L’Indonésie exhorte la Chine à respecter la CNUDM de 1982

   L’Indonésie a exprimé sa préoccupation face à l’escalade des tensions en Mer Orientale et a exhorté la Chine à se conformer au droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), pour résoudre les différends.
La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi.            Photo : VNA/CVN

Lors d’une réunion en ligne le 30 juillet avec son homologue chinois Wang Yi, la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a souligné que la Chine, en tant que partie du Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), doit se conformer au code de conduite lors du règlement des différends en Mer Orientale avec les pays de la région.

S’exprimant lors de la conférence de presse après la réunion, Retno Marsudi a affirmé : « Le TAC a été signé par de nombreux pays, dont la Chine, les États-Unis, l’Inde, l’Australie, le Japon et la République de Corée. Les obligations des pays signataires sont de respecter les principes du Traité ».

Elle a également déclaré que le dialogue était le « meilleur moyen » de résoudre les conflits, tout en soulignant le « principe cohérent » de l’Indonésie dans la résolution des conflits territoriaux et des luttes de pouvoir en Mer Orientale qui est de respecter le droit international et mettre en œuvre toutes les lois internationales pertinentes, dont la CNUDM de 1982.

Elle a exhorté toutes les parties à continuer de donner la priorité à la coordination et à la coopération plutôt qu’à la confrontation hostile.

VNA/CVN


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.