité de production, a-t-il encore indiqué.

Le CPTPP couvre les questions non seulement commerciales, mais aussi juridiques et institutionnelles, et implique des réformes sur les plans commercial, juridique et administratif, et ce faisant, il sert de tremplin pour le développement, à la fois économique et social. Il comporte aussi des engagements importants liés aux barrières non tarifaires, aux services, à l’investissement et à d’autres domaines

Le président de l’Association des paysans vietnamiens, Thào Xuân Sùng, a lui estimé que le gouvernement, l’association et les paysans vietnamiens devront se concentrer sur la construction de coopératives de nouveau style et entreprises agricoles. Il a recommandé de renforcer les liens entre les agriculteurs, l’État, les entrepreneurs, les scientifiques, les banquiers, les distributeurs pour développer un système de commerce agricole et une industrie agroalimentaire modernes en liaison avec un réseau de distribution et d’entreposage efficace.

Selon Pham Quynh Mai, directrice adjointe du Département de la politique commerciale multilatérale du ministère de l’Industrie et du Commerce, les entreprises doivent avant tout rechercher proactivement des informations sur le CPTPP pour mieux appréhender les engagements du Vietnam et les marchés partenaires. Les entreprises doivent également renforcer leur coopération avec les marchés partenaires pour attirer les investissements directs étrangers au Vietnam, tirer pleinement parti des transferts de capitaux et de technologies des grandes entreprises et participer plus profondément aux chaînes d’approvisionnement mondiales, a-t-elle suggéré.

Les produits agricoles vietnamiens sont exportés vers 180 pays. En 2018, le chiffre d’affaires à l’export s’élevait à plus de 40 milliards de dollars. Le Vietnam entend le porter à 43 milliards de dollars en 2019.
VNA/CVN


Lire aussi :

La presse européenne salue la signature de l’EVFTA Vietnam – UE


02/07/2019

La presse européenne continue de publier des articles saluant la signature de l’Accord de libre-échange Vietnam – Union européenne (EVFTA) et de l’Accord de protection des investissements Vietnam – Union européenne (EVIPA).

>>EVFTA – une impulsion importante
>>EVFTA: porte d’entrée dans les chaînes de valeur mondiales

Avec la signature de l’EVIPA, les investissements européens au Vietnam vont augmenter considérablement. Photo: VNA/CVN

Euractiv a cité la déclaration du Conseil européen appelant l’EVFTA et l’EVIPA les accords les plus ambitieux conclus entre l’UE et un pays en développement. Dans dix ans, 99% des droits de douane sont éliminés sur les marchandises échangées entre les deux parties. Les exportations de l’UE au Vietnam vont augmenter de 29% tandis que celles du Vietnam en UE, 18%.

Le juriste allemand Hanns Gunther Hilpert a estimé que c’était une importance pour l’industrie européenne et que la liberté commerciale n’était pas morte, selon Euractiv.

L’Echo de Belgique a abordé cet événement dans un article, précisant que l’Union européenne visait à consolider sa place au Vietnam, marché de plus de 95 millions de consommateurs, dont elle est l’un des principaux partenaires commerciaux. « Les deux parties échangent chaque année pour environ 50 milliards d’euros de biens et 4 milliards dans les services, largement au désavantage des Européens ».

Euronews a estimé que l’EVFTA permettait à l’UE de poursuivre sa croissance et de signer un nouvel accord de libre-échange. Avec la signature de l’EVIPA, les investissements européens au Vietnam vont augmenter considérablement.

À propos de cet événement, Le Figaro a rendu public un article intitulé « Un accord va ouvrir aux Européens le marché prometteur du Vietnam ». Selon cet article, le Vietnam est une porte pour l’Europe de s’approcher à l’ASEAN. La signature de l’EVFTA est une étape importante permettant à l’UE de s’orienter vers un autre avec toute l’ASEAN. Selon LesEchos, c’est une opportunité politique et commerciale pour le Vietnam.

Le site web http://irishexaminer.com a publié le 1er juillet un article indiquant que l’EVFTA constituait une grand opportunité pour les exportateurs irlandais, notamment dans l’agriculture. C’est un accord favorable à tous les pays membres de l’UE, dont l’Irlande.

The Insider Stories a précisé que l’EVFTA renforcerait les liens entre l’UE et l’ASEAN, permettrait d’accélérer le développement durable au Vietnam et au sein de l’UE. L’UE soutiendra le Vietnam sur le plan technique dans l’élaboration de plans au service de la réforme. 

VNA/CVN


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *