Moscou convoque un diplomate américain après une «ingérence dans les affaires» de la Russie

Follow by Email
Facebook
Twitter

Un membre de l’ambassade américaine à Moscou a été rabroué par le ministère russe des Affaires étrangères après la mise en ligne d’un article qui, selon les autorités russes, appelait à la manifestation. Le ministère dénonce un acte de «propagande».

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué, ce 9 août, le diplomate américain Tim Richardson, chargé des questions politiques au sein de l’ambassade des Etats-Unis à Moscou. Il est reproché à la mission américaine en Russie d’avoir mis en ligne, le 2 août dernier, sur son site, une carte du centre-ville de Moscou indiquant le trajet emprunté par une manifestation non autorisée prévue le lendemain dans la capitale.

Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, cette publication a été ressentie comme une invitation tacite à la manifestation. Le communiqué a mis en lumière «une tentative d’ingérence dans les affaires internes» de la Russie et dénoncé un acte de «propagande en faveur de la participation» au rassemblement.

La diplomatie française reprise de volée après sa condamnation des interpellations en Russie

Lire aussi : La diplomatie française reprise de volée après sa condamnation des interpellations en Russie

L’article mis en ligne par l’ambassade américaine donnait également une liste des parties de Moscou se trouvant sur le trajet de la manifestation, et conseillait à ses ressortissants d’«éviter l’itinéraire pris par le cortège» ainsi que de se munir de leur passeport américain comportant un visa russe valide. «Compte tenu de l’ampleur possible de la manifestation et de la présence importante de la police, les citoyens américains devraient éviter l’itinéraire emprunté par la manifestation», pouvait-on y lire.

Chaque samedi depuis bientôt un mois, des milliers de militants de l’opposition défilent à Moscou, après le refus par la commission électorale de valider des dizaines de candidatures en vue des élections au Parlement de la ville prévues pour le 8 septembre. La Commission avait argué que ces annulations étaient liées à des fraudes dans les procédures de recueil des signatures, l’opposition soupçonnant de son côté le maire, Sergueï Sobianine, de vouloir la faire taire. Ces rassemblements ont entraîné des milliers d’interpellations.

Une diplomate allemande avait par ailleurs été convoquée par la Russie le 8 août après ce que la diplomatie russe a considéré comme des «appels directs à manifester» de la part de la chaîne allemande Deutsche Welle sur les réseaux sociaux. La diplomatie russe avait dénoncé une «ingérence» et une «enfreinte aux normes et à l’éthique journalistique».

Une nouvelle manifestation, cette fois-ci autorisée par les autorités, est prévue pour le 10 août dans la capitale russe.

Lire aussi : Manifestations à Moscou et Saint-Pétersbourg : de nombreuses arrestations (IMAGES)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *