Le régime du Makhzen marocain veut la guerre avec l’Algérie

 
La cérémonie de la génuflexion et du baise-main au Maroc. D.R.

On savait qu’après son dernier discours de la fête du Trône où il tendait soi-disant la main à l’Algérie, le roi des débauchés Mohamed VI allait nous réserver des surprises comme à chaque fois. L’année dernière, après son discours mielleux, nous avons connu les incendies ravageurs et meurtriers dont les instigateurs étaient liés au MAK et à Rachad, organisations terroristes soutenues par le Maroc. Plusieurs incendiaires ont d’ailleurs été arrêtés par nos services de sécurité alors qu’ils tentaient de rejoindre la frontière avec le Maroc. Cette fois-ci, le roitelet perfide a intimé l’ordre à son porte-voix officiel, le mufti Ahmed Raissouni, d’appeler les Marocains à une seconde marche verte vers Tindouf et à annexer la Mauritanie qui, selon les propos de cet énergumène, est un pays « inexistant ». Il s’agit ni plus ni moins d’une véritable déclaration de guerre à l’Algérie. Envolées les paroles mielleuses et hypocrites du dernier discours lénifiant du roi des dealers auquel l’Algérie n’a même pas voulu répondre, sachant que la fourberie est inscrite dans les gènes de cette famille. Rien de tel, n’est-ce pas, qu’une nouvelle colonisation pour rassembler le peuple des moutons bêlant derrière l’étendard de la monarchie, fût-elle de pacotille. Nul doute que les sionistes qui tiennent les rênes du palais à travers les Juifs de cour tel Azoulay et Cie ont eu leur mot à dire. C’est pour cela qu’il ne faut pas attendre de ce Raissouni, cet islamiste larbin du Makhzen et de l’entité sioniste d’Israël, qu’il s’insurge contre les crimes commis par les sionistes à l’encontre du peuple palestinien. Il est resté muet devant le récent massacre à Gaza où des enfants ont été déchiquetés par les bombes israéliennes. Non, il préfère s’en prendre aux Sahraouis, aux Mauritaniens et aux Algériens. C’est dire s’il est soumis.

Les Marocains devraient lever le pied quant à leur dosage quotidien de cannabis ou à en changer la qualité, c’est une urgence nationale, car les composants de leur drogue actuelle les mènent au délire absolu. Et dire que cet énergumène est le chef de la Ligue des savants sunnites et vice-président de l’Union mondiale des savants musulmans. Et dire aussi que c’est le roi noceur de l’entité voyou du Maroc, dont les frasques royales avec la fratrie Azaitar défraient la chronique et qui est complètement soumis à ses maîtres sionistes, qui est président du comité Al Qods. Il est intéressant de savoir que ce comité Al Qods dont le siège est à Rabat a créé une agence financière intitulée « Bayt Mal Al Qods Acharif » qui est chargée de collecter des fonds destinés à l’Autorité palestinienne pour l’aider à conserver le caractère arabo-musulman de Jérusalem. Or, d’après un diplomate occidental établi à Rabat et qui s’est confié en réclamant l’anonymat, la gestion des deux comptes bancaires qui permettent d’envoyer à l’autorité palestinienne « une partie » de l’argent récolté se fait de manière très opaque. Pauvre Palestine. Le Makhzen est passé maître dans l’art de pomper de l’argent, même sur le dos du peuple palestinien martyrisé. Il le fait déjà avec le peuple sahraoui, comme nous l’avons vu entre autres avec nos trois derniers articles consacrés à la région de Dakhla où s’engraisse toute une série de colons pique-assiettes grâce aux ressources naturelles du lieu.

Le royaume pourri du Maroc est sujet à des démangeaisons expansionnistes qui le titillent régulièrement. Il ne peut pas s’empêcher de lorgner sur ses voisins espérant s’emparer de leurs richesses, lui qui ne possède que des cailloux. L’Algérie ne cesse de marquer des points avec des mégaprojets tels que le gazoduc transsaharien entre le Nigeria, le Niger et l’Algérie, avec la future intégration de l’Algérie dans les BRICS, l’extraction du fer à Gara Djebilet où les Marocains ont eu le culot de vouloir mettre leur nez. Ils sont jaloux de nos richesses et de notre grande armée qui les obsède. Ils nous volent notre patrimoine culturel en le revendiquant comme le leur. Vous prétendez posséder le phosphate, Messieurs du Makhzen ? Il appartient aux Sahraouis et ils le récupéreront bientôt. Vous êtes dans la misère et c’est la raison pour laquelle vous voulez annexer des territoires qui ne vous appartiennent pas. Crevons donc l’abcès par rapport à vos velléités expansionnistes. Vous voulez la guerre ? Nous sommes prêts. Pour paraphraser Vladimir Poutine qui parlait de son pays, nous reprenons sa menace à notre propos : celui qui touche à l’Algérie, nous lui casserons les dents.

Donc, d’après le laquais islamiste Raissouni, « des millions de Marocains suivraient le roi si celui-ci leur en intimait l’ordre » ? Eh bien, mais qu’ils viennent donc. Ils seront bien reçus. Et nous suggérons à ce Raissouni de prendre la tête de la procession pour exalter les troupes constituées par la marmaille de Bousbir. Si vous tentez pareille aventure, nous vous promettons, Messieurs du Makhzen, de réserver le meilleur accueil à vos FAR, les rats. Nous allons procéder à une campagne de dératisation radicale. Nous vous rayerons de la carte et vous enverrons directement nourrir les poulpes de Dakhla, de quoi gaver les hôtes et la famille de Madame Bastide, grands amateurs des fruits de la mer, avant que le Polisario ne déloge tous ces parasites de son territoire. Mais puisqu’il semble que chacun revendique son héritage, justifié ou non, basé ou pas sur des documents officiels, je réitère ma revendication de récupérer les terres de mon ancêtre direct, le calife Abd al-Mumin ou Abdelmoumen, amīr al-mu’minīn, véritable prince des Croyants, qui a fondé la dynastie des Almohades, laquelle a régné sur le Maghreb et Al-Andalous. Et je répète aussi que l’Algérie doit recouvrer son territoire jusqu’à Oued Moulouya.

Si vous voulez nous tester, sachez que nous vous attendons de pied ferme. Nous ne vous conseillons pas de venir en novembre car vous tomberez en plein dans les exercices militaires « Bouclier du désert 2022 » russo-algériens qui se tiendront à Béchar à 50 km de chez vous. Attendez donc que nous soyons seuls pour préserver l’intimité. Notre ANP et le peuple algérien tout entier se feront un plaisir de vous accueillir.

Mohsen Abdelmoumen


       Journalistes marocains: « Le Makhzen mène une sale guerre contre l’Algérie »

 
Journalistes marocains: "Le Makhzen mène une sale guerre contre l'Algérie"
 
 

ALGER – Des journalistes marocains ont affirmé que le régime du Makhzen « mène une sale guerre » contre l’Algérie, qui rejette « les complots contre les peuples opprimés », réitérant la mise en garde contre la « folie » du régime marocain qui conduit toute la région à des conséquences inimaginables.

Le journaliste marocain résidant en Espagne Abd El Ouafi Hartit a affirmé dans une déclaration à l’APS que le régime marocain ciblait l’Algérie avec toutes sortes de complots et de conspirations, dénonçant «l’impertinence du ministère marocain des Affaires étrangères» qui a assuré une tribune au ministre sioniste des Affaires étrangères pour critiquer un pays voisin et essayer de lui faire pression ».

Le même journaliste a fait savoir que l’escalade marocaine contre l’Algérie s’était « considérablement accrue » récemment, pour les positions de principe de l’Algérie vis-à-vis des causes justes à travers le monde, mais aussi parce qu’elle constitue, « un rempart infranchissable contre lequel  s’effondrent toutes les conspirations contre les peuples de la région», notant que le Maroc avait une haine sans précédent pour l’Algérie en raison de son soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

M. Hartit a accusé le régime marocain soutenu par l’entité sioniste « d’être derrière les feux de forêts qui se sont déclarés dans nombre de régions en Algérie, ayant causé d’énormes pertes matérielles et humaines », ajoutant que « le mouvement terroriste MAK est soutenu par le régime makhzen qu’il utilise comme moyen pour faire chantage à l’Algérie et tenter d’ébranler sa stabilité ».

L’ancien journaliste à la chaîne espagnole « La Sexta » a mis en garde contre « les plans du Maroc » et « ses tentatives continues » de porter atteinte à l’unité de l’Algérie, à travers son soutien manifeste à son prétendu « droit du peuple kabyle à l’autodétermination », rappelant la distribution, récemment, par sa représentation diplomatique à l’ONU, d’un document officiel aux pays membres du Mouvement des pays non-alignés (PNA), dont le contenu traduit l’appui ouvert au Mouvement séparatiste pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) en Algérie.

Il a également qualifié le discours amical fait par le Roi du Maroc, Mohamed VI, ainsi que son appel à destination de l’Algérie en vue d’ouvrir les frontières entre les deux pays », de « tentative de tergiversation », sachant que l’Algérie refuse l’ouverture des frontières pour des raisons objectives concernant sa sécurité nationale, encore moins après la normalisation du Maroc avec l’entité sioniste, estimant que l’annonce par le Maroc de sa disposition d’aider l’Algérie à éteindre les feux de forêts n’est qu’une « mascarade ».

De son côté, le journaliste marocain Ali Lahrouchi a dénoncé, dans une déclaration à l’APS depuis Amsterdam, la politique du Maroc qui a permis au ministre des Affaires étrangères sioniste de critiquer les efforts de l’Algérie dans la révision de la décision de la Commission de l’Union africaine (UA) portant octroi du statut d’observateur à l’entité sioniste.


Lire aussi: Le régime marocain « ne doit sa survie qu’à la protection de la France »


M. Lahrouchi a en outre précisé que « le complot ourdi contre l’Algérie commence à être évident », indiquant que sans la normalisation du régime marocain avec l’entité sioniste, le régime du Makhzen n’aurait jamais osé distribuer le document officiel aux Non-alignés, dans lequel il dit soutenir un prétendu « droit du peuple kabyle à l’autodétermination ».

Le même journaliste a appelé « tous les Algériens à être solidaires contre les plans de sabotage », relevant « les graves violations » exercées par le régime marocain contre les activistes du hirak du rif, les défenseurs des droits de l’homme et les journalistes injustement emprisonnés pour des accusations fallacieuses et des dossiers fabriqués de toutes pièces.

« Le Maroc veut du mal à l’Algérie et est prêt à tout pour atteindre cet objectif », a-t-il dit, ajoutant que le Makhzen a lui même facilité l’adhésion de l’entité sioniste à l’Union africaine en tant qu’observateur en marchandant avec certains pays africains avec des projets économiques et en donnant des pots-de-vin pour ouvrir la porte à l’occupant sioniste.

L’objectif de Mohamed VI quant il a appelé l’Algérie à ouvrir les frontières sans conditions est « de détruire l’Algérie avec la drogue et d’y introduire des indicateurs pour créer les problèmes et semer la discorde entre les enfants du peuple uni », indiquant que l’Algérie a refusé cet appel car consciente des intentions marocaines, en témoignent, selon lui, « les incendies en Kabylie à travers l’achat des consciences de certains Algériens pour créer l’hostilité et la discorde ».

M. Lahrouchi a appelé le peuple algérien à prendre au sérieux « les plans diaboliques » visant l’unité du pays et à barrer la route à toutes « les manœuvres », mettant en garde contre la « folie » du régime marocain qui traine toute la région vers le chaos.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.