Revue de presse du 11/07/2021

                                                                 DÉMOCRATIE

Régionales : des éditorialistes clairvoyants pour des abstentionnistes bêtes et méchants

« Dimanche, pour expliquer l’abstention record aux régionales et aux départementales, les experts de toutes les chaînes avancent de nombreuses hypothèses : le soleil, le Covid, la Fête des pères, CNews, les vacances, la “giletjaunisation”… Mais, surtout, une mauvaise volonté coupable et une incompréhension de ces scrutins. Pour lesquels, coïncidence, les éditorialistes eux-mêmes affichent un souverain mépris tant ils sont obnubilés par la présidentielle. »

Source : TELERAMA : LA VIE AU POSTE LE BLOG DE SAMUEL GONTIER

« Attaque » à la gouache de la Samaritaine : des journalistes contre Attac

« Ce samedi 3 juillet, Attac menait une action pour « dénoncer l’enrichissement indécent des milliardaires pendant la crise ». Parmi eux, Bernard Arnault, ayant « vu ses avoirs personnels augmenter de 62 milliards d’euros », et son groupe LVMH, s’apprêtant à « verser 3 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires en 2021, soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente ». En signe de contestation, Attac a ainsi déployé une banderole sur l’immeuble-siège de LVMH pointant « le gang des profiteurs », et aspergé de gouache noire la Samaritaine, magasin du même groupe de luxe. Que n’ont-ils pas fait ! Les politiques ont « condamné », de la maire de Paris à la présidente de la région Île-de-France. Mais les cris d’orfraie et les appels à la dissolution de l’association sont aussi venus… de journalistes. »

Source : Acrimed

FRANCE

« Haute intensité » : La France va renouer avec les grandes manœuvres militaires

« Lors de sa dernière audition au Sénat en qualité de chef d’état-major des Armées [CEMA], plaidant pour un maintien de l’effort budgétaire en matière de défense en dépit des difficultés économiques causées par la pandémie de covid-19, le général François Lecointre a affirmé que « nous avons tous le devoir de faire prendre conscience à nos concitoyens que le monde qui les entoure est un monde violent et qu’ils vont être rattrapés par cette violence très rapidement, quoiqu’il arrive, qu’ils le veuillent ou non. » Et d’insister : « On ne peut pas faire d’impasse sur la protection de nos intérêts stratégiques et sur le rang de la France dans le monde ». »

Source : Opex 360

Plongée dans la « schiappasphère » de Twitter

« Dimanche soir, Twitter s’enflammait autour de la vidéo du « lissage brésilien » des cheveux de Marlène Schiappa. Une polémique aux fourches multiples qui a fait émerger une ruse encore plus capillotractée : de multiples comptes Twitter qui postent en chœur à la gloire de la ministre. Qui sont-ils ? Marlène Schiappa a sans doute vu mieux comme début d’année. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, féministe en chef de la macronie, déjà chahutée depuis sa nomination au ministère de l’Intérieur (où elle prend ses ordres de Gérald Darmanin, qui est accusé de viol), a commencé 2021 par un « bad buzz » sur les réseaux sociaux : le « lissage brésilien gate ». »

Source : Arrêt sur images

« Les effectifs des gardes forestiers sont taillés à la hache »

« On a appris le 18 juin que l’Office national des forêts (ONF), l’établissement qui gère les forêts publiques françaises, allait supprimer 475 postes dans les prochaines années. Les syndicats fustigent « une privatisation rampante ». Avec des conséquences multiples : manque de moyens pour protéger les forêts à l’heure du changement climatique, dégradation des conditions de travail, perte de sens. Reporterre fait le point avec Philippe Canal, porte-parole du Snupfen Solidaires, le syndicat majoritaire des gardes forestiers. »

Source : Reporterre

La carte de l’état réel des trains du quotidien

« Voici une carte unique : ligne par ligne, dans toutes les régions de France, elle présente l’état du chemin de fer en France, selon la qualité de son service. L’équipe de Reporterre a mené l’enquête, tronçon par tronçon, en interrogeant des dizaines d’experts et d’usagers. Bilan : ça va mal. Il est urgent de rénover « les trains du quotidien ». En découvrant notre carte des lignes de train menacées, présentant des dysfonctionnements, retards, ralentissements, etc, vous ne serez sans doute pas surpris : le réseau ferré français ne va pas très bien. Mais cette carte n’existait pas : aujourd’hui, nous vous présentons l’état du réseau ferroviaire français du point de vue des voyageurs. » (Carte intéressante : https://www.anti-k.org/2017/06/16/le-reseau-ferroviaire-francais-sest-enormement-contracte-depuis-80-ans/)

Source : Reporterre

GÉOPOLITIQUE

Ingérence et droit international : l’exemple des États-Unis et de l’Ukraine

« En théorie, le droit international interdit de s’immiscer dans les affaires des autres. Mais comme l’illustre le cas des États-Unis et de l’Ukraine, certains États ont une conception toute singulière du principe de non-ingérence. »

Source : Front Populaire

Raïssi, nouveau Président iranien : notre souveraineté n’est pas négociable

« Après des semaines de campagne par des chaînes en persan soutenues par l’Occident et diffusant 24h/24 et 7j/7 en Iran des messages de boycott des élections, le 18 juin, l’Iran a finalement organisé sa 13e élection présidentielle. Il y avait différentes raisons pour que les Iraniens ne participent pas aussi massivement qu’auparavant. Une de ces raisons est la propagande incessante contre l’État iranien sur des chaînes satellite comme BBC Persian, soutenue par le Royaume-Uni, Voice Of America, soutenue par les États-Unis, Iran International, soutenue par l’Arabie saoudite, et bien d’autres, comme toujours et spécialement pour cette élection, s’efforçant avec acharnement de créer un fossé entre le peuple et le pouvoir. »

Source : LE CRI DES PEUPLES

Nord Stream 2 : comment interpréter la fin des sanctions américaines ?

« Le 19 mai 2021, pendant les préparatifs du sommet entre Vladimir Poutine et Joe Biden à Genève dans le cadre du G7, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken annonce que les États-Unis renoncent aux sanctions qu’ils avaient imposées au projet du gazoduc Nord Stream 2. Pourquoi ce revirement ? »

Source : The Conversation

Afrique de l’Ouest. La violence (parfois) terroriste dans la « zone des trois frontières »

« La cartographie de la violence dans la « zone des trois frontières » permet non seulement de comprendre le déplacement de celle-ci mais également de faire des prévisions pour l’avenir. La cartographie est ici essentielle pour matérialiser les phénomènes criminels. »

Source : Conflits

LIBERTÉS

Prédation des données de santé : suspicions légitimes autour du groupe chinois BGI

« Les données de santé sont actuellement parmi les plus prisées. Si elles intéressent, sans doute est-ce parce qu’elles sont les plus sincères, les moins anonymisées et surtout les moins modifiables. En effet, on peut falsifier un numéro bancaire, on peut annuler un paiement en ligne, on peut modifier des pseudonymes et des codes d’accès, mais les données de santé sont pour la plupart irrévocables à l’instar du numéro de sécurité sociale (NIR), qui se trouve être le sésame de nombreuses portes auprès des services d’allocations sociales notamment. »

Source : Ecole de Guerre Economique

MATIÈRES PREMIÈRES

À mesure que le pétrole décline, il deviendra moins cher mais moins abordable

« En 1980, Paul Ehrlich (biologiste) et Julian Simon (professeur de commerce) s’opposent. Ehrlich penche pour une catastrophe malthusienne, Simon pense que, parce que le génie de l’humanité ne connaît pas de limites, l’humanité peut se sortir de n’importe quel problème. Ehrlich et Simon avaient parié sur l’évolution des prix d’un panel de métaux et Ehrlich perdit en dépit de la loi de Hotelling : le prix d’une ressource non renouvelable devait croître de manière exponentielle avec le temps. Simon a gagné son pari parce que les revenus et la productivité augmentaient. Or, constatant le tassement et le déclin de ces 2 paramètres depuis les années 1980-2000, l’hypothèse d’une baisse des prix du pétrole devient tangible, pétrole devenant malgré cette baisse de prix, une denrée difficilement abordable pour les acteurs économiques. »

Source : Jancovici

RÉFLEXION

Le retour des chasseurs de cerfs aux affaires

« Les membres du G7 viennent de se mettre d’accord sur une taxe universelle. Les États-Unis sont revenus dans l’accord de Paris sur le climat. La désescalade commerciale se poursuit entre Américains et Européens. Rien de tel que la fable du chasseur de cerfs de Rousseau pour comprendre ce qui nous arrive. Imperceptiblement, il souffle un air d’apaisement dans nos chaumières. Comme si le bon sens commençait par retrouver son chemin. Certes, le monde ne va pas si bien. Et l’on se contentera de dire qu’il va mieux que pire. Mais il y a quelque chose qui ressemble à de la bonne nouvelle. Un exemple tout frais : la taxe minimale de 15 % votée par le G7, applicable à l’ensemble des entreprises quel que soit l’endroit où elles décident d’aller planquer leurs bénéfices. Une goutte d’eau assurément, mais qui rafraichit. Il faut dire que le problème est de taille. »

Source : LE COMPTOIR

Islamogauchisme : un épouvantail en retard d’une crise

« Jean-Michel Blanquer ou Frédérique Vidal en sont convaincus : l’islamogauchisme ravage l’université. Drôle de façon de considérer l’enseignement supérieur. Car ce terme, marqué au fer rouge de la haine raciste, en dit plus long sur l’idéologie de ceux qui l’emploient que sur le monde de la recherche. »

Source : Blog Mediapart Iconogrammes

SOCIETÉ

Le sort actuel de Mila est une honte pour la France

« La condamnation de onze harceleurs de la jeune femme ne suffira pas à lui assurer une vie acceptable, ni à nous racheter une dignité, à nous, les Français, qui permettons qu’elle reste emmurée dans notre indifférence. »

Source : Slate

ÉCONOMIE

En Islande, la semaine de quatre jours de travail est un immense succès

« Le plus grand essai de réduction de temps de travail a été réalisé en Islande et se trouve être un grand succès, à tel point que l’idée devrait être reprise au Royaume-Uni, indique The Independent. Plus de 1% de la population islandaise a pris part à ce programme pilote entre 2015 et 2019. L’objectif était de réduire la semaine de travail à 35-36 heures, sans pour autant diminuer le salaire global. Une analyse jointe de think tanks islandais et britannique a révélé que les essais, ayant impliqué environ 2.500 personnes, ont stimulé leur productivité et leur bien-être et ont entraîné des changements permanents. »

Source : Slate


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.