Voilà à quoi ressemble le coronavirus Covid-19

Source : Le Nouvel Obs, Jean-Paul Fritz, 14-02-2020

Un laboratoire de l’institut américain des maladies infectieuses vient de publier de spectaculaires photos du responsable de l’épidémie.

Le SARS-CoV-2 provenant d’un patient hospitalisé aux Etats-Unis, émergeant d’une surface de cellules cultivées en laboratoire (NIAID-RML) (NIAID-RML)

Ne l’appelez plus 2019-nCoV : le virus a officiellement été baptisé SARS-CoV-2. Ce n’est pas beaucoup plus agréable à écrire ou à prononcer, mais heureusement l’OMS a donné un nom un peu plus facile à la maladie qu’il provoque : Covid-19.

Jusqu’ici, on n’avait de lui qu’un ou deux clichés pas très nets issus de publications scientifiques récentes. Grâce aux Rocky Mountain Laboratories (RML) du NIAID, le département américain de recherche sur les allergies et les maladies infectieuses, nous pouvons aujourd’hui voir à quoi ressemble le monstre microscopique qui fait peur à la planète.

Ces images ont été prises grâce à des microscopes électroniques en transmission mardi 11 février, à partir d’échantillons qu’étudie la docteure Emmie de Wit. La spécialiste des microscopes Elizabeth Fischer a réalisé les images, qui ont ensuite été colorisées par le service visuel de ce laboratoire, situé à Hamilton dans le Montana.

Les spécialistes remarquent que ces photos « n’ont pas l’air très différentes de celles du MERS-CoV ou du SARS-CoV original », les virus responsables respectivement du MERS et du SRAS.

Le SARS-CoV-2 (en jaune) sur des cellules cultivées en laboratoire (bleu/rose) (NIAID-RML

Des virus SARS-CoV-2 (orange) sur des cellules (en gris). (NIAID-RML)

Les virus du SARS-CoV-2 en orange sur des cellules (vert). (NIAID-RML)

La même image colorisée différemment avec le virus en jaune et les cellules en rose. (NIAID-RML)

Le SARS-CoV-2 provenant d’un patient hospitalisé aux Etats-Unis, émergeant d’une surface de cellules cultivées en laboratoire (NIAID-RML)

Source : Le Nouvel Obs, Jean-Paul Fritz, 14-02-2020


Lire aussi :

Didier Raoult en 2006: «Nous ne savons pas pour l’instant contrôler les épidémies d’infections respiratoires»

In this file photo taken on February 26, 2020 French professor Didier Raoult, biologist and professor of microbiology, specialized in infectious diseases and director of IHU Mediterranee Infection Institute poses in his office in Marseille, southeastern France. - Many people rushed on March 23, 2020 in front of the Marseille's center of expertise on infectious diseases, in order to be tested by the teams of Professor Didier Raoult who recommends treatment with chloroquine. Regarding the treatment in question with chloroquine, according to the French Minister of Health, French High Public Health Council said on March 23, 2020, that the chloroquine could be given to patients suffering from severe forms of the COVID-19 (the novel coronavirus) but should not be used for less severe forms. (Photo by GERARD JULIEN / AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *