Les USA n’ont pas d’intentions hostiles envers la Corée du Nord

Par

Les États-Unis n’ont pas d’intentions hostiles envers Pyongyang et sont ouvert au dialogue, a déclaré lundi l’envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, lors d’une visite en Corée du Sud.

La visite de quatre jours de Sung Kim, entamée samedi, intervient alors qu’un bref dégel des relations intercoréennes en juillet a fait place à une nouvelle impasse concernant les exercices militaires américano-sud-coréens qui, selon la Corée du Nord, pourraient déclencher une crise sécuritaire.

«Les exercices militaires combinés en cours (entre les États-Unis et la Corée du Sud) sont de longue date, de routine et de nature purement défensive et soutiennent la sécurité de nos deux pays», a déclaré Sung Kim.

Noh Kyu-duk, le représentant spécial sud-coréen pour les affaires de paix et de sécurité dans la péninsule coréenne, a déclaré s’être entretenu avec Sung Kim d’une possible aide humanitaire destinée à la Corée du Nord, ainsi que des moyens de relancer les discussions sur la dénucléarisation de la péninsule.

«Nous sommes convenus de renouer le dialogue avec la Corée du Nord aussi tôt que possible», a-t-il dit.

Pyongyang s’est dit ouverte au dialogue diplomatique mais a précisé que les tentatives américaines pour reprendre les discussions resteraient vaines tant que les États-Unis n’abandonneront pas leurs politiques hostiles à l’égard de la Corée du Nord.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.