CAC 40 : les entreprises où le PDG est le mieux payé par rapport aux salariés

Le dernier rapport de l’ONG dénonce les hausses des salaires des patrons et des versements aux actionnaires du CAC 40.

   Le 2 janvier 2018. À cette date, un dirigeant du CAC 40 avait déjà gagné l’équivalent d’un SMIC annuel. Le 4 janvier, il avait gagné le salaire annuel moyen d’un employé du panel de l’étude. Ce sont certains des chiffres emblématiques du dernier rapport d’Oxfam. Chiffres à l’appui, l’ONG souligne ainsi qu’entre 2009 et 2018, les versements aux actionnaires ont augmenté de 70% et la rémunération des PDG de 60%. Dans le même temps, le salaire moyen a lui augmenté de 20% dans ces entreprises, et le SMIC de 12%. De quoi parfois faire place à des écarts vertigineux.

Selon Oxfam, les patrons des entreprises du CAC 40 du panel ont gagné en moyenne 107 fois plus que le salaire moyen de leurs employés, et l’écart entre la rémunération du PDG et celle de ses salariés a augmenté de 27% entre 2009 et 2018. Mais derrière les moyennes, se cachent aussi de grandes disparités. Ainsi, chez Carrefour, le patron gagnait 413 fois le salaire moyen au sein de l’entreprise sur l’année 2018. Chez EDF, il ne gagnait que 9 fois plus. Un grand écart qui trouve ses racines des deux côtés de l’équation, puisque les salariés sont mieux payés chez EDF, mais la rémunération de Jean-Bernard Levy est aussi limitée en raison de la présence de l’Etat au capital de l’entreprise.

>> A lire aussi – L’ONG Oxfam réclame un “plan Marshall” d’un montant colossal pour la planète

Entre 2009 et 2018, le patron de Carrefour est aussi celui qui se place sur la première place du podium d’Oxfam. Il a gagné 307 fois plus que le salaire moyen au sein de son entreprise. Sur la seconde place du podium, on trouve LVMH (242 fois plus). Enfin, en troisième position, c’est le groupe Danone (225 fois plus). Derrière, on trouve l’Oréal, Schneider Electric, Sanofi, Lafarge, Renault ou encore Essilor et Arcelor. Conséquence, parmi ses recommandations au gouvernement français, Oxfam préconise notamment de « limiter les écarts de salaire ». L’ONG insiste aussi sur la nécessité d’investissements pour la transition écologique ou encore le manque de représentation féminine dans les équipes dirigeantes.

>> A lire aussi – Les milliardaires ont plus d’argent que 60% de la population de la planète, selon Oxfam


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

العربية AR 简体中文 ZH-CN English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Português PT Русский RU Español ES Tiếng Việt VI