Revue de presse du 04/10/2020

       DÉMOCRATIE

Les manipulations politiques de Facebook en Amérique Latine

« Sophie Zhang, une ancienne employée de Facebook, a écrit un mémo après avoir quitté l’entreprise dans lequel elle révèle que le géant des réseaux sociaux n’a pas agi, ou a réagi tardivement, à la connaissance d’éventuelles activités malveillantes ou de manipulation politique dans plusieurs pays, selon le site Buzz Feed. La note de service de ce spécialiste des données indique que dans de nombreux pays d’Amérique latine, les comptes ont été utilisés à grande échelle avec des actions coordonnées au profit des dirigeants de centre-droit ou des gouvernements sur cette plate-forme numérique populaire. »

Source : Les 2 Rives

« Nous menons des coups d’État contre qui nous voulons » : aveux sur le renversement de la démocratie en Bolivie

« Le 24 juillet 2020, Elon Musk de Tesla a écrit sur Twitter qu’un deuxième plan de relance du gouvernement américain « n’est pas dans l’intérêt du peuple ». Quelqu’un a répondu à Musk peu après : « Vous savez ce qui n’était pas dans le meilleur intérêt des gens ? Que le gouvernement américain organise un coup d’État contre Evo Morales en Bolivie pour que vous puissiez prendre le lithium là-bas ». Musk a alors écrit : Nous menons des coups d’État contre qui nous voulons ! Faites avec. » Musk fait ici référence au coup d’État contre le président Evo Morales Ayma, qui a été démis illégalement de ses fonctions en novembre 2019. Morales venait de remporter une élection pour un mandat qui devait commencer en janvier 2020. »

Source : ENTELEKHEIA

Référendum en Nouvelle Calédonie : ces sondages qui restent confidentiels

« Avant la prochaine consultation du 4/10/2020 qui engagera l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, un seul sondage a été rendu public, en mars 2020. Ce n’est pas qu’il n’y en a aucun autre, seulement les commanditaires ne les rendent pas publics. L’un évoquait 66% de Non à l’indépendance et 34% de Oui. Cet autre accordait au Non 63%. Le troisième, compilant plusieurs mesures, annonçait 69 à 75% d’électeurs prêts à voter Non. En 2018, plusieurs sondages avaient été publiés avant le scrutin du 4 novembre. Tous annonçaient une large victoire des partisans du maintien dans la France. Mais le vote en faveur de l’accession à la pleine souveraineté a été plus important que prévu dans ces enquêtes d’opinion. »

Source : France TV Info

ENVIRONNEMENT

Quand les technologies vertes poussent à la consommation

« Votre fournisseur d’eau vous propose d’adopter un comportement écologique en passant à la facturation électronique. On économisera ainsi le papier, fait-il valoir. Et puisque, ce faisant, l’entreprise réduira ses frais, elle vous fera profiter de tarifs plus attractifs. L’écologie rejoindrait donc l’économie, pour le plus grand bénéfice de tous ! Mais au fait… ces prix plus bas ne vous inciteront-ils pas à arroser votre pelouse, ou à prendre plusieurs bains par semaine ? Est-ce toujours aussi écologique ? Ce paradoxe, les économistes l’appellent « effet rebond ». C’est peu dire qu’il assombrit les perspectives de l’économie « verte ». »

Source : Le Monde Diplomatique

FRANCE

Les autoroutes rapportent (beaucoup) trop aux concessionnaires, selon ce rapport

« Quinze ans après la privatisation des autoroutes, un rapport sénatorial pointe « une erreur qui coûte cher ». Pour mener leur enquête, les sénateurs ont auditionné notamment Ségolène Royal ou Dominique de Villepin. C’est lui qui, Premier ministre, a signé en 2006, le décret qui actait la privatisation des autoroutes. Quatorze ans après les auteurs du rapport sont formelles : les conditions offertes à l’époque aux concessionnaires sont très avantageuses. Pour ne pas dire trop. Rapporteur du texte, le sénateur UDI Vincent Delahaye écrit que “la durée des concessions serait trop longue d’environ dix ans”. »

Source : Huffington Post

Radar, la machine à cash. Ou comment l’État a dépensé à la légère des millions d’euros.

« Près d’un an d’enquête, de tournages, de montage, voici enfin notre documentaire sur les marchés publics qui ont présidé et président à la mise en place de la sanction automatisée en matière de sécurité routière. Un système gigantesque et unique au monde. Les radars automatiques ont rapporté 860 millions d’euros à l’État en 2018. Cette machine à PV, c’est l’histoire d’une privatisation. Car ce sont surtout des entreprises privées qui font tourner le système grâce à des marchés publics. « Nous avons décidé d’enquêter sur ce sujet parce que c’est inédit, raconte Stéphanie Fontaine, l’une des réalisatrices. Aucun documentaire ne raconte les dessous de ces contrats qui ont représenté en dix ans plus de deux milliards et demi d’euros. » »

Source : REFLETS

En catimini, le gouvernement étend le champ du secret des affaires

« Secret des affaires renforcé, assouplissement des règles sur les marchés publics, multiplication des autorisations de légiférer par ordonnances, notamment sur le financement des chambres d’agriculture. Sans opposition ou presque, le gouvernement s’en donne à coeur joie à l’Assemblée nationale pour déréguler et déréglementer. »

Source : Marianne

GÉOPOLITIQUE

Le nouveau parapluie atomique iranien

« L’été fut chaud, prodigue en incendies dévastateurs de nos forêts, mais aussi en foyers savamment entretenus pour de futurs brasiers. L’officialisation tonitruante, le 15 septembre à la Maison Blanche, de l’alliance tactique conclue par Israël avec les Emirats arabes unis (EAU) et Bahreïn pourrait bien, le Gotha mondial n’étant pas à une indécence près, valoir à Donald Trump un Nobel de la Paix… Mais ce n’est pas le plus important. Car cet accord n’est pas un accord de paix. Il traduit la consolidation d’axes d’hostilité et de concurrence économico-militaro-idéologiques. »

Source : GEOPRAGMA

MEDIATHÈQUE

Retour sur le Russiagate : 98 % des médias français ont été conspirationnistes

« Le Russiagate, dont la thèse centrale était l’existence d’une collusion entre Moscou et l’équipe de Donald Trump pour favoriser l’élection de celui-ci à la présidence des États-Unis, a subi une débâcle flagrante lors de la remise du rapport Mueller en mars 2019. Dénuée de toute preuve, cette théorie du complot fait pourtant régulièrement l’objet de tentatives de réanimation par différentes forces traumatisées par la défaite d’Hillary Clinton. Les médias ayant joué un rôle essentiel dans la production de ce mauvais feuilleton d’espionnage – aux conséquences néfastes bien réelles –, il n’est pas inutile de revenir sur le traitement de l’affaire en France. »

Source : RUPTURES

Sur France 2, le meilleur de la non-information

« Tour de France à gogo et micro-trottoirs à tire-larigot : le week-end dernier, le “20 heures” de France 2 s’évertuait à non-informer. Un grand succès. »

Source : MA VIE AU POSTE : Blog de Samuel Gontier

RÉFLEXION

« Derrière nos écrans de fumée » ou le leurre de la critique superficielle

« Tout système de domination conséquent, cherchant à se parer des oripeaux de la démocratie et de la liberté, comprend l’importance de prodiguer à ses sujets l’impression qu’il existe en son sein des garde-fous, des oppositions et des critiques libres de s’exprimer. Nous vivons en démocratie. La preuve ? Il y a la droite et la gauche, il y a le pluralisme des médias de masse, etc. Bien entendu, cette opposition entre droite et gauche est largement illusoire. Par exemple, personne, dans la majeure partie du spectre politique, ne remet sérieusement en cause l’État, le capitalisme technologique, l’industrialisme. »

Source : LE PARTAGE

L’Art Contemporain ou la stratégie du choc

 » Tout en faisant un clin d’œil à l’ouvrage remarquable La Stratégie du choc de Naomi Klein (2007), une correspondance avec le discours de l’auteure se noue dans le petit milieu de l’AC (Art Contemporain), tenu par les garants du néolibéralisme et de la mondialisation. Un art totalitaire s’est installé à l’échelle planétaire, appuyé par des hommes d’argent et des institutions, qui font des ravages dans le milieu de l’art. Le premier électrochoc consiste à inonder et écraser le marché de l’art par un choix d’artistes bien définis dans un petit milieu d’affairistes, en leur donnant la visibilité la plus large possible et en noyant le marché de l’art, d’œuvres transgressives, provocantes et choquantes. »

Source : Un quart d’heure avec le penseur

SOCIETÉ

J’ai fait une évaluation des données du modèle World3. Voici ce que j’ai trouvé.

« Dans le bestseller “Limits to Growth” (1972), les auteurs (Meadows, Meadows, Randers & Behrens) ont bâti le modèle mathématique WORLD3 leur permettant de faire la critique de la volonté inconsidérée de croissance économique. Depuis 1972, WORLD3 s’est montré étonnamment précis. Les résultats du scénario « business as usual (BAU) » se trouvent « en ligne » avec les données actualisées. Le présent article est la dernière confrontation en date de WORLD3. En 2020, la trajectoire semble se détacher du scénario « BAU ». Il est toutefois trop tôt pour dire si c’est le scénario « technologie avancée (CT) » ou le scénario « BAU2″(doublement des ressources par rapport à BAU) qui s’impose. »

Source : Medium [JM Jancovici]

ÉCONOMIE

La finance, ce remède à la crise qui nous achèvera

« Face aux dégâts de la crise sanitaire, la finance nous sauve-t-elle ou nous achève-t-elle ? Le fait que le système financier soit un élément décisif du maintien à flot de nos économies est manifeste. Nous sommes aujourd’hui à front renversé par rapport à 2008. L’économie réelle vit sous perfusion financière : si la grande vague de défauts de paiement et de dépôts de bilan a jusqu’à ce jour été différée, c’est en large partie grâce à l’accès aux crédits de trésorerie dont bénéficient les entreprises auprès des banques, à guichet ouvert. Si les États peuvent aujourd’hui soutenir massivement les agents privés, c’est grâce à leur accès illimité et gratuit à l’endettement. »

Source : XERFI CANAL

ÉTATS-UNIS

Les journalistes [américains] espionnés par la CIA gardent le silence

« Bien qu’ils aient été espionnés et que leur vie privée ait été violée par la société UC Global qui a pris Assange pour cible, les journalistes des principaux organes de presse américains n’ont rien dit pour protester. Entre-temps, de nouvelles preuves des liens de cette entreprise avec la CIA sont apparues. Une société de sécurité espagnole a apparemment été engagée par les services de renseignements américains pour mener une campagne d’opérations secrètes contre Julian Assange et ses associés, qui ont espionné plusieurs journalistes américains, dont Ellen Nakashima, le plus grand reporter de la sécurité nationale du Washington Post, et Lowell Bergman, un vétéran du New York Times et de PBS. »

Source : LE GRAND SOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *