Inauguration des 19èmes jeux méditerranéens : Grandiose cérémonie

 

La cérémonie d’inauguration qui a marqué la 19e édition des Jeux méditerranéens à Oran a suscité émerveillement et joie pour la majorité des Algériens et aux participants à cet événement particulier.
Les oiseaux de mauvais augure ne s’attendaient pas à cette prouesse. Ils juraient par tous les «dieux» que cette manifestation méditerranéenne allait connaître une véritable débâcle au plan de la préparation et de la «situation de guerre» qui règne dans le pays, selon leurs dires et propagande haineuse à l’adresse de l’Algérie.
Les choses se sont déroulées dans l’euphorie et la joie indescriptibles. Les Algériens qui ont assisté à cette événement ont affiché une fierté quant à leur appartenance à cette patrie qui sait comment rebondir à nouveau et dire au reste du monde que l’Algérie est là et elle n’abdiquera jamais.
Les mercenaires qui activent d’outre-mer ne cessent de propager et de colporter des impostures et autres vétilles visant à noircir la situation du pays au nom d’une funeste «opposition» au goût de vassalité criarde aux tenants du néocolonialisme et de l’ingérence dans les affaires internes des pays souverains.
Les réseaux sociaux sont exploités pour la circonstance, en faisant pulluler des mensonges sur la capacité de l’Algérie à organiser une manifestation d’envergure, comme c’est le cas pour la 19 e édition des Jeux méditerranéens d’Oran.
Mais la haine a atteint son paroxysme, l’affaire est devenue presque une «guerre» qui est menée par une armée de mercenaires, financée par des officines étrangères pour saborder la fête et s’attaquer à l’Algérie avec une méthode visant la diabolisation de tout ce qui est beau dans ce pays y compris le droit à la fête et à la joie qui sont, au demeurant, un droit naturel et humain de par le monde. Les nébuleuses se sont attelées à la tâche pour jouer les trouble-fêtes. Ils ont prédit qu’au moment de la cérémonie de l’inauguration de la 19e édition des Jeux méditerranéens, le «peuple» manifestera son refus et exprimera son ras-le-bol et exigera le «changement» tous azimuts.
Les fantasmes qui frisent l’invraisemblable de ces mercenaires à la solde des puissances étrangères et des cercles impérialo-sionistes, sont interminables et inqualifiables. Ils ne cessent de vendre une réalité concoctée dans leurs têtes, si ce n’est dictée par leurs maîtres d’outre-mer pour présenter l’Algérie comme un État en voie de dislocation et qu’il ne reste pas grand chose pour que ce pays soit achevé.
Mais les choses évoluent à l’opposé de ce qui se fait dans le monde virtuel, comme plan ourdi à travers des nouvelles techniques de faire cultiver et perdurer le mensonge et les fake news, dans le cadre de ce qui est appelé communément la guerre de quatrième génération.
Les échecs se succèdent, la débâcle se fait sentir chaque jour, mais le mercenariat est fait pour durer dans le temps, tant que l’argent des officines et des forces occultes coule à flots.
Les oiseaux de mauvais augure, qui résident dans des quartiers huppés de l’Occident n’ont plus d’outils de propagande à même de remplir leur agenda. Ils sont dans une posture qui fait d’eux la risée sur les réseaux sociaux. En somme, ils sont complètement détruits et disqualifiés par la jeunesse algérienne, qui arrive maintenant à déceler les enjeux et comprendre les tenants et les aboutissants de ces nébuleuses et leur haine maladive à l’égard de l’Algérie.
Le plan ourdi par des puissances étrangères, en manipulant ses sbires et ses sous-fifres de l’intérieur et de l’extérieur, n’a pas pu atteindre les objectifs escomptés. Cette réalité ne les arrange pas, bien au contraire, ils essayent, par tous les moyens possibles, de ternir l’image du pays et le présenter d’une manière cataclysmique.
L’Algérie vient de montrer que les «printemps arabes» ne sont qu’une version amendée du colonialisme et de ses visées expansionnistes et de reconquête.
Les sbires et les mercenaires des nébuleuses, qui siègent d’outre-mer sont grillés et dénudés.
Les réseaux sociaux sont une arme à double tranchant, une fois que leur dynamique se déclenche, elle se retourne contre eux. C’est ce qui est arrivé aux mercenaires algériens à la solde des organismes inféodés à l’intelligence occidentale et ses agendas interventionnistes et consacrant l’approche néocolonialiste.

Hocine NEFFAH


       JMORAN 2022 : Extraordinaire cérémonie d’ouverture

   Le Président Tebboune donne le coup d’envoi des JM d’Oran 2022 : Grandiose !


        Parée de couleurs méditerranéennes: Oran a placé la barre très haut

                                    par M. Benboua

Chose promise, chose due. La cérémonie d’ouverture de la 19e édi tion des Jeux méditerranéens (JM-2022), organisée samedi soir au nouveau Complexe olympique Hadefi Miloud, a été festive, colorée et mémorable. Disons-le tout de suite : Oran a placé la barre très haut.

Dans un stade archicomble paré aux couleurs nationales, le public présent s’est réjoui de la grandeur de l’événement et des nombreuses performances musicales et spectacles proposés, relatant principalement l’histoire de l’Algérie et son rôle majeur dans la Méditerranée. Le coup d’envoi officiel de cette 19e édition a été donné par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en présence de personnalités de marque, à leur tête l’Emir de l’Etat du Qatar, son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, invité d’honneur de cette édition.

La cérémonie d’ouverture a été tout simplement à la hauteur des espérances, avec une œuvre artistique complète et une mise en scène moderne, où les organisateurs ont eu recours à ce qui se fait de mieux en matière de scénographie et de technologie de pointe. En toute objectivité, les organisateurs algériens ont présenté aux présents ainsi qu’aux millions de téléspectateurs à travers le bassin méditerranéen une œuvre magistrale qui sera difficile à dépasser, ou même à égaler à l’avenir, avec des prouesses techniques somptueuses, notamment celle liée à la maîtrise et à l’évolution des 500 drones dans l’espace. Sans oublier pour autant les séduisants mouvements artistiques parfaitement synchronisés et que le public a chaleureusement applaudi. Les tenues utilisées ont varié entre le style traditionnel et le moderne, exprimant l’association de l’authenticité et la civilisation représentée par la société algérienne. En effet, les tableaux présentés ont mis en évidence les multiples facettes de la culture en général, celle de la région ouest et de la ville d’Oran en particulier, ainsi que l’impact de la culture algérienne dans le bassin méditerranéen et la contribution des personnalités algériennes à la civilisation humaine dans la Méditerranée. La fête a été exécutée par un orchestre symphonique, composé d’une centaine de musiciens. Elle a compris des mouvements artistiques d’ensemble sur une superficie de 9.000 mètres carrés en plus d’un spectacle son et lumière et des jeux pyrotechniques. La présentation artistique de la cérémonie d’ouverture a compris vingt tableaux avec la participation de 800 personnes, dont des artistes, des danseurs, des techniciens de l’image et de l’éclairage. L’apparition de la délégation algérienne a été accueillie par une explosion de joie dans les tribunes où le public, constitué de jeunes et de familles entières, brandissait les couleurs nationales et scandait le célèbre slogan «One Two Three Viva l’Algérie». Mais s’il est des plaies qui ne sauraient être pansées le temps d’un soir, il en est d’autres qui ont ravi le souvenir d’une nation ouverte sur le monde.

La clôture a été marquée par une pièce musicale initiée par un orchestre dirigé par le maestro Salim Dada, également président de la commission des cérémonies d’ouverture et de clôture des JM Oran-2022.

Le chanteur tunisien Lotfi Bouchnak et Dounia Al-Jazairia se sont produits en duo, sans oublier la présence distinguée du célèbre groupe de Sidi Bel-Abbès «Raïna Raï», le tout sous les lumières flamboyantes des feux d’artifice qui ont illuminé le ciel d’El-Bahia.

En somme, cette cérémonie d’ouverture aura été une prouesse qui marquera longtemps les esprits et restera gravée dans les mémoires et les anales d’une Algérie nouvelle.

– Le coup d’envoi donné par le Président Tebboune

Le président de la République, M. Abdemadjid Tebboune, a donné le coup d’envoi officiel de la 19e édition des Jeux méditerranéens Oran 2022 lors d’une cérémonie organisée samedi soir au stade du complexe olympique Miloud Hadefi d’Oran. «En votre nom à tous, je souhaite la bienvenue à tous nos invités et toutes les délégations, à leur tête l’invité d’honneur l’Emir de l’Etat du Qatar, son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. Je proclame officiellement ouverte la 19e édition des Jeux méditerranéens d’Oran 2022. Vive l’Algérie», a déclaré le Président Tebboune à cette occasion.

Organisée du 25 juin au 6 juillet à Oran, la 19e édition des JM enregistre la participation de 3.390 athlètes issus de 26 pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.