Trump est «instable» et «incompétent», selon l’ambassadeur britannique à Washington

Des fuites de câbles diplomatiques révèlent que l’ambassadeur britannique aux Etats-Unis estimerait l’administration Trump «inepte» et juge le président américain «instable» et «incompétent».

L’administration de Donald Trump est «inepte» et «unique dans son dysfonctionnement», estime l’ambassadeur britannique aux Etats-Unis, Kim Darroch, selon des câbles diplomatiques confidentiels publiés par le Mail on Sunday. Le diplomate aurait ainsi affirmé dans ses mémos et rapports transmis à Londres que la présidence Trump était susceptible de «s’écraser en flammes» et de «s’achever dans la disgrâce», selon l’hebdomadaire.

Lire aussi : Donald Trump demande à Vladimir Poutine de ne pas se mêler de l’élection américaine

«Nous ne pensons pas vraiment que cette administration va devenir substantiellement plus normale, moins dysfonctionnelle, moins imprévisible, moins divisée, moins maladroite et inepte diplomatiquement», écrit ainsi Kim Darroch dans un de ses messages cités par le Mail on Sunday.

Le président américain est «instable» et «incompétent», a encore estimé le diplomate de 65 ans. Un autre mémo concernant la visite d’Etat controversée de Donald Trump à Londres au mois de mai rapporte que le président américain et son équipe ont été «éblouis», mais que malgré tout, la Grande-Bretagne pourrait ne pas conserver longtemps sa belle image car «c’est toujours le pays de l’Amérique d’abord».

Kim Darroch est l’un des diplomates les plus expérimentés en poste à Washington. Il est arrivé en janvier 2016, avant la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. Selon le Mail on Sunday, les mémos qui ont fuité, vraisemblablement divulgués par un fonctionnaire britannique, couvrent une période qui commence en 2017.

Dans un des messages les plus récents, daté du 22 juin, l’ambassadeur critique la politique du président américain sur l’Iran, qui a fait craindre un conflit armé : Kim Darroch considère que Donald Trump a à ce sujet des positions «incohérentes» et «chaotiques».

Le ministère britannique des Affaires étrangères n’a pas contesté la véracité de ces mémos diplomatiques mais a pris ses distances quant à la teneur des propos. «Les Britanniques sont en droit d’attendre que nos ambassadeurs donnent à nos ministres des évaluations honnêtes sur les politiques de leur pays», a indiqué un porte-parole. «Leurs vues ne sont pas nécessairement celles de nos ministres ou de notre gouvernement», a-t-il cependant précisé. «Notre équipe à Washington a des relations solides avec la Maison Blanche et nul doute qu’elles résisteront à de tels comportements mesquins», a conclu la porte-parole à propos d’éventuelles retombées après ces fuites.

Photo mise en avant : © Saul Loeb Source: AFP. Le président des États-Unis, Donald Trump à Washington, le 5 juillet 2019 (image d’illustration).


Lire aussi : Un dessinateur canadien remercié après une caricature de Donald Trump


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *