Revue de presse du 24/05/2020

     24.05.2020

ENVIRONNEMENT

Elon Musk, pollueur en chef de l’espace

Elon musk, prévoit d’envoyer 40000 satellites en orbite, d’autres groupent américains et chinois veulent les concurrencer. Cela pose beaucoup de problèmes comme les débris spatiaux, l’observation des étoiles et le côté big brother.

Source : Journal de l’environnement

FRANCE

Qwant : Les dessous cachés de la start-up nation

« Emmanuel Macron et la Caisse des dépôts continuent de soutenir le moteur de recherche qwant prétendument français, censé concurrencer Google, alors qu’il fonctionne grâce à l’américain Microsoft Bing et qu’il est mis en cause dans un rapport de la direction interministérielle du numérique. Subvention de plus de 20 millions d’euros, obligation de l’installer dans chaque administration, actionnaires sulfureux et ramifications troubles… Enquête au cœur de la start-up nation. »

Source : Le Media

Rembourser la « dette Covid-19 » ou l’annuler d’une façon ou d’une autre ?

« Cette question se pose pour bien d’autres dettes passées ou futures, au Nord comme (et surtout) au Sud. Mais limitons-nous, pour l’année 2020 et pour la France, à la très forte croissance du déficit public attribuable autant à l’épidémie qu’à sa gestion désastreuse, avec une forte hausse des dépenses et une forte baisse des recettes. D’où un accroissement correspondant du stock de dette publique soit, peut-être, 15 points de pourcentage du PIB (environ 360 milliards d’euros) de « dette Covid » venant s’ajouter à une dette pré-Covid représentant 100% du PIB. Les politiques de droite (incluant LREM) ont une réponse orthodoxe, traditionnelle et… catastrophique y compris pour la réduction du poids de la dette… »

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

GÉOPOLITIQUE

Omerta, grande muette et autres nouvelles

« Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises sur ce blog de montrer l’étonnante liberté de ton de la presse israélienne, qui n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat là où sa consœur occidentale se noie dans l’auto-censure. Comble de la schizophrénie, ceci est particulièrement vrai quand des révélations mettent Tel Aviv en difficulté : la première ne cache pas grand chose ; la seconde, plus royaliste que le roi, bégaie, chancèle et finit par enfouir sa tête dans le sable. Aussi, ne vous attendez pas à trouver un mot dans notre bonne MSN « libre et démocratique » du scoop qui fait actuellement la Une de tous les quotidiens israéliens. Tout est dit dans le titre. Sans surprise, nos courageux plumitifs préfèrent regarder ailleurs tandis que les Démocrates, si prompts à hurler à l’ingérence russe, sont totalement atones. »

Source : CHRONIQUE DU GRAND JEU

La décomposition des USA s’accélère : sous-traitance des ‘changements de régime’

« Le 3 mai dernier, une bande de mercenaires menée par des soldats de fortune américains de type Rambo, a tenté de débarquer dans la ville côtière de Macuto, dans l’État de La Guaira, sur la côte caraïbe du Venezuela, dans le cadre d’une opération dite « Gedeon ». Leur chef, l’ « entrepreneur » Jordan Goudreau, PDG de la « société de sécurité » américaine SilverCorp, a expliqué en toute franchise, dans une interview avec Patricia Poleo, journaliste d’opposition vénézuélienne d’extrême droite basée à Miami, que l’objectif de leur incursion militaire contre la nation sud-américaine était d’attaquer le palais présidentiel afin de renverser le gouvernement du président Nicolas Maduro et d’installer un gouvernement de facto dirigé par Guaidó. Goudreau a affirmé avoir déployé une force de 300 mercenaires pour mener à bien cette « mission » militaire. »

Source : ENTELEKHEIA

LIBERTÉS

Les goëlands abattent leur premier drone

« Suite à notre recours, l’ordonnance du Conseil d’État est une victoire historique contre la surveillance par drone. La décision reconnaît l’illégalité de tout drone qui, volant suffisamment bas et étant équipé de caméra, permet à la police de détecter des individus, que ce soit par leurs habits ou un signe distinctif. D’après le Conseil d’État, cette illégalité ne saurait être corrigée que par un arrêté ministériel pris après avis de la CNIL. Dans l’attente d’un tel arrêté, que nous recevrons de pied ferme, la police devra maintenir au sol la grande majorité de ses drones dans l’ensemble du pays. En effet, l’ordonnance d’aujourd’hui concerne le déploiement de drones pour lutter contre le virus et on peut douter que les autres drones de la police soient déployés pour un motif plus impérieux — qui permettraient de se passer d’un arrêté. »

Source : LA QUADRATURE DU NET

MATIÈRES PREMIÈRES

La fermeture de puits de pétrole, une option risquée et coûteuse

 » La crise de la covid-19 s’est traduite par une diminution de la demande en pétrole de l’ordre de 25 à 30 % en avril. S’il y a une chose que les entreprises pétrolières cherchent à éviter à tout prix, c’est la fermeture temporaire de puits. Le redémarrage est toujours coûteux et il est souvent impossible de retrouver le débit d’origine. Certains experts se demandent si les fermetures actuelles, loin de préserver la ressource, n’accéléreront pas la déplétion pétrolière. Les ingénieurs russes, quant à eux, envisagent de brûler le pétrole excédentaire, plutôt que de ralentir la production. »

Source : Energie et Environnement

RÉFLEXION

« Une population fragilisée par les maladies chroniques est plus vulnérable au coronavirus »

« Le Covid-19 aurait-il fait bien moins de victimes si les maladies chroniques et les affections longue durée n’étaient pas aussi répandues depuis une décennie ? C’est l’avis du toxicologue André Cicolella, président du Réseau environnement santé, qui invite à s’intéresser bien davantage aux causes environnementales qui nous rendent encore plus vulnérables face aux nouveaux virus. Entretien. »

Source : BASTAMAG

Vandana Shiva : « Avec le coronavirus, Bill Gates met en place son agenda sur la santé »

« L’écologiste indienne, figure de la lutte contre les OGM et Monsanto, est très critique du « philanthrocapitalisme », incarné notamment par Bill Gates et sa fondation. Pour elle, cette générosité désintéressée cacherait une stratégie de domination bien rodée. « Le philanthrocapitalisme (…) ne relève guère de la charité ou du don, mais plutôt du profit, du contrôle et de l’accaparement. Il s’agit d’un modèle économique d’investissement et d’un modèle politique de contrôle qui étouffent la diversité, la démocratie et les solutions alternatives et qui, en attribuant des aides financières, exercent une domination et valent de nouveaux marchés et monopoles au milliardaire ». »

Source : Bastamag

Benoît Borrits : « L’abolition de la propriété dominante favorisera la démocratie dans les entreprises »

« Benoît Borrits est chercheur et animateur de l’association Autogestion. Il dirige également le site economie.org, qui promeut la démocratie économique. Après avoir publié plusieurs livres sur la question des coopératives et des communs, Benoît Borrits publie « Virer les actionnaires : Pourquoi et comment s’en passer ? » (Syllepse). À rebours d’une gauche devenue keynésienne, redistributive et altercapitaliste, il propose une rupture franche et radicale avec le système économique aujourd’hui en place. »

Source : LE COMPTOIR

VUES D’AILLEURS

L’ONU demande au Venezuela l’autorisation d’étudier sa stratégie de suppression de la pandémie pour la reproduire dans d’autres pays

« La coordination du Système des Nations Unies (ONU) présente au Venezuela a demandé au gouvernement de Nicolas Maduro l’autorisation d’étudier sa stratégie de suppression de la pandémie de Covid-19. Les experts utilisent l’expression de stratégie de suppression, ainsi qu’on appelle épidémiologiquement, et demandent l’autorisation d’étudier ce modèle pour pouvoir le reproduire dans d’autres pays » a déclaré la vice-présidente de la République, Delcy Rodriguez, au terme d’une réunion du groupe de travail permanent avec les experts onusiens, au palais présidentiel. Delcy Rodriguez a précisé que les responsables de l’organisme international ont valorisé le modèle et le parcours épidémiologique qui a permis au pays d’enregistrer un aplatissement de la courbe de propagation, depuis les diverses mesures appliquées de manière précoce jusqu’à l’assouplissement adapté de la quarantaine. »

Source : VENEZUELA INFOS

ÉCONOMIE

Trop cher, trop polluant, pas assez rentable : Air France abandonne l’Airbus A380

« Les Airbus A380 d’Air France ne voleront plus. Mercredi 20 mai, après des semaines d’une activité presque à l’arrêt en raison de la pandémie de Covid-19, Air-France-KLM a annoncé « l’arrêt définitif » de l’exploitation du coûteux géant des airs, deux ans et demi avant la date prévue. Lufthansa, également pris à la gorge par la chute du trafic depuis mars, a annoncé au début d’avril qu’il allait avancer la date de retrait de ses six A380 dont la vente était prévue pour 2022. La compagnie Emirates, premier opérateur de l’A380 avec 115 appareils, ne s’est pour l’instant pas prononcée sur l’avenir de l’A380 dans sa flotte. »

Source : Le Monde

Une reprise durable de la consommation exige une réinvention de l’offre !

« Quels seront les arbitrages de consommation des ménages dans les mois qui viennent ? C’est la grosse inconnue. Je ne parle pas du niveau de consommation, dont on sait déjà qu’elle sera altérée par la dégradation des revenus et de l’emploi. Mais la crise sanitaire est aussi une crise profonde des usages. L’économie de la haute fréquence, de la rotation accélérée de l’offre, de la massification, de la saturation des espaces traverse une crise profonde qui risque de s’étirer bien au-delà de la pandémie et de faire tendance. Nous réalisons aujourd’hui à quel point l’agglutinement qui sous-tend bien des modèles de consommation est devenu un problème et menace la survie de pans entiers de l’économie. Et notamment celle du low cost. Car cette économie, ce n’est pas seulement celle de la quantité, des gains d’échelle au détriment de la qualité et de la durabilité des produits. C’est une optimisation de tous les flux, et notamment un abord de l’espace qui s’avère plus que problématique. »

Source : XERFI CANAL

ÉTATS-UNIS

Les transcriptions déclassifiées de l’enquête Mueller confirment qu’aucune preuve de collusion n’existe entre WikiLeaks et la Russie

« L’une des affirmations centrales de l’enquête Mueller sur la prétendue ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016 était l’allégation selon laquelle des agents russes auraient piraté le serveur du Comité national démocrate (DNC). Ils auraient, par la suite, transmis ces courriels à WikiLeaks. Ces courriels, publiés par WikiLeaks en juillet 2016, ont révélé que le DNC avait conspiré pour saper la campagne de Bernie Sanders pour l’investiture démocrate à l’élection présidentielle. Le Parti démocrate et les services de renseignements américains ont affirmé sans ménagement l’existence d’une prétendue «connexion russe». Les grands médias américains ont répété cette affirmation avec soin depuis, voire même après l’effondrement de l’enquête de Mueller. Comme l’a commenté le World Socialist Web Site à l’époque, c’était toujours un mensonge à motivation politique. »

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Les piliers du Russiagate s’effondrent

« Ancien analyste de la CIA, Ray McGovern a cofondé le Veteran Intelligence Professionals for Sanity, un collectif d’anciens agents du renseignement qui suivent toujours de près ce qui se passe aux États-Unis et n’hésitent pas à interpeller les hautes autorités quand c’est nécessaire. Alors que la commission permanente du Congrès US sur les renseignements vient de publier de nouveaux documents, McGovern souligne de l’aveu même d’un haut responsable que le FBI n’a jamais eu de preuve que la Russie avait piraté les serveurs du Parti démocrate. Le Russiagate s’effondre comme un château de cartes. Et pour McGovern, certains devraient rendre des comptes à la Justice: « Si j’étais procureur général, je confisquerais les passeports des anciens directeurs du FBI et de la CIA pour éviter qu’ils s’enfuient ». »

Source : INVESTIG’ACTION

Le Minnesota recherche une collaboration médicale et scientifique avec Cuba

« Le Minnesota a toujours été un état assez particulier aux Etats-Unis, un de ceux où la question du socialisme a continué de se poser et dont certains gouverneurs n’ont pas craint de défier le blocus des Etats-Unis contre Cuba. Mais il témoigne aussi de la méconnaissance que nous avons des Etats-Unis et plus réjouissant encore de l’aura internationale que Cuba a réussi à conquérir par la dignité, l’humanité et la force de son combat. »

Source : Histoire et Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *