L’unique actionnaire allemand de Desertec 2 en liquidation : le mémorandum avec l’opérateur algérien sera-t-il signé ?

lequotidiendoran e1547419441909
20.05.2020

  par Zoheir Meziane *

spacer

De source officielle, Innogy Middle East and North Africa Ltd Innogy, l’unique entreprise allemande dans la société de service DII Desert Energy qui avait été annoncée comme futur signataire d’un mémorandum avec l’opérateur historique algérien de distribution d’électricité et de gaz, est en liquidation.

energie photovolta  Confortée par un rapport détaillé, inscrit sous le numéro 1742, cette information a été annoncée tout récemment , officiellement , le 09 mai 2020, par le Centre Financier International de Dubaï (DIFC), un des dix premiers centres financiers mondiaux et le principal centre financier pour les pays du MENA et l’Asie. Désormais, est-il indiqué dans le rapport, la validé de l’autorisation d’exercer concédée à Innogy, le 11 décembre 2014, a expiré le 10 décembre 2019.

Cela nous interpelle plus que jamais pour nous poser de nombreuses questions sur ce qui a été annoncé, à ce jour, en grande pompe, et qualifié de «retour du projet algero-allemand Desertec», une initiative portée par «DII Desert Energie» basée à Dubai et classée comme société de service par l’ENF Solar, un répertoire britannique de sociétés et de produits solaires.

photovoltaiqueL’ambigüité sur le leadership de l’initiative Desertec 2 proposée à l’Algérie se dissipe

Dans l’édition du 27 et 28 avril 2020 du ‘Quotidien d’Oran’, nous avons du apporter un certain nombre d’éclairages sur ce sujet. Nous avons alors posé la problématique de leadership allemand de l’initiative Desertec 2 qui se voulait être présenté à l’Algérie, en concluant qu’il avait tendance à être absent. Cette conclusion avait été étayée par nombre d’arguments et de références fiables et vérifiables.

Nous venons de disposer d’autres sources publiques et accessibles pouvant conforter nos appréhensions sur la question : le rapport annuel publié en date du 12 mars 2020 par le groupe allemand RWE détenteur des actions d’Innogy classe ses sociétés actionnaires dans les pays, en sociétés affiliées incluses dans les états consolidés et en sociétés affiliées non incluses dans les comptes consolidés. Ce rapport qui met Innogy dans le deuxième classement indique en euros que «l’equity» est de – 7, 654 et «que le Net Income/loss est de – 5, 550. Idem pour le rapport de 2018. Cela indique qu’entre 2018 et 2019, cette société était en stagnation.

La délégation algérienne savait-elle qu’Innogy était en difficultés financières depuis 2018 ?

C’est néanmoins le 26 novembre 2019, alors que l’actionnaire allemand de Desertec 2 était sur la voie de la liquidation, qu’une délégation algérienne avait rencontré les dirigeants de DII Desert Energy. Ce dernier, pour mémoire, regroupe trois actionnaires dont chacun avait le tiers des actions : ACWA Power ( Arabie Saoudite ), State Grid Corporation ( Chine ) et Innogy Middle East and North Africa Ltd (créée à Munich et basée à Dubai depuis 2014).

La veille de cette rencontre qui eut lieu les 25 et 26 novembre 2019 à l’occasion du Forum sur la transition énergétique dans le monde arabe à Berlin, le groupe algérien Sonelgaz, dans son communiqué diffusé le 24 novembre 2019 par l’APS, avait tenu à expliquer l’importance de sa participation à cet évènement en indiquant que: «Sonelgaz veut développer des axes de coopération avec «Dii Desert Energy» dans le domaine des énergies renouvelables», car il s’agit selon le communiqué «d’assurer le transfert de savoir-faire et de technologies et s’inscrire dans la politique d’intégration nationale». L’Agence officielle de l’Information avait relevé dans cette édition que «l’Algérie est intéressée par la coopération avec le consortium allemand DII Desert Energy (Desertec) afin de renforcer les capacités de production d’énergie d’origine renouvelable, a indiqué mardi le ministère de l’Energie dans un communiqué.».

C’est Andreas Storzel qui a été le représentant officiel de Innogy au DII. En 2014 , l’année de création de DII et la fin de « Desertec Industrial Initiative», jusqu’à 2018, il a été Directeur général de Innogy Middle East and North Africa à Dubaï, Émirats arabes unis. En 2019 il était Vice-président pour le développement des affaires, Grid and Infrastructure innogy SE, en Allemagne.

Dans le programme des invités officiels du Forum de la transition énergétique auquel la délégation algérienne avait pris part, il est inscrit en qualité de Conseiller Principal de Innogy SE /MG international, en Allemagne. A la date du Forum il n’était donc plus à DII Desert Energy qui a été, pour rappel, un des «co- organisateurs» de cet évènement. Selon une source puisée de réseaux sociaux, Il aurait quitté DII après que la société allemande Innogy eut annoncé son retrait de DII Desert Energy. Son départ aurait été annoncé, en janvier 2020. Aujourd’hui, M.Andreas Storzel est le Directeur Exécutif du projet NEOM en Arabie Saoudite.

*Expert en Information  – Technology Systems


Lire aussi : 

La Tribune Diplomatique Internationale >> Quel leadership l’initiative Desertec 2 a-t-elle pour l’Algérie ?

>> L’Algérie intègre un mégaprojet allemand de production d’électricité solaire – photo


chine nouvelle  >> La Zambie va se doter de trois centrales solaires chinoises


Sputnik logo 2
21.05.20

>> L’Algérie lance un «mégaprojet» dans le solaire avec l’Europe en ligne de mire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *