Le diplomate argentin Grossi approuvé en tant que nouveau chef de l’AIEA

Follow by Email
Facebook
Twitter

VIENNE – Une session extraordinaire de la conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), tenue lundi à Vienne, a approuvé le diplomate argentin Rafael Mariano Grossi en tant que nouveau directeur général de l’agence onusienne.

M. Grossi, âgé de 58 ans, commencera son mandat de quatre ans à compter du 3 décembre, succédant à Yukiya Amano, diplomate japonais qui occupait ce poste depuis 2009 et est décédé en juillet dernier, bien avant la fin de son troisième mandat de quatre ans.

Cette décision, prise par les représentants des 171 Etats membres de l’AIEA, intervient un peu plus d’un mois après la nomination de M. Grossi le 31 octobre par le Conseil des gouverneurs de l’AIEA, composé de 35 membres.

« L’AIEA est une institution formidable dotée d’un mandat unique et je veux m’assurer qu’elle exploite pleinement son potentiel », a déclaré M. Grossi. « Nos fonctions couvrent des domaines très divers tels que la médecine, l’agriculture, l’énergie, le changement climatique et la non-prolifération des armes nucléaires. Les activités de l’AIEA sont importantes pour tous ses Etats membres et leurs citoyens. »

Le nouveau directeur général, qui devient le premier chef de l’AIEA issu d’Amérique latine, est un diplomate de carrière possédant plus de 35 ans d’expérience professionnelle dans la non-prolifération et le désarmement.

Avant de devenir le sixième directeur de l’AIEA depuis sa fondation en 1957, Rafael Mariano Grossi a été en sérieuse concurrence avec le Roumain Cornel Feruta, coordonnateur en chef et directeur général par intérim de l’AIEA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *